Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Comores Telecom : l’imminente descente aux enfers

30 Octobre 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Comores Telecom : l’imminente descente aux enfers

Le mois de novembre prochain sonnera le glas de la fin d’une ère dans les télécommunications en Union des Comores : Comores Telecom perdra son monopole avec l’arrivée de Telco filiale de la société Telma déjà présente à Madagascar.

Adieu insouciance des années fastes 

 

 Telco a obtenu la licence depuis le 1er octobre 2015 mais elle ne sera opérationnelle dans l’archipel qu’à partir du mois de novembre prochain, si l’on en croit les propos de son directeur général Alain Brillard, dans une interview accordé à Alwatwan.

L’avènement d’une nouvelle société inquiète les employés et les dirigeants de l’opérateur historique. A juste titre puisqu’elle a joui jusqu’ici d’un monopole total qui faisait d’elle une société excédentaire, tous les ans. CT c’était une des rares sociétés d’état qui faisaient de l’argent, beaucoup d’argent !


Malgré des performances satisfaisantes, ni les dirigeants de la boite ni les régimes successifs n’avaient pensé à son avenir.  Le réseau CT reste très limité, des pans entiers de la population sont encore aujourd’hui privés de la couverture nationale en réseau voix, sans parler d’Internet mobile. La plus grande région de Ngazidja, par exemple demeure majoritairement coupée du monde, sans qu’aucun investissement CT soit prévu pour palier ces absences inacceptables. Ahurissant !


 telco lancement

A cette délégation du Itsahidi partie à CT exiger un pylonne afin de régler le problème de manque de réseau qui pénalise la région, leurs interlocuteurs ont répondu qu’ils n’avaient qu’à mettre la main à la poche pour le payer. Cela dénote de l’état d’esprit des cadres dirigeants sans perspectives réelles pour la société.

Ou encore le blocage en 2013 par Razida, des communications VOIP et des logiciels skype, Messenger pour le motif que ces derniers venaient casser le marché des cartes téléphoniques. Pas une seule fois n’est venu à l’esprit des dirigeants CT que ces produits pouvaient devenir des items dans des offres « multimédia » destinés à une clientèle consommatrice d’Internet. A la place ils ont payé chèrement des agents béninois pour venir bloquer ces services, au dépens de la population tout en perdant de l’argent.

  

Comores Telecom survivra-t-elle ?

En l’état des choses, ne faisons pas de détour Telco ne fera qu’une bouchée de Comores Telecom. Cette dernière accusant un retard dans tous les domaines :

  • -          Services clients « offres » et « techniques » inexistants ou embryonnaires
  • -          Des services de base manquants (répondeur, double appel …)
  • -          Qualité de service, satisfaction client, accueil magasin sont des concepts inappliqués
  • -          Offres mobiles et adsl trop chères, inaccessibles pour zéro qualité
  • -          Indisponibilité de terminaux de pointe et à jour
  • -          Couverture réseaux voix et data très limité sur le territoire
  • -          Marketing moderne et offensif, programme de fidélisation, absents
  • -          Absence de force de vente performante formée au produits et offres

Le seul avantage sur Telco réside dans la dépendance presque inévitable, du moins dans les premières années, dans les infrastructures CT. A part cela,  on ne voit pas comment CT pourra rattraper en quelques mois un retard décennal dont elle n’est même pas consciente dans les domaines dont on vient de parler.

telco marche

 La société Telma mobile Comores est une filiale de Telma basée à Madagascar avec comme actionnaire principal le groupe Xavier NIEL. Xavier NIEL n’est rien d’autre que l’homme qui, en 2012 a révolutionné le monde de la téléphonie mobile et l’offre ADSL, en France. La stratégie de free s’était basée sur un marketing offensif et un tarif alléchant pour une qualité supérieure que personne ne pouvait ignorer. Résultat : il a bousculé l’opérateur historique et se place en 3 ème position en France devant Bouygues. Cela a obligé France telecom a opérer une série de changements en interne et dans les offres.

Que faire ?

Sans avoir jugé bon de penser une stratégie cohérente de développement, CT se trouve aujourd’hui au pied du mur. Incapable de rivaliser avec « une machine de guerre » rompue aux campagnes modernes de marketing, coutumières des techniques de commercialisations agressives et d’une gestion logistique et RH assainie. Qu’il soit en France, ou dans l’océan indien, la société mère fait partie des sociétés les mieux placées, démontrant ainsi une maitrise de ces environnements.

Avec l’annonce d’offre 4G et d’un tarif unique sur les 4 îles, Telco se montre déjà très offensif. Rien ne nous empêche de ne pas prévoir une migration massive vers Telco, pour de multiples raisons dont l’insatisfaction des services, le manque de couverture, d’attractivité des offres et des tarifs CT …

Ce que nous pensons est que l’avenir immédiat de CT est la traversée douloureuse d’un Tsunami dévastateur  – les licenciements de Mgomri n’y changeront rien – c’est le juste retour de bâton d’une politique consistant, des années durant, à détourner les bénéfices au lieu d’investir, développer et améliorer l’activité.  

http://itrisso.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rakabe 30/10/2016 09:11

Aimons les Comores, c'est donner des propositions pour améliorer la situation, pas abattre moralement. Tu es jaloux ?

Aimons les Comores 30/10/2016 21:21

Tu n'as RIEN COMPRIS rakabe , tu es du genre arrogant ! Cet article est écrit par quelqu'un d'autre , regarde à la fin du texte tu verras l'adresse , je l'ai publié pour que mes visiteurs découvrent d'autres points de vu ! Jaloux ????Tu me connais ??