Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Articles récents

Français tués à Madagascar: quatre arrestations

23 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Français tués à Madagascar: quatre arrestations

L'enquête se poursuit après le meurtre de deux jeunes bénévoles français à Madagascar, dimanche. Les corps des deux Français, Romain et Magali, originaires de Marseille et de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) avaient été retrouvés dimanche matin sur une plage de l'île de Sainte-Marie.

Quatre arrestations

Lundi soir, le commandant de la section de recherches criminelles a indiqué que quatre arrestations avaient eu lieu, sans préciser les liens des suspects avec le double homicide. «Nous avons interpellé quatre personnes dimanche. On ne peut pas confirmer leur culpabilité ou leur implication directe et indirecte dans ce crime. »

Des dizaines d'auditions

Il s'agirait de deux hommes et de deux femmes qui étaient présents dans la discothèque à proximité de laquelle les corps des deux Français ont été retrouvés, croit savoir L'Express de Madagascar. Plusieurs autres personnes, françaises et malgaches, ont également été entendues dans le cadre de l'enquête.

Scène de crime maquillée

Le préfet avait auparavant précisé que la scène de crime avait été maquillée et les corps déplacés. Ils avaient été retrouvés sur une plage, à environ 150 mètres d'une boîte de nuit où les deux jeunes gens de 25 et 23 ans avaient passé la soirée.

Pas de trace de violences sexuelles

Selon RFI, les deux corps étaient enchevêtrés. Les deux victimes portaient des traces de blessures à la tête. Le corps de la jeune femme était partiellement dénudé. Le maire de l'île de Sainte-Marie a cependant précisé qu'elle n'avait pas été victime de violences sexuelles.

Selon nos confrères du Parisien, Magali se serait débattue, et son sac à main n'a pas été retrouvé. En revanche, L'Express de Madagasacar, Romain portait encore son téléphone et son porte-feuille sur lui.

Avec lalsace.fr, Lexpress et RFI

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Français tués à Madagascar: quatre arrestations
Lire la suite

Ministère de la Justice : Où on en est avec la note interdisant la circulation des véhicules de service en dehors des heures de travail ?

23 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Ministère de la Justice : Où on en est avec la note interdisant la circulation des véhicules de service en dehors des heures de travail ?

Dès le lendemain de la formation du 1er gouvernement d’AZALI, des signaux forts ont été envoyés à la population par les membres de celui-ci en affirmant leur volonté dans la lutte contre le népotisme, le clanisme et le détournement des deniers publics. Le décor a été d'abord planté par des nombreuses notes allégeant les coups de consommations et des procédures d'arrestation ordonnées par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Parmi ces mesures, il y a deux qui ont retenu notre attention: il y a d'abord la baisse des prix des produits de première nécessité qui a été actée pendant le mois de ramadan et peu suivi jusqu’à nos jours. Il y a ensuite la mesure phare qui réquisitionne des véhicules appartenant aux exécutifs de Ngazidja et de l’Union dont certaines autorités malveillantes se sont appropriées à usage familiale. Selon le Ministre de la Justice, certains fonctionnaires utilisent ces véhicules d'une manière abusive en dehors de toute heure de service.

Une mesure inefficace

Après la publication de cette note ci en marge, nous avons voulu connaitre les dessous de celle-ci pour comprendre un peu plus la volonté du ministre… Mais lorsque nous avons enquêté, nous avons découvert que la note était non seulement bidon mais aussi son application deviendrait impossible. Car ces fameux véhicules de l'Etat ne sont pas non seulement identifiés mais on peut dire qu'ils ne existent pas.

Cela étant, il est important de s’imprégner du contenu de cette note avant de vous livrer les ressentis des forces de l’ordre et du public sur sa mise en exécution: « il est informés aux agents de l’état et aux services de la brigade routière que l’utilisation des véhicules de service en dehors des heures de travail est interdite, sauf autorisation spéciale délivrée par le vice-président. Cette mesure ne concerne pas les véhicules de fonctions ».

A peine celle-ci était rendue publique, la population exacerbée par une corruption endémique, par les détournements des biens publics, a poussé un ouf de soulagement, parce qu’elle a vu en la première équipe de ‘’combat d’AZALI’’, un espoir!

