Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Articles récents

Quand Mahamoud Wadaane révèle les confidences du colonel?

26 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

En critiquant les licenciements massifs de plus de 5000 jeunes opérés par le nouveau régime, Mahmoud Waadane a dévoilé une confidence inattendue du chef de l'Etat. Selon lui, dans ce pays, il y a deux façons d'être recruté. Soit les élections ou les connaissances personnelles. 
 
Il a cité l'exemple de l'actuel locataire de Beït-Salam à l'époque où il voulait être nommé chef de l'État-major, dont il a usé de la seconde méthode.
 
"Une délégation des notables, dont seul, Mohamed Chanfiou de Mbeni qui n'est plus (paix à son âme), ont rencontré à plusieurs reprises l'ancien président Mohamed Taki Abdoulkarim pour plaider en faveur de la nomination d'Azali Assoumani au poste du chef de l'état-major des armées", a dévoilé le président du parti Rifaid Comores, lors de son meeting au foyer des femmes de Moroni.
 
Par Ali Abdou
HabarizaComores.com (Habari Za Comores)| أخبار من جزر القمر
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Lire la suite

Implication des 6 partis politiques dans la mise en œuvre du plan d'action 2017

26 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Pour la consolidation de la démocratie en Union des Comores, le Ministre de l'intérieur, Mohamed DAOUDOU a invité ce samedi 25 février, les représentants des partis politiques reconnus officiellement depuis le 10 janvier 2017. 
 
C'était pour échanger sur la mise en œuvre des recommandations issues des évaluations du dernier cycle électoral. Un chantier du Ministère des élections avec l'appui de l'Union européenne au sujet duquel, le Ministre juge nécessaire la participation de tous les acteurs. Concrètement, les partis politiques majoritairement ceux de l'opposition prendront part à la retraite sur les élections passées. Une mise au vert qui se tiendra du 27 février au 1er mars à Anjouan. 
 
Les participants devront élaborer un avant-projet de loi portant sur la révision du cadre légal électoral. Mohamed DAOUDOU a donc profité pour revenir sur les activités qui entrent dans le cadre du plan d'actions du Ministère ( volet élections ). 
 
Il s'agit de la mise en place de la Commission de Coordination chargée du suivi des recommandations issues des évaluations du mois d'octobre 2016 et de la Sous-Commission d'Etique et de Transparence. Cette dernière a comme mission de recueillir le maximum d'informations liées au dernier processus électoral dans les différentes régions du territoire national. 
 
L'objectif est de permettre de relever les manquements enregistrés afin de pouvoir apporter les corrections idoines aux prochaines élections. Une démarche saluée par les partis politiques comme l'a affirmé le Secrétaire Général du RDC M.DJAE Ahamada Chanfi.
 
Crédit. Ministère de l'intérieur 
HabarizaComores.com (Habari Za Comores)| أخبار من جزر القمر

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Lire la suite

LE PARTI CHUMA A ÉTÉ REÇU BEIT SALAM

26 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout et costume

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et costume LE PARTI CHUMA A ÉTÉ  REÇU BEIT SALAM

Le Parti Chuma conduit par le Prince Saïd Ali Kemal a été reçu par le Président de la République au Palais présidentiel de Beit Salam ce samedi. Il a été question notamment du climat politique dans notre pays, de la vision du Président de la République Azali Assoumani pour les Comores de demain et de la loi sur les partis politiques.

Beit-Salam - Présidence de l'Union des Comores 

Lire la suite

Un accord de partenariat entre la Fédération Royale Marocaine de Football et la Fédération Comorienne de Football

24 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

La Fédération Royale Marocaine de Football, a signé le Mercredi 22 Février 2017 un accord de partenariat et de coopération avec son homologue des Iles Comores. 
 
Cet accord s’inscrit dans le cadre de la politique d’ouverture envers les fédérations de football du continent Africain. de Football. 
Cet accord a été signé du côté marocain par le Président de La FRMF, M. Fouzi LEKJAA, et M. Salim TOURQUI, Président de la Fédération Comorienne de Football.
 
