Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Hassani Hamadi dresse le bilan de ses cinq mois à Mrodju

11 Novembre 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Hassani Hamadi dresse le bilan de ses cinq mois à Mrodju

 

 

 

alwatwan actu image

Par Mohamed Youssouf

Au cours de sa conférence de presse hier, le chef de l’exécutif de Ngazidja a dressé un pitoyable état des lieux de l’administration insulaire. «Nous avons trouvé dans les caisses de l’île des chèques d’une valeur de 42 millions de francs et une énorme dette qu’il fallait payer d’urgence. Concrètement, nous avons hérité d’un solde de zéro franc. En ce qui concerne le parc automobile, sur le papier, nous devions trouver 32 véhicules», a-t-il dit.

Une conférence de presse aux allures de meeting. Hier, jeudi, pour son premier rendez-vous avec les journalistes en tant que gouverneur de Ngazidja, Hassani Hamadi a invité plus d’une centaine de personnes dont de nombreux notables. Pendant plus d’une heure d’horloge, il a défendu son bilan de cinq mois et fait part des grands projets de son mandat.

«En concertation avec les autres exécutifs, nous avons procédé à une réduction du prix du carburant et à une baisse des tarifs des produits de première nécessité. Les examens nationaux de cette année n’ont pas été entachés de fraudes pour la première fois depuis quinze ans. Par ailleurs, pendant le mois de ramadan, aucune pénurie n’a été constatée. À cela, je peux ajouter la réduction des frais d’inscription à l’université et l’excellente organisation du pèlerinage, entre autres», a-t-il déclaré.

alwatwan actu imagePar rapport aux licenciements effectués au niveau de la fonction publique de Ngazidja, Hassani Hamadi a expliqué qu’en concertation avec l’Union, «nous devions réduire la masse salariale de l’île. Nous avons suspendu plusieurs enseignants, mais plusieurs d’entre eux viennent d’être réintégrés. Nous avons, en effet, recruté 391 enseignants Difosi pour le primaire et nous projetons d’en prendre 400 autres pour les collèges et lycées».

Le chef de l’exécutif de Ngazidja a également fait un état des lieux de l’administration insulaire. «Nous avons trouvé dans les caisses de l’île des chèques d’une valeur de 42 millions de francs et une énorme dette qu’il fallait payer d’urgence.

Concrètement, nous avons hérité d’un solde de zéro franc. En ce qui concerne le parc automobile, sur le papier, nous devions trouver 32 véhicules. En réalité, il y en avait trois qui fonctionnaient, les autres sont portés disparus ou hors service», a-t-il rappelé.
Le locataire de Mrodju a ensuite présenté les projets qu’il espère mettre en œuvre pour assurer le développement de Ngazidja.

«Nous étudions les possibilités d’octroyer des moyens de transport aux étudiants. Pour la réforme de notre système éducatif, nous allons insérer dans le programme l’enseignement de l’arabe, de l’islam,   de l’anglais et de l’informatique dès le primaire.Le pays va désormais disposer d’un budget d’investissement à hauteur de 100 milliards. Et nous comptons affecter les 40 % de notre part aux infrastructures», a-t-il précisé.

Selon Hassani Hamadi, quatre projets sont prioritaires en 2017. «Il s’agit de repenser nos infrastructures sanitaires, de réformer l’école publique, d’amorcer le développement économique dans les régions et d’ouvrir une banque de Ngazidja. Nous allons diviser Ngazidja en trois régions : le nord, le centre et le sud. Une fois mise en place, cette banque permettra de financer les porteurs de projets bancables susceptibles d’apporter une valeur ajoutée à l’économie insulaire», a-t-il dit.           

alwatwan

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article