Hélas ce n’était qu’un mirage ! En effet deux mois après, on se rend compte que la dite note reste inapplicable, une lettre morte sur l’ensemble du territoire et pour cause ; la police ne s'y retrouve pas. D’un coté, elle ne peut faire la différence entre véhicules de service et ceux de fonctions pour les raisons suivantes : certains ministres circulent avec leurs véhicules personnels et de l’autre coté des vices présidents, des ministres, conseillers du Président, DG, et Secrétaires Généraux roulent dans des véhicules sans aucunes plaque d’immatriculation, ni civile, ni officielle. En somme des véhicules fantômes. Alors comment reconnaître le vrai et le faux dans cette anarchie, se demande-t-elle ?

Et pourquoi le ministre de l’intérieur ne fait pas exécuter cette note, y-aurait-il un dysfonctionnement entre le ministère de la justice et celui de l’intérieur? Ce qui, in-fine, nous amène à se demander si celle-ci a été discutée en conseil de ministre à défaut une implication des responsables routières et de la même façon qu’un ministre d’Etat peut signer une note circulaire ou une note de service ?

Quant à la population, elle ne voit en cette décision qu’une mesure d’enfumage.

QUELLE DÉSOLATION

HAMADI SOULE,

Président du Collectif des Étudiants Comoriens en Inde

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Ministère de la Justice : Où on en est avec la note interdisant la circulation des véhicules de service en dehors des heures de travail ?
Lire la suite

5 Mds sur l’Énergie: Que sait-on sur ce contrat d'Etat?

23 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

5 Mds sur l’Énergie: Que sait-on sur ce contrat d'Etat?

Le service communication de la présidence a annoncé la semaine dernière la signature « d'un accord historique » sur l’épineuse question de l’énergie. Nous avons tous vu les images du VP Ahmed Djaffar avec un homme présenté comme un partenaire stratégique, Ally Saleh Balhabou, en train de signer ledit accord.

Selon toujours Beit-Salam, il s’agit d’un contrat de plus de 5 milliards de francs (10.485.000 euros), qui a été négocié, en toute discrétion, pour l’achat de groupes électrogènes de 25 mégawatts. Je pense que vous avez tous compris qu'il y a un couac. Comment un contrat de plus de 5 milliards a pu être attribué sans appel d'offres? Comment peut violer avec autant de flagrance la Loi sur la passation des marchés publics? N'est-ce pas ce qu'on reprochait à Mamadou d'avoir attribué des contrats de plusieurs millards par le biais du "gré à gré"?

Le passé récent de notre pays nous oblige, en effet, à faire preuve de prudence sur les contrats signés entre le régime et des parfaits inconnus.
Il y a d’abord une information importante qui ne sera certainement pas tenue : « Le délai d’exécution de la totalité du contrat est de 3 mois maximum. » C’est tout simplement impossible d'installer des groupes de 25 mégawatts, une citerne de stockage 500 000 litres et réviser les anciennes centrales en 90 jours.

Mais ce n'est pas tout. La société qui vient d’avoir ce beau cadeau n’a presque jamais installé une centrale électrique. Si elle existe bien à Dar Es Salam, elle est spécialisée dans les BTP et le trading pétrolier. Elle va donc probablement, sous-traiter avec une autre société et Bonjour les commissions.

Toutefois, la véritable inquiétude est sur le fameux partenaire stratégique : Ally Saleh Balhabou. Notre nouvel ami a été poursuivi pour détournement de 1,08 millions de dollars à travers un réseau informatique, appartenant à Barclays Bank à Dar Es Salam. Notre gouvernement est-il bien informé sur son partenaire?

LA RÉPONSE DU GOUVERNEMENT


"Nous sommes déterminés à mettre fin au problème d'énergie qui enfonce notre économie. Cela doit passer par des mesures d'urgence. L'ancien vice-président (Mamadou) avait dépassé 3 milliards pour acheter des groupes qui n'ont pas duré un mois.

Avec notre partenaire, nous avons pris les dispositions pour ne pas nous faire avoir. La preuve, jusqu'à présent nous n'avons rien payé. Nous allons commencer à payer une fois que tout sera mis en place. Nous n'allons pas payer un franc si le contrat n'est pas respecté". Source: un proche du pouvoir.

Ce dossier est à suivre de très près.

