Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Articles récents

Images du jour: Mamadou et Houmedi Msaidié au stade pour l’investiture du président

26 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Images du jour: Mamadou et Houmedi Msaidié au stade pour l’investiture du président

L’ancien vice-président Mohamed Ali Soilihi alias Mamadou s’est rendu au stade de Moroni pour l’investiture du président Azali Assoumani. Le candidat malheureux à la présidentielle a fait un geste d’un démocrate en se rendant à cette cérémonie même si ce n’était pas la joie.

Houmedi Msaidié a lui aussi fait le déplacement. L’ancien ministre de l’intérieur et candidat malheureux Msaidié, a tenu à remplir son jusqu’à la fin de ses fonctions.

Le ministre de la justice était présent lors de cette cérémonie.

http://www.comores-infos.net

  Images du jour: Mamadou et Houmedi Msaidié au stade pour l’investiture du président
  Images du jour: Mamadou et Houmedi Msaidié au stade pour l’investiture du président
Lire la suite

Chasse aux malgaches à Moroni: Les vraies raisons sont pécuniaires

26 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Chasse aux malgaches à Moroni: Les vraies raisons sont pécuniaires

L'embrouille au sein de la population marchande à Moroni entre comoriens et malgaches est en réalité une question de jalousie. Les malgaches, tout comme les "ressortissants anjouanais", écoulent leurs marchandises comme des petits pains. Tandis que leurs collègues grand-comoriens voient les leurs moisir dans les emballages. Dans les écoles, dans tous les quartiers de la capitale, il y a des malgaches. Alors que seuls ceux qui mènent des activités commerciales subissent les vives menaces de leurs camarades comoriens. Hier au marché Volovolo, une dame vendeuse de poissons séchés, tout feu tout flemmes, s'est mise à proférer des propos hostiles contre les malgaches du grand marché.

Alors que d'autres tentent tant bien que mal de simuler les meurtres des des deux étudiants comoriens à Mada pour qu'impitoyablement ils s'en prennent aux "gasy", la dame elle avait perdu tout contrôle et s'adonnait à coeur joie à les accuser d'être source de malheur de son commerce: "wadja watsongeza ze biachara zahatru kazitsu henda. Ye'mana watsohenda zao harimwa ye zindo za Buchini hindri ? Waparo wona mkomori yho ?". Sans doute la vendeuse de "nfamanga" n'aurait-elle pas tenu des tels propos si ce n'était que ses concurrents gasy s'en sortent bien.

Une analyse partagée par un grand-comorien vendeur de produits cosmétiques au marché qui, pour s'en sortir lui aussi, se fait passer pour un Anjouanais (à Moroni ils sont connus avec leurs prix abordables et leur facilité à captiver le client). Quoi qu'il en soit, qu'on n'oublie pas que la forte communauté comorienne à Madagascar comptabilise plus de 200 000 âmes dont 8 000 étudiants. Sans compter les vagues des malades qui s'y rendent pour des soins.

Leurs accompagnateurs aussi. Oui, fulminons contre ces massacres commis sur des compatriotes dans la grande île. Montons sur les toits et poussons des cris d'orfraie. C'est notre droit, nous peuple comorien. Mais est-ce aux malgaches de Volovolo que nous devons nous en prendre ? Non.

Ils sont innocents comme l'agneau qui vient de naître. Alors soyons raisonnables et allons-y molo. Faisons attention aux effets boomerang. Et la coordination des étudiants comoriens à Madagascar (CECOM) en est bien consciente. La situation à Moroni ne les arrange pas du tout. Ils sont dans le qui-vive. À cause de nous.

Par Toufé Maecha, journaliste à la Gazette des Comores

HabarizaComores.com | أخبار من جزر القمر.

© www.habarizacomores.com

Chasse aux malgaches à Moroni: Les vraies raisons sont pécuniaires
Lire la suite

Robert Yamate ambassadeur des Etats-Unis a rencontré Hassani Hamadi

26 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Robert Yamate ambassadeur des Etats-Unis a rencontré Hassani Hamadi

Robert Yamate ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union des Comores en résidence à Madagascar a été reçu ce matin au palais de Mrodjou par le nouveau gouverneur de Ngazidja, Hassani Hamadi.

Le diplomate américain qui a fait le déplacement à Moroni pour l’investiture du président Azali, a félicité le nouveau gouverneur pour sa brillante élection à l’issue d’un scrutin démocratique, libre et transparent. Il a également réitéré l’engagement des USA à poursuivre sa politique d’appui aux autorités comoriennes.

