Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

18ème anniversaire de la mort du Président Taki : L’événement a été célébré dans sa ville natale de Mbeni dimanche

8 Novembre 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

18ème anniversaire de la mort du Président Taki : L’événement a été célébré dans sa ville natale de Mbeni dimanche

alwatwan actu image

Par Abdallah Said Ali   

Le dix-huitième anniversaire de la mort de président Mohamed Taki a été commémoré dimanche  à Mbeni, en présence du président de la République, Azali Assoumani, et de nombreux dignitaires du pays. Les plus hautes personnalités de l’Etat ont fait le déplacement, notamment le président de l’Assemblée nationale, le vice-président Moustadroine Abdou, le gouverneur de l’île de Ngazidja Hassani Hamadi, le ministre des Affaires étrangères, celui de l’Intérieur, le secrétaire d’État chargé du Monde arabe et le grand cadi Mohamed Said Athoumane, entre autres.

Dans la foule, on notait également la présence des compagnons de lutte et de génération politique du défunt président, dont Ali Bazi Selim, Said Hassane Said Hachim, Docteur Mouhtar Ahmed Charif, Ali Mlahaïli ou encore prince Said Ali Kemal. La cérémonie a été honorée également de la présence de la délégation omanaise, présente dans le pays dans le cadre de la préparation de la conférence Omano-comorienne prévue se tenir en décembre prochain.

La famille du feu président, la ville de Mbeni et la région de Hamahamet ont proposé comme programme de l’événement, une prière de lecture collective du Saint-Coran en la mémoire du disparu et des témoignages de sa vie et de son œuvre.

«C’est du devoir des vivants de prier pour les morts afin que Dieu leur accorde le pardon et les reçoive dans son Paradis.   Mohamed Taki Abdoulkarum a beaucoup fait pour notre pays, et les gens continuent de l’évoquer   à l’intérieur même de notre pays. C’est de notre devoir de nous souvenir chaque jour de lui», a laissé entendre le mufti de la République Said Toihir Said Maoulana.

Le guide religieux national a aussi affirmé que la lecture du saint Coran en mémoire de nos morts  est autorisée dans l’islam. Il s’est appuyé sur des versets puisés dans le Livre saint même et des préceptes du prophète Muhammad (que le salut d’Allah soit sur lui).

Le président Azali a rappelé, dans ses propos pour la circonstance, que «nous nous retrouvons aujourd’hui pour nous souvenir ensemble, des actes que le président Taki a accomplis envers sa famille, sa religion et le pays tout entier». Il a été surtout déclaré   que feu Mohamed Taki Abdoulkarim a été parmi les combattants de l’indépendance des Comores.

 

alwatwan

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article