Toyb Ahmed (Facebook)

comoresalternances

5 Mds sur l’Énergie: Que sait-on sur ce contrat d'Etat?
Lire la suite

La nouvelle procédure d’octroi de visa pour Madagascar non applicable à Anjouan ?

22 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

La nouvelle procédure d’octroi de visa pour Madagascar non applicable à Anjouan ?

​Des passagers en partance pour Madagascar ont failli rater le vol ce lundi matin et pour cause, le service des migrations à Anjouan ne serait pas au courant des mesures transitoires d’entrée visa à Madagascar comme le prévoit la note verbale des autorités malgaches du 18 aout 2016. Et pas seulement. Car même la note précédente du 16 aout largement médiatisée qui suspendait provisoirement la délivrance de visa à l’ambassade et aux consulats de Madagascar en attendant des nouvelles dispositions d’obtention de visa.

C’est ce que Comores-infos a constaté ce matin à l’aéroport de Wani à Anjouan. Deux passagers de nationalité comorienne, ont été prié par la police des frontières d’aller chercher leurs visas d’entrée à Madagascar lorsqu’ils se sont présentés à l’enregistrement connaissant la nouvelle règlementation. La police ignorait la nouvelle procédure en vigueur depuis le 18 aout, qui recommande à tout voyageur en partance des Comores que « Dans l’attente de la mise en place de la nouvelle procédure d’octroi de visas, les voyageurs en partance des Comores peuvent temporairement bénéficier d’un visa court séjour de 30 jours à l’arrivée aux ports et aéroports internationaux de Madagascar, prorogeable jusqu’à 90 jours auprès des commissariats de police. » comme le stipule la note verbale N°345-16/M. Sans l’intervention d’une autorité insulaire, les deux passagers auraient raté leur voyage.

KAY www.comores-infos.net

  La nouvelle procédure d’octroi de visa pour Madagascar non applicable à Anjouan ?
Lire la suite

Ngazidja: recrutements des enseignants par concours pour l'année scolaire 2016-2017

22 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Ngazidja: recrutements des enseignants par concours pour l'année scolaire 2016-2017

Conseil hebdomadaire: l'année scolaire 2016-2017 à l'ordre du jour

Sous la présidence du gouverneur de Ngazidja Hassani Hamadi, le conseil hebdomadaire du jeudi 18 août s'est largement penché sur L'année scolaire 2016-2017. Il a été demandé à la commission de recours, de s’occuper rapidement des dossiers des enseignants concernés par la mesure de suspension avant la rentrée de septembre.

Les dossiers d'enseignants Dyfosiens sont jugés prioritaires par le Conseil pour le nouveau recrutement. Il a été convenu que les recrutements des enseignants hors Dyfosi de l'année scolaire 2016-2017 seront faits par concours.

La porte-parole de l'Exécutif, Mme Maissara Adam ajouté que l’île de Ngazidja a reçu de l’Union 54 bourses sur les 150 accordées par le royaume du Maroc attribuées.

Le Conseil des commissaires a donc décidé d’organiser un concours afin de recruter les futurs boursiers sur les 151 bacheliers de Ngazidja ayant obtenu des mentions cette année. Exceptionnellement, une bourse a été attribuée d'office à Ahamada Salmata, un handicapé originaire de Dembeni qui fait partie des élèves ayant obtenus des mentions cette année.

©Mrodjou

Titre© La rédaction

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Ngazidja: recrutements des enseignants par concours pour l'année scolaire 2016-2017
Lire la suite

Azali invité par le Japon à prendre part au TICAD, la Conférence Internationale JAPON-AFRIQUE

20 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Azali invité par le Japon à prendre part au TICAD, la Conférence Internationale JAPON-AFRIQUE

​Le chargé d’affaires du Japon Monsieur Takanari KAKUDA a été reçu par le Président de la République. Il était porteur d’un message du Premier Ministre du Japon Monsieur Shinzo ABE.

Dans son message le Premier Ministre du Japon invite le Président de l’Union des Comores, Azali Assoumani à prendre part au TICAD, la Conférence Internationale JAPON-AFRIQUE qui aura lieu à Nairobi au Kenya.

