Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Interconnexion : guerre des nerfs entre Comores Télécom et Telma

28 Décembre 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Interconnexion : guerre des nerfs entre Comores Télécom et Telma

 

 

 

alwatwan actu image

Désormais, les deux opérateurs de télécommunications se disent tous deux prêts à renégocier la convention d’interconnexion. Toutefois, les positions sont loin d’être convergentes dans la mesure où chaque opérateur pose des exigences très contraignantes. Alors que l’on attend d’Anertic qu’elle s’impose et joue pleinement son rôle, le régulateur est toujours aux abonnés absents.

Par Mohamed Youssouf

La saga ComoresTélécom / Telma-Comores ne connaît pas de répit. Chaque jour réserve son lot d’informations contradictoires. Dans un communiqué rendu public lundi après-midi, les responsables du groupe malgache avancent que la convention signée le 8 décembre 2015 pour l’interconnexion voix avait prévu que pour une période de deux ans, il y aurait une tarification différente. En clair, Comores Télécom doit payer plus que Telma lorsque les abonnés de l’un appellent vers l’autre. Selon le document publié par Telma-Comores, cette forme de tarification s’applique partout dans «le monde des télécommunications.

L’opérateur dominant, recevant par nature plus d’appels téléphoniques que le second opérateur, facture un prix inférieur pour compenser ses volumes disproportionnés», peut-on lire dans ce communiqué de Telma. On y apprend également que Telma est désormais prête à procéder à une renégociation concernant la convention de l’interconnexion. «Pour montrer sa bonne volonté et appliquant la politique de la main tendue, Telco a accepté cette rupture unilatérale de la convention et a adressé, en date du 20 décembre 2016, une nouvelle proposition de convention d’interconnexion conforme au modèle transmis par l’Anrtic aux sociétés Comores télécom et Telco», précise le communiqué. 

La volonté oui, l’action non

Il faut noter, toutefois, que «cette politique de main tendue» est soumise à une condition : l’acquisition d’une licence d’exploitation par Comores Télécom avant la signature d’une nouvelle convention «respectueuse de la législation en vigueur». Cette version de Telma n’enchante guère l’opérateur national. Ce dernier demande à Telma de donner un seul exemple d’un pays où on appliquerait une tarification asymétrique.  «Comment Telma peut dire qu’elle est prête pour la renégociation de la convention alors que cette volonté est conditionnée par l’acquisition d’une licence par Comores Télécom ?Qui demande la licence, Anrtic ou Telma/Telco ?», se demande le responsable de la communication de l’opérateur historique, Antoisse Ezidine.

Pour lui, la société Telma ne considère pas Comores Télécom comme un opérateur. La société nationale se dit ainsi «choquée  par le comportement de Telma, qui persiste à se considérer comme le régulateur des Tic à la place de l’Anrtic. La seule nouveauté que contient ce communiqué, c’est de dire qu’ils acceptent la tarification symétrique». Il estime que la proposition de Telma n’est pas sérieuse compte tenu de son exigence. À en croire toujours Antoisse Ezidine, Comores Telecom est prête à renégocier la convention d’interconnexion «même demain». Bien que les deux sociétés clament leur volonté de trouver une solution, il y a loin de la coupe aux lèvres.

alwatwan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article