Ali Mmadi

http://www.comores-infos.net

 Robert Yamate ambassadeur des Etats-Unis a rencontré Hassani Hamadi
Lire la suite

Le préfet de Mayotte demande que les expulsions "cessent"

26 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Le préfet de Mayotte demande que les expulsions "cessent"

(AFP) - "Je demande à ce que les initiatives d'expulsion, qui ne sont pas dans l'esprit de la République, cessent", a déclaré mardi le nouveau préfet de Mayotte lors d'une conférence de presse en présence de l'AFP.

Frédéric Veau, qui a pris ses fonctions lundi, a condamné les actions des collectifs d'habitants de Mayotte qui ont expulsé de leur domicile plus d'un millier de personnes depuis janvier. Le préfet a indiqué que les forces de l'ordre seraient mobilisées sur les lieux des prochaines expulsions "de façon proportionnée" afin de ne pas "créer de trouble à l'ordre public".

Il a également énuméré plusieurs mesures de renforcement de la lutte contre l'immigration clandestine telles que les 14 opérations de la semaine dernière qui ont permis d'interpeller 160 personnes, selon la préfecture. En outre, dès mardi soir, un détachement de la Légion étrangère devrait s'implanter sur l'îlot de M'tsamboro (îlot du nord de Mayotte, sur lequel arrivent nombre d'embarcations de clandestins, ndlr).

Enfin, des états-majors de la sécurité devraient se tenir la semaine prochaine.

Concernant les "expulsés" qui campent depuis 10 jours place de la République à Mamoudzou (chef-lieu), le préfet a annoncé "une logique de traitement individuel, au cas par cas" : les personnes en situation irrégulière seront reconduites à la frontière, celles en situation régulière devront utiliser leur certificat d'hébergement (un garant qui promet d'héberger le demandeur de titre de séjour, ndlr).

Le collectif d'associations présent auprès des expulsés place de la République a tenu une conférence de presse mardi matin, au cours de laquelle il a dénoncé "l'inaction du gouvernement français" et les contrôles des forces de l'ordre qui "effraient la population".

Ces associations exigent notamment l'arrêt immédiat et inconditionnel des expulsions et des relogements dans des conditions dignes et humaines.

Selon ce collectif, 680 personnes expulsées se sont rendues place de la République depuis le début du campement il y a 10 jours et, parmi elles, 420 Français.

© www.habarizacomores.com

© www.habarizacomores.com

Le préfet de Mayotte demande que les expulsions "cessent"
Lire la suite

Cérémonie d'investiture du président de l'Union des Comores: Azali Assoumani a prêté serment

26 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Cérémonie d'investiture du président de l'Union des Comores: Azali Assoumani a prêté serment

Le président Azali Assoumani est entré en pleine fonction en prêtant serment devant la cour constitutionnelle. Il a reçu en effet le drapeau de l'union des Comores et son mandat de 5 ans débute officiellement dès aujourd'hui.

Les vice présidents ont aussi prêté serment un a un en commençant par le vice président CHabouhane de Moheli, Moustadrane d'Anjouan et Djaffar de Ngazidja.

Pour la dernier fois dans l'histoire l'hymne national est en exécution pour Ikililou dhoinine.

Il faut rappeler que dans cette cérémonie le ministre Houmedi Msaidie est présent ainsi.

© www.habarizacomores.com

Cérémonie d'investiture du président de l'Union des Comores: Azali Assoumani a prêté serment
Cérémonie d'investiture du président de l'Union des Comores: Azali Assoumani a prêté serment
Cérémonie d'investiture du président de l'Union des Comores: Azali Assoumani a prêté serment
Cérémonie d'investiture du président de l'Union des Comores: Azali Assoumani a prêté serment
Cérémonie d'investiture du président de l'Union des Comores: Azali Assoumani a prêté serment
Cérémonie d'investiture du président de l'Union des Comores: Azali Assoumani a prêté serment
Cérémonie d'investiture du président de l'Union des Comores: Azali Assoumani a prêté serment
Lire la suite

Larifou lâche Mamadou

25 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Larifou lâche Mamadou

le chat noir est de retour, alliez-vous à lui pour perdre ;) heureusement pour lui il porte plainte contre sambi et le dénonce sur de nombreux dossiers, il s'allie avec lui, il fait de même avec mamadou, fazul sera-t-il le prochain ?

Abu Nouçra

Larifou lâche Mamadou et rejoind Fazul. Selon lui, Mamadou, c'est l'homme du passé qui n'a rien apporté au pays pendant ses 25 ans d'expérience, alors que Fazul incarne l'espoir et le changement.

