Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Politique(UNDC, RADHI, RIDJA, RDC) : la renaissance de l'opposition de circonstance

22 Décembre 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Politique(UNDC, RADHI, RIDJA, RDC) : la renaissance de l'opposition de circonstance

Politique(UNDC, RADHI, RIDJA, RDC) : la renaissance de l’opposition de circonstance

 

 

Hier dans une conférence de presse, les grands perdants des élections présidentielles de 2016,  parmi lesquels le vice président Mamadou du parti UPDC , l'ancien ministère MSAIDIE du parti RADHI, l'ancien gouverneur   MOUIGNI  Baraka du RDC , le président du RIDJA, Me LariF et l'ancien vice-président Nourdine BOURHANE ainsi que l'ancien gouverneur ABDOULAHAB,  se sont rencontrés dans un hôtel de la capitale pour relancer l'opposition en panne depuis leur échec cuisant aux dernières élections présidentielles.

On comprend que l'état de latence dans lequel ils se sont englués à partir du moment, où, Le traumatisme est encore lourd à porter tant qu'un travail de psychologie ne sera pas entrepris.
 
Au cours de cette rencontre avec la presse,  ils ont dénoncé premièrement le rejet  de la loi de finances 2017 à l'Assemblée Nationale par les députés de la majorité. Selon eux c'est une première dans le monde que les députés de la majorité rejettent la loi de finances ? Décidément, là on voit que les ténors de ce GII (Groupement d'Intérêts Individuels), sont frappés d'une amnésie frénétique. Sachant que c'est MSAIDIE et MAMADOU qui ont été les premiers a empêché un élu du peuple d'accédé à l'hémicycle, afin de perpétrer un putsch constitutionnel, qui a abouti à l'élection du président controversé et contesté aujourd'hui au sein de l'A.N. Comment les mêmes personnes qui ont obtenu le prix Nobel des mathématiques par la découverte de l'arithmétique du 104%, se muent en autorités morales, 8 mois après leur forfait? Ne sentent-ils pas responsables de la crise que traverse en ce moment l'Assemblée Nationale?
 
Deuxièmement, ils attendent incarner une opposition forte dans le microcosme politique comorien au cours des années avenir. En effet, cette convergence serait une très bonne chose en vue d'une organisation de la politique comorienne, mise à mal par une myriade des micros-partis et en même temps permettrait de défendre les intérêts généraux. Mais hélas, force est de constater que leur regroupement ne se fait pas sur une base idéologique, ni de projet de société, mais plutôt sur un groupement d'Intérêts individuels(G.I.I). Sachant que tous ont déjà trahi pour en faveur de leurs carrières individuelles : MSAIDIE a trahis AZALI, Mamadou a trahi SAMBI, MOUIGNI a trahi SAMBI, Me LARIF a trahi SAMBI et se dit prêt à travailler avec AZALI. Mais alors sur quel socle commun reposera leur grand parti de l'opposition? 
 
Troisièmement, ils ont rappelé que le président AZALI est un mal élu , avec 42% et que plus de la moitié de la population est en leur faveur. Alors bien malin celui qui traduira cette phrase. 
 
Alors, Pour combien de temps, tiendra cette union de ce circonstance ?
Mbadakome

http://mbadakome.skyrock.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article