Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Suspension des contrats dans les départements ministériels : les agents concernés plaident leur cause

23 Janvier 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Suspension des contrats dans les départements ministériels : les agents concernés plaident leur cause

alwatwan actu image

Ces jeunes contractuels comptent s’entretenir avec le Collège des sages, le parlement, certains leaders politiques tels que Said Ali Kemal et Said Hassane Said Hachim pour leur demander de plaider leur cause auprès du chef de l’Etat.

Par Ali Abdou

A dix jours de la date d’entrée en vigueur de l’arrêté du ministère des Finances mettant fin aux contrats signés à partir de 2008 dans tous les départements ministériels, une centaine de jeunes (âgés d’entre 20 à 35 ans),frappés par cette mesure, se sont réunis vendredi à la résidence du prince Saïd Ali Kemal. Objectif : convaincre le gouvernement de revenir sur sa décision. Pour eux, cet arrêté ne se justifie pas, eu égard surtout aux engagements électoraux du candidat Azali Assoumani. 
Selon Bourhane Abdou, par ces licenciements massifs, les autorités nationales ‘‘confinent une bonne partie de la population à la précarité pendant que d’autres profitent du système.’’ Ces jeunes contractuels comptent s’entretenir avec le Collège des sages, le parlement, certains leaders politiques tels que Said Ali Kemal et Said Hassane Said Hachim pour leur demander de plaider leur cause auprès du chef de l’Etat.

«Nous ne comptons pas descendre dans la rue pour éviter des risques de troubles, mais cela ne veut pas dire pour autant que nous n’allons pas défendre nos droits par tous les moyens légitimes. Parmi ceux qui dirigent aujourd’hui, il y en a qui ont le même niveau d’études que nous. Nous leur demandons de nous recevoir pour nous expliquer le bienfondé de cette décision