L'objectif de cet accord, dont la cérémonie de signature s'est déroulée au siège de la FRMF à Rabat est de définir un cadre de coopération et d'échanges entre les deux fédérations et de contribuer au développement du football, de l'arbitrage et de la formation des cadres.
 
Cette convention de coopération permettra également l'organisation de matchs amicaux entre les équipes nationales des deux pays, dont les Equipes Nationales de Jeunes et de Football Féminin.
©Fédération de Football des Comores
Photo © la rédaction

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Lire la suite

Violences lors d'une manifestation: les lycéens menacent...

24 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Un lycéen blessé par balles en caoutchouc et sept autres matraqués et hospitalisés, c'est le bilan des échauffourées avec les forces spéciales de gendarmerie qui ont éclaté au lycée public de Moroni lundi alors que les élèves s'étaient regroupés pour soutenir leur proviseur arrêté pour fraude à l'électricité. En réaction, les lycéens ont décidé jeudi 23 février, lors d'une réunion de tous les établissements publics de l'île, de ne pas reprendre les cours tant que les auteurs de ces agressions ne seront pas traduits en justice.
 
C'est dans une ambiance exaltée que s'est tenue la réunion des lycées publics jeudi au lycée Saïd Mohamed Cheikh, théâtre lundi de tous les débordements. Les élèves veulent montrer leur détermination même si leur camarade touché par deux balles en caoutchouc est tiré d'affaire après une chirurgie.
 
« Nous, les élèves du lycée Saïd Mohamed Cheikh ne retournerons pas dans notre établissement avant que les auteurs de ces crimes soient jugés devant l'instance de Moroni car nos professeurs ont porté plainte devant cette justice. Ensuite, nous les élèves, allons une mener une lutte légitime : oui, on est prêts à passer une année blanche car nous, l'ensemble des élèves, en avons pris l'initiative. »
 
 
Du côté du gouvernement, on commence à balbutier qu'aucune réelle condamnation judiciaire n'aura lieu. Mohamed Daoud, ministre de l'Intérieur et porte-parole du gouvernement évoque des mises à pieds.

 

 
« Nous regrettons ce qui s'est passé, pour la première fois dans notre pays, des militaires qui se sont comportés de manière inacceptable il y a des mesures qui vont être prises. Il y a des sanctions. Ils vont passer surement par des mesures disciplinaires. Il y aura justice. Mais du côté des militaires, il y a toujours un truc spécial. Ce n'est pas pareil que des civils, ça, il faut que les gens le comprennent. »
 
Il est à noter que si tous les lycéens de l'enseignement public ont participé à la réunion et soutiennent leurs camarades de Moroni, certains ne sont pas décidés à affronter un redoublement général. ©RFI
Titre et vidéo© habarizacomores.com

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Lire la suite

Que faisiez Jean-François Tardy, un ancien commando GIGN à Beit-Salam ?

24 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Le vice-président président Djaffar a ramené deux hommes à Beit-Salam présentés comme une délégation d'Airbus (constructeur Aéronautique européen) pour dit-on la "construction d’un centre de contrôle et de surveillance de l’espace maritime, de l’optimisation de la pêche".


L'attention s'est donc portée sur les membres de ladite délégation d'Airbus qui proposent de travailler sur le maritime. 
J'ai été intrigué par un certain Jean-François Tardy
Selon un portait de 20Minutes, daté de 2014, Tardy est un ancien commando du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN). 
 
"Le 26 décembre 1994, il est l’un des membres du commando qui mène l’assaut sur le vol 8969 d’Air France, détourné par un commando de terroristes algériens, le GIA, sur le tarmac de l’aéroport de Marseille. En troisième position, il pénètre dans l’appareil par la porte arrière gauche. «C’était une mission délicate, hyper-médiatisée, décrit-il. L’exercice n’était pas simple a priori.» relate 20Minutes. Et Depuis 2010, il est chargé du déploiement des secours du Rallye Paris-Dakar. 

