Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Palais de Hamramba: La rentrée parlementaire promet d'être houleuse

3 Septembre 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Palais de Hamramba: La rentrée parlementaire promet d'être houleuse


Promit d'être une rentrée glorieuse, le patron de l'administration parlementaire a tenu à sensibiliser tous les chefs de services de l'importance qu'accorde le Président Dr Abdou Ousseine à cette session.
La première session parlementaire depuis que le Président Azali Assoumani a rendu public son premier gouvernement, cette session sera riche en activités et en travaux parlementaire selon le service de la communication de l'Assemblée de l'Union.

A l'heure où nous mettons sous presse, trois propositions de lois sont déjà déposées auprès du secrétariat général selon les informations recueillies de certains élus.
La proposition de loi déposée par le député de la 19eme circonscription Abdallah Tocha Djohar en date du 22 - 06 - 2016.
Cette proposition de loi abrogeant la loi n°12-010/AU du 28 juin 2012, abrogeant la loi n°90-012/AF portant statut juridique de la Pharmacie Nationale Autonome des Comores (Pnac).

La présente proposition de loi, conformément au exposé de motif, vise à rétablir la Pnac et tenter de réparer la situation gravissime engendrée par l'adoption dans les conditions obscures avec un manque d'attention des élus de l'époque qui sont été sensibilité par le pouvoir Ikililou Dhoinine pour commettre l'irréparable avec les conséquences que l'on sait aujourd'hui sur le plan de l'approvisionnement des médicaments.

Il se trouve aujourd'hui que les autorités nationales à l'origine du braquage de ce patrimoine national sont les propriétaires de la nouvelle structure privée la CAMUC.
Les raisons d'abroger cette loi n°12-010/AU du 28 juin 2012 sont multiples selon les propos de députés Tocha Djohar:
1) Il est très rare de trouver des médicaments génériques IR pendant l'existence de la Pnac, la fabrication se faisait localement.

Aujourd'hui la nouvelle structure CAMUC importe ces soient disant médicaments génériques. Cette importation a comme conséquence directe les contrefaçons et l'entrée des médicaments illégalement sur notre territoire.

2) le licenciement abusif du personnel de la Pnac, qui n'ont jusqu'à preuve contraire pas pu reçu leurs indemnités de licenciement
II) La proposition de loi portant interdiction de la production, de l'importation, de la commercialisation et de la distribution des emballages et sachets plastiques non biodégradables ;
Déposé par l'élu de itsandra hamanvu Oumouri M'madi Hassane en date du 22-08-2016, s'appuyant sur l'exposé de motif, la prolifération incontrôlée des sachets plastiques est à l'origine de nombreux problèmes sur le plan sanitaire, le brûlage, des sachets plastiques entraine la production des polluants organiques persistant qui provoquent l'irritation des yeux, des maladies cardiovasculaires et respiratoires et de cancers.

Composée de quinze articles, cette proposition de loi, interdite les sachets plastiques de faibles micronnage, la présente proposition de loi prévoit des mesures destinées à promouvoir la gestion écologiquement rationnelle des déchets plastiques solides et flexibles qui de plus en plus, sont valorisés.

III) La proposition de loi portant promotion immobilière en Union des Comores

Longtemps vécu dans une situation de quasi-informelle, la présente proposition de loi, vise à restructurer l'activité immobilière aux Comores. Le vice-président Dhoihir Dhoulkaml veut aider à promouvoir cette activité jugé très utile.

En rappel, cette session sera l'occasion pour certains de se familiariser avec les élus. Notons que cette rentrée sera la première pour deux suppléants qui ont vu les titulaires nommé au gouvernement d'Azali Assoumani, en l'occurrence Maitre Fahmi Said Ibrahim et Mohamed Bacar Dossar. Respectivement Ministre de la justice et Ministre des affaires étrangères.

Service communication
Assemblée de l'Union des Comores

mbadakome

Palais de Hamramba: La rentrée parlementaire promet d'être houleuse

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article