Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Ouverture du lycée d’excellence de Ngazidja : le Conseil de l’ile de Ngazidja ne mâche pas ses mots

20 Janvier 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Ouverture du lycée d’excellence de Ngazidja : le Conseil de l’ile de Ngazidja ne mâche pas ses mots

alwatwan actu image

Les conseillers de Ngazidja dénoncent le fait que le gouverneur ait mis en pratique son projet de lycée d’excellence sans les avoir associés. Malgré la pertinence de l’initiative, ils estiment que ‘‘au rythme où vont les choses, les élèves de cet établissement risquent de voir plutôt leur niveau baisser.’’

Par Mohamed Youssouf

Officiellement inauguré il y a un peu plus d’une semaine, le projet du lycée d’excellence du gouverneur Hassani Hamadi a du plomb dans l’aile. Suite à l’article d’Al-watwan paru avant-hier qui a fait état d’absences répétées des enseignants, du manque de moyens de transport, etc., les conseillers de Ngazidja disent ne pas être surpris par ‘‘ce fiasco qui s’annonce.’’ Selon le premier secrétaire du bureau du conseil de l’île de Ngazidja, Omar Hamidou, «la création de ce lycée n’a pas suivi les procédures normales puisqu’il devait y avoir une délibération du conseil et une rectification du budget. Ce projet demeure donc l’exemple type du non respect par le gouverneur des textes en vigueur. Il gère les affaires de l’île comme s’il s’agissait d’une société privée. On ne se lève pas du jour au lendemain en lançant un tel projet sans associer le conseil de l’ile», a-t-il pesté.

«Aujourd’hui, les élèves retournent un à un dans leurs établissements d’origine parce qu’ils sont déçus de ce qu’ils découvrent, alors qu’on leur avait promis monts et merveilles. On parle d’un lycée d’excellence censé accueillir nos meilleurs élèves, force est de se rendre compte qu’au rythme où vont les choses, ces enfants risquent plutôt de voir baisser leur niveau. Où est-ce qu’il pensait trouver tout cet argent pour financer ce lycée alors qu’on a déjà voté le budget ?», s’interroge le même conseiller. 
Malgré la pertinence du projet, des voix s’élèvent pour expliquer qu’il aurait fallu prendre le temps nécessaire, murir l’initiative avant de la mettre en pratique. Le premier secrétaire du conseil de Ngazidja parle ‘‘d’une gestion hasardeuse’’ de ce projet. «Dans l’état actuel des choses, le conseil ne compte pas s’intéresser à cette affaire parce qu’on aurait dû nous saisir officiellement. Le gouverneur est en train de mettre en exécution sa menace, à savoir gérer Ngazidja sans le conseil de l’île».

alwatwan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article