Beit Salam

Azali invité par le Japon à prendre part au TICAD, la Conférence Internationale JAPON-AFRIQUE
Lire la suite

Études supérieures au Maroc: 36 bourses pour les bacheliers d'Anjouan

19 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Études supérieures au Maroc: 36 bourses pour les bacheliers d'Anjouan

Le Gouverneur est satisfait de son voyage à Moroni

Après un séjour de travail avec le Gouvernement central à Moroni, le Gouverneur SALAMI est de retour à Anjouan dans la matinée de ce jeudi 18 août 2016.

A l’aéroport d’Ouani le Premier Magistrat de l’île s’est entretenu avec le consultant de la FIFA : Arnaud LOUVEAU, avant de s’adresser à la presse.

S’agissant de la mission de la FIFA sur Anjouan, le Locataire de Dar-Nadjah s’est réjouit des efforts de la Fédération Comorienne de Football et de l’apport de la FIFA relatifs au recouvrement avec du gazon synthétique du terrain de Sima et l’aménagement de l’aire de jeu de Bandrani. Soulignons que l’Exécutif de Ndzuwani soutient activement ces projets qui contribuent à l’épanouissement de la jeunesse sportive.

Par rapport à la visite de travail à Moroni, Dr SALAMI a laissé entendre que la répartition des bourses d’études supérieures au Maroc a été au centre des discussions. Selon lui, sur 100 bourses, 36 ont été octroyés aux bacheliers d’Anjouan et répartis comme suit : 14 pour les étudiants qui ont reçu la Mention : Bien, et 22 pour les étudiants de la série C qui ont reçu la Mention : Assez-bien.

Selon le Gouverneur, la répartition a été murement réfléchie et effectuée dans l’équité.

Concernant l’arrêt de la grève des chauffeurs de bus et des taximen, le Gouverneur SALAMI a salué les pourparlers engagés entre les membres de son Exécutif et le syndicat des chauffeurs et qui ont abouti à un dénouement heureux de la crise. ©Dar Nadjah

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Études supérieures au Maroc: 36 bourses pour les bacheliers d'Anjouan
Lire la suite

Énergie: L'Etat comorien met 5 milliards

19 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Énergie: L'Etat comorien met 5 milliards

Le Président Azali Assoumani avait pris l’engagement durant la compagne présidentielle, au sujet de l’énergie et de l’état chaotique dans lequel le pays est plongé ces dernières années, d’y remédier. Il souhaitait proposer une solution intermédiaire, avec une énergie thermique pour sortir le pays de l’obscurité et dans un 2ème temps une réflexion sérieuse sur une énergie stratégique. Aujourd’hui le premier engagement est en phase d’être réalisé.

Après de longues semaines de négociations menées tambour battant, dans la très grande discrétion, les parties sont arrivés à conclure un accord historique pour l’Union des Comores. Le Cabinet du Président de la République, la Vice-présidence en charge de l’Economie et l’énergie et le Secrétariat d’Etat chargé du Monde Arabe pour la partie comorienne, d’une part et d’autre part du partenaire stratégique (le fournisseur), la société SALAMA INTERNATIONAL TRADING COMPANY LIMITED représentée par Mr Islam Ally Saleh Balhabou basée aux Emirats Arabes Unis. Il s’git d’un contrat de 10.485.000 euros pour l’achat de groupes électrogènes d’une capacité de 25 mégawatts, dont 15 à Ngazidja, 7,5 à Ndzouoini et 2,5 à Mwali. Ce sont des groupes électrogènes de marque Mitsubishi de type 16RZ-PTAW couplé avec Meec Alte ECO461.5LA. Modèle standard 2016 ISO8528, certificat CE.

Le contrat comprend aussi la révision des vieux groupes de la MAMWE, une formation des agents, une construction d’une centrale, l’installation, la mise en service et le démarrage de la centrale, ainsi que la construction d’une citerne de 500.000 litres de Gasoil. Le délai d’exécution de la totalité du contrat est de 3 mois maximum.