 
En réalité, Tardy n'a jamais travaillé chez Airbus. Ce "connaisseur des réseaux politiques africains" a créé sa propre société #SAFETECH et propose des services. Cette société est en cours de liquidation.
Par Toyb Ahmed
 

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Lire la suite

Ma-mwe : Six agents impliqués dans des opérations frauduleuses

24 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Ma-mwe : Six agents impliqués dans des opérations frauduleuses

 

 

 

alwatwan actu image

Interrogé sur les coupures intempestives auxquelles sont soumises les régions éloignées de la capitale fédérale, Abou Saïd Mdahoma a pointé du doigt la vétusté du réseau électrique. Il a, cependant, fait savoir que le chef de l’Etat s’était récemment entretenu avec la Banque africaine de développement au sujet de la réhabilitation du réseau.

Par Nazir Nazi

Dix jours après sa mise en place, la brigade antifraude de Ma-mwe a réussi à démanteler un vaste réseau de trafic d’électricité. Quarante cas de personnes impliquées dans ces opérations frauduleuses viennent d’être interpellées dont, tenez vous bien, des agents de la société nationale de l’eau et de l’électricité. 
Selon Abou Saïd Mdahoma, qui préside le comité de direction de Ma-mwe, ces agents seront bientôt traduits devant un conseil de discipline. Les uns auraient facilité la manipulation des compteurs, les autres auraient tout simplement détourné de l’argent destiné à des branchements électriques. «Qu’il s’agisse d’agents de la société ou de clients, l’amende est au moins de 300 mille francs», a-t-il précisé. Et d’expliquer que cette lutte contre la fraude fait partie des priorités du gouvernement pour redresser la société et assurer une fourniture régulière de l’électricité. 


Interrogé sur les coupures intempestives auxquelles sont soumises les régions éloignées de la capitale fédérale, Abou Saïd Mdahoma a pointé du doigt la vétusté du réseau électrique. Il a, cependant, fait savoir que le chef de l’Etat s’était récemment entretenu avec le président de la Banque africaine de développement pour la réhabilitation du réseau. «Nous avons déployé presque tous nos agents pour que la distribution du courant soit effective. Nous entendons éclairer les quelques villages qui ne sont pas encore alimentés. Nous espérons aussi régler bientôt le cas de Mohoro et de Bandamadji», dit-il.


A en croire toujours le président du comité de direction, le projet de la Banque mondiale visant à appuyer Ma-mwe permettra d’ici juin prochain de doter l’entreprise publique d’une liaison directe au niveau national. «Nous aurons un logiciel qui pourra éviter les erreurs. Je tiens à souligner que pour le cas des parties fixes de ces derniers mois, nous avons monté une cellule pour étudier les différents cas. Parce que certains n’ont pas vu notre produit il y a des mois, d’autres ont déjà payé leurs factures en incluant les parties», a-t-il expliqué.

alwatwan

Lire la suite

Telma peaufine son réseau tout en demandant toujours l’interconnexion

24 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Telma peaufine son réseau tout en demandant toujours l’interconnexion

alwatwan actu image

«Dans certains pays, les opérateurs ont dans un premier temps refusé de s’interconnecter, mais l’histoire a démontré qu’au fil du temps, l’opérateur historique revenait  toujours en arrière pour demander l’interconnexion lorsqu’il se rend compte qu’il a perdu énormément de clients. Le premier bénéficiaire de l’interconnexion nationale serait Comores Télécom, car il dispose de plus de 80% de parts du marché», a affirmé le directeur de Telma-Comores, Alain Brillard.
 