FACEBOOK

Larifou lâche Mamadou
Lire la suite

Investiture du Président Assoumani Azali: André Vallini représentera la France

25 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Investiture du Président Assoumani Azali: André Vallini représentera la France

PARIS, France, 25 mai 2016

Quai d'Orsay - Déclarations du porte-parole - 25 mai 2016

André Vallini, secrétaire d'État chargé du développement et de la Francophonie et président du conseil de la commission de l'océan Indien, représentera la France le 26 mai à Moroni lors de la cérémonie d'investiture du président élu de l'Union des Comores, M. Assoumani Azali, avec lequel il s'entretiendra.

M. Vallini exprimera aux autorités comoriennes notre souhait d'approfondir notre relation d'amitié et de coopération. Il leur fera part de notre volonté de poursuivre, avec nos partenaires européens, notre soutien au développement des Comores.

© www.habarizacomores.com

© www.habarizacomores.com

Investiture du Président Assoumani Azali: André Vallini représentera la France
Lire la suite

La loi Statutaire de l’Ile Autonome de Ndzuwani piétinée par Cour Constitutionnelle

25 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

La loi Statutaire de l’Ile Autonome de Ndzuwani piétinée par Cour Constitutionnelle

Lors de la cérémonie d’investiture au stade de Missiri, Abdou Salami, le Gouverneur nouvellement élu était appelé à prêter serment sur le coran devant la Cour Constitutionnelle. Intervient par la suite le président de cette haute institution pour lui mettre l’écharpe à la couleur et au symbole du drapeau de l’Ile Autonome de Ndzuwani qui est « rouge frappé du côté gauche d’un croissant blanc tourné vers la droite et quatre étoiles blanches alignées d’un bout à l’autre du croissant ».

Mais à la surprise générale, la Cour Constitutionnelle a remis au nouveau gouverneur une écharpe remontant à la période séparatiste portant le symbole de la main. On se demande si la Cour Constitutionnelle ignore l’Article 2 de la Loi Statutaire de l’Ile Autonome de Ndzuwani, si elle renoue avec le séparatisme ou si elle a fait exprès pour ridiculiser le Gouverneur nouvellement élu. Quelle qu’elle soit la réponse, la Cour Constitutionnelle a commis une erreur monumentale dans ce rendez-vous historique.

Une autre bavure s’est produite au cours de la diatribe de Sambi contre le gouvernement sortant dans la cérémonie d’investiture. Il a qualifié les agissements des militants de son parti Juwa pendant le scrutin à « une petite révolution ». Ladite « petite révolution » sambiste ne figure nulle part dans la constitution nationale. Il semble qu’elle a été cautionnée par la Cour Constitutionnelle qui a gardé le silence absolu.

par I.R

http://www.comores-infos.net

  La loi Statutaire de l’Ile Autonome de Ndzuwani piétinée par Cour Constitutionnelle
Lire la suite

Le gouvernement Français interpellé par le parti communiste

25 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Le gouvernement Français interpellé par le parti communiste

POSITION DU PARTI COMMUNISTE RÉUNIONNAIS SUR LA SITUATION À MAYOTTE : LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS INTERPELLÉ

Le PCR a tenu ce 24 mai une conférence de presse pour donner sa position sur la situation à Mayotte. Maurice Gironcel et Ary Yée Chong Tchi Kan, secrétaires généraux du Parti communiste réunionnais, ont rencontré les journalistes. Pour le PCR, il est du devoir de l’État français de rétablir l’ordre républicain dans un département français et de prendre toutes les initiatives nécessaires pour rapprocher Mayotte des îles sœurs.

Mayotte connaît actuellement des événements d’une extrême gravité. Des familles sont expulsées de leur maison. Leurs habitations sont saccagées et détruites. Des personnes, sans distinction d’âge ou de sexe, sont passées à tabac par des collectifs d’habitants qui font la chasse aux soi-disant étrangers.

Ces soi-disant étrangers sont des Comoriens. Parfois entrés irrégulièrement à Mayotte, parfois en situation régulière ; parfois il s’agit même de citoyens français. Ainsi, ceux qui ont été pendant des siècles des compatriotes sont transformés en « étrangers ».

Ce sont maintenant plus d’un millier de personnes — hommes, femmes et enfants — qui sont à la rue et regroupées place de la République à Mamoudzou sous la protection des gendarmes. Pour l’avenir immédiat, des observateurs craignent le pire.