Pour la partie comorienne, le contrat a été signé par le Vice-président en charge de l’Economie et de l’Energie Mr Djaffar Ahmed Saïd. Etaient présents à cette séance de signature le Cabinet du Président de la République conduit par le Directeur de Cabinet, le Secrétaire d’Etat chargé du monde Arabe, et le Commissaire au plan. ©Beit Salam

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Énergie: L'Etat comorien met 5 milliards
Lire la suite

Les manifestants se regroupent à Analakely malgré l’avertissement des autorités

19 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Les manifestants se regroupent à Analakely malgré l’avertissement des autorités

Comme nous l’indiquions hier soir, ce vendredi risque d’être sous haute tension à Antananarivo. En effet, un groupe politique appelé « AFP » a décidé d’appeler la population à manifester sur la place du 13 mai à Analakely pour réclamer la démission du président de la république. Et bien entendu, cette manifestation n’a pas eu d’autorisation. De plus, les forces de l’ordre avaient averti qu’ils seront présents massivement sur les lieux et qu’ils prendront les mesures nécessaires et n’hésiteront pas à procéder aux arrestations.

Mais malgré cet avertissement, le leader du groupe politique AFP a indiqué qu’ils ne se défileront pas. Par ailleurs, alors que la matinée était assez calme, depuis près d’une heure, les manifestants se sont regroupés. Pour que vous ayez une idée de la situation sur place !

Les manifestants se regroupent à Analakely malgré l’avertissement des autorités
Lire la suite

AVION TYPE LET 410 UVP-E20, Y AURA-T-IL UNE ENQUETE ?

19 Août 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

AVION TYPE LET 410 UVP-E20, Y AURA-T-IL UNE ENQUETE ?

Les outils de l’Etat sont dans leurs sommeils profonds, les médias nationaux adoptent grand silence, signe de répit voire même de résignation. Ce faisant, les médias communautaires, autrement dit médias privés et l’opinion publique occupent le terrain. Les investigations, les procès… deviennent l’occupation de ces derniers. Souvent les autorités laissent leurs affaires, surtout le plus délicates dans les caves. Et quand leur pouvoir s’effondre, les dossiers revoient la lumière du jour.

Mais d’abord, quand on parle de transport aérien aux Comores, les nouvelles ne sont en général pas adéquates. Plusieurs dossiers dans ce domaine, sont lourds de résultat. Et le fantôme d’Air-Comores Hashley qui erre depuis tant d’années, hante les esprits. Ici, on est aux Comores. Depuis les années 1990, sous le regime Mwangaza-RDR, des difficultés dans le domaine de transport aérien comorien se posent. Dépourvues des compagnies aériennes, les Comores voient quelques sociétés privés et même des individus y faire des chiffres d’affaires. Tous se passent dans des enveloppes. Et la plupart des temps ce sont les citoyens qui sont perdants. Abandonnés, ailleurs dans des différents aéroports, mauvais traitements des passagers, que sais-je… Depuis les compagnies Emirat, Yémenia Airways, soudanais Airways, Kamaria Air, Masiwa air…

En effet, le mois de Mai 2013, le gouvernement comorien a acheté un avion de type LET 410 UVP-E20 au Brésil au prix de huit cent millions de fc. Selon les autorités du moment, cet appareil va assurer quelques liaisons entre les Comores et certains pays de la sous-région. Et cet avion n’a jamais fait un décollage…

Toutefois, le 21 Août 2015, le Vice-président en charge des finances d’Ikililou Dhoinine, Mohamed Ali Mamadaou aurait signé un contrat de location vente de cet avion et un important lot de pièces détachées à Inter iles, pour un montant de 1.150.000 €. Des biens appartenant à l’Etat comorien. La durée de la location gérance est de cinq ans, à compter de la date de réception de ces biens par inter île.

Lors de la signature de ce contrat, l’Etat comorien serait représenté par Mohamed Ali Soilihi Mamadou, alors Vice-président en charge des finances et la compagnie Inter île serait représentée par son directeur général, Mr Inzoudine. Cela ne devrait pas être un souci. Mais le comble est que les mannes en provenance de cette location vente ne seraient pas destinées à l’endroit idéal. Cette somme de 1.150.000 € ne figurerait nulle part dans les recettes de l’Etat… Et ce n’est pas tout. Le mystère continue. Le contrat de location vente de cet avion serait porté disparu. Donc aucun de ses papiers ne figurerait pas dans les archives du ministère des finances. Y aura-t-il une enquête pour que l’on sache la réalité sur cette affaire ? C’est bien le souci des citoyens comoriens.

SAID YASSINE Said Ahmed

COMORESplus

comoresalternances

AVION TYPE LET 410 UVP-E20, Y AURA-T-IL UNE ENQUETE ?
Lire la suite