Par Mohamed Youssouf

Hier matin, au restaurant New Select, en marge du lancement du pylône qui va permettre aux institutions financières situées Place des banques d’avoir plus facilement accès au réseau 4G, l’épineuse question de l’interconnexion nationale s’est invitée dans les discussions. Le directeur général de Telma-Comores, Alain Brillard, a réaffirmé que sa société était toujours demandeuse. «Nous avons écrit plusieurs fois au régulateur pour lui dire que nous étions disposés à effectuer l’interconnexion, bien que les tarifs imposés ne nous soient pas particulièrement favorables. Toutefois, Comores Télécom demande à ce que notre convention d’établissement soit revue et que nous revoyions notre tarification à l’international avant de signer l’interconnexion», a-t-il dit. Bien que le statu quo se soit installé, Telma se dit confiant que les choses rentreront dans la normalité naturellement. «Dans certains pays, les opérateurs ont refusé de s’interconnecter, mais l’histoire a démontré qu’au fil du temps, l’opérateur historique revenait en arrière pour demander l’interconnexion lorsqu’il se rend compte qu’il a perdu énormément de clients. Le premier bénéficiaire de l’interconnexion nationale serait Comores Télécom, car il dispose de plus de 80% de parts du marché. Naturellement, nous serions amenés à lui verser plus d’argent du fait des nombreux appels de nos abonnés vers son réseau», a affirmé Alain Brillard. Actuellement, dit-il, «nous concentrons nos efforts pour optimiser nos services afin d’obtenir le maximum d’abonnés avec des offres adaptées, aussi bien aux clients particuliers qu’aux différentes entreprises et autres partenaires. Après deux mois, nous sommes à plus de 65 000 souscriptions, soit entre 15 et 20% de parts du marché. C’est une première dans le monde». On a, par ailleurs, appris que la Banque mondiale aurait promis «une grosse somme» d’argent pour le gouvernement en cas d’interconnexion nationale.

Couverture nationale en 4G

Telma-Comores a profité du même événement pour dresser un bilan du déploiement de son réseau sur tout le territoire national. «Nous avons choisi la Place des banques pour communiquer sur la densification et l’amélioration de notre réseau, parce que cette place est le cœur économique du pays. D’autant plus que nous lançons officiellement le pylône qui couvre totalement cette zone en 4G afin de faciliter les opérations des différentes institutions financières. Nous avons pris l’engagement auprès des autorités publiques que nous allions être le seul pays à disposer d’une couverture 4G sur l’ensemble du territoire et nous entendons honorer cet engagement», a réitéré le patron de Telma-Comores. A l’en croire, certes il y a des zones qui ne sont pas encore couvertes, mais tout sera mis au point d’ici fin mars. Et d’expliquer que «Telma-Comores a déjà investi 45 millions d’euros pour offrir des services dans les standards mondiaux. Nous avons fait appel à une énergie hybride composée de groupes électrogènes, de l’énergie solaire et des batteries en attendant de pouvoir relier nos installations au réseau de Ma-mwe afin d’assurer la disponibilité du réseau 24 h / 24 h. À Ngazidja, nous avons installé soixante-dix pylônes 100% 4G». Selon les données de la société, trois sites seront opérationnels avant la fin du mois à Ngazidja, neuf autres le seront entre le 15 et 20 mars pendant que Mwali et Ndzuani seront totalement couverts d’ici fin mars. L’inauguration de ce site du quartier Mbouzini marque la couverture totale de la capitale et de son agglomération en réseau 4G, selon le chargé de communication de Telma-Comores, Stéphane Aboutoihi.

alwatwan

Lire la suite

Le président Azali reçoit l'opposition à Beit-salam!

24 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Le président Azali reçoit l'opposition à Beit-salam!

Le président Azali reçoit l'opposition à Beit-salam!

Le président de la république, Azali Assoumani, a reçu l'opposition comorienne en début de matinée.

 

Il était question de la loi sur les partis politiques afin d'apporter quelques aménagements.

 

Une première rencontre avait eu lieu en début d'année et ils devaient se retrouver pour faire part de leurs propositions.

 

La réunion s'est terminée avec beaucoup d'optimisme et la balle est désormais dans le camp du locataire de Beit-Salam.

 

comoresalternances.centerblog.net

 

Lire la suite

Masse salariale: Opération de contrôle physique des agents de l’Etat

23 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

 


Le gouvernement a lancé depuis décembre 2016, une Opération de contrôle physique des agents de l’Etat par une commission mise en place à cet effet pour la maîtrise de la masse salariale.

Les résultats enregistrés ont été pris en compte pour le payement du mois de janvier 2017. ©ORTC
 ©www.habarizacomores.com
Lire la suite