L’origine de la crise : 1974
À 10.000 kilomètres de là, le gouvernement français s’est enfin ému de la situation et le Président de la République a qualifié la situation « d’extrêmement préoccupante ». Il faut dire que ces événements actuels font suite à des violences répétées créant un sentiment d’insécurité tel que 800 fonctionnaires en poste à Mayotte ont exprimé le souhait de quitter l’île. Il appartient au gouvernement français de rétablir l’ordre républicain dans un département français. Or la passivité du gouvernement est scandaleuse.

Pour le PCR, il faut remonter au 23 décembre 1974, quand le gouvernement français a décidé d’organiser un référendum d’autodétermination dans l’archipel des Comores.

Tout l’archipel était concerné : La Grande Comore, Anjouan, Mohéli et Mayotte. Alors que majoritairement les électeurs ont opté pour l’indépendance de leur pays, le résultat contraire à Mayotte a fourni au président de la République française de l’époque, M. Valéry Giscard d’Estaing, le prétexte pour détacher Mayotte de l’archipel des Comores.

Le poids de la démographie
À partir de là, comment les choses peuvent-elles évoluer à Mayotte. Du point de vue du PCR, il faut partir de l’évolution démographique de l’île. En effet, lors du référendum d’autodétermination en 1974, Mayotte comptait 45.000 habitants. Aujourd’hui, elle en compte 240.000 et en comptera 500.000 en 2050.

Déjà, avec la population d’aujourd’hui, l’État français n’arrive pas à régler les problèmes majeurs de la population mahoraise : emploi, logement, coût de la vie… C’est ce qui explique les événements actuels, où la recherche de bouc-émissaires se traduit par les actes odieux de xénophobie et de racisme que l’on voit actuellement.

Qu’en sera-t-il en 2050, au moment où Mayotte comptera 500.000 habitants ?

Le cas de La Réunion ne suffit-il pas au gouvernement français, qui prône l’égalité réelle pour Mayotte comme pour les autres territoires d’outre-mer ?

L’exemple de La Réunion : pendant 70 ans, l’objectif d’égalité réelle proclamé par la loi du 19 mars 1946 abolissant officiellement le statut de colonie du pays n’a pu être atteint. Le gouvernement français résoudra-t-il le problème de Mayotte en 25 ans, soit en 3 fois moins de temps ?

Proposition de sortie de crise
Au sujet des événements dramatiques qui se déroulent depuis plusieurs semaines à Mayotte, le PCR le réaffirme : tout cela est le résultat de la politique des différents gouvernements français qui ont pris la décision de détacher Mayotte de l’archipel des Comores et de distendre les liens de l’île hippocampe avec les autres îles de l’archipel.

Il est évident que la départementalisation de Mayotte au 1er janvier 2014 a accentué encore cette distanciation en privilégiant l’intégration de Mayotte dans la France. Cela rend de plus en plus difficile l’intégration nécessaire de Mayotte non seulement dans son archipel mais aussi dans son environnement économique.

Avec la mondialisation des échanges, cette intégration de Mayotte dans son pays et sa région en vue d’un co-développement régional solidaire est un impératif absolu, comme cela l’est également pour La Réunion qui doit, sans renoncer aux acquis positifs arrachés pendant 70 ans de luttes après la loi du 19 mars 46, réussir son intégration dans sa zone géo-économique. Enfin, dirions-nous !

Il est du devoir de l’État français de prendre toutes les initiatives nécessaires pour rapprocher Mayotte des îles sœurs de l’océan Indien. Laisser s’exacerber les oppositions et les affrontements entre les peuples frères de ces îles est de nature à compromettre la coopération au sein de la Commission de l’Océan Indien (COI). Ce qui se passe actuellement à Mayotte et les conséquences qui en découleront interpellent donc toute l’opinion et en premier lieu les élu-e-s.

Témoignages.re

  Le gouvernement Français interpellé par le parti communiste
Lire la suite

Investiture du président : Les préparatifs vont bon train

25 Mai 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Investiture du président : Les préparatifs vont bon train

Le président élu Azali Assoumani prendra officiellement ses fonctions ce jeudi. Les préparatifs continuent au stade de Moroni comme le rapporte le quotidien la Gazette des Comores.

Demain jeudi 26 mai aura lieu au stade de Moroni, la cérémonie d’investiture du président élu, Azali_Assoumani. A J-1, le staff technique est aux petits soins pour régler les derniers détails.Photos prises par Oustadh Padré

http://www.comores-infos.net

  Investiture du président : Les préparatifs vont bon train
  Investiture du président : Les préparatifs vont bon train
  Investiture du président : Les préparatifs vont bon train
  Investiture du président : Les préparatifs vont bon train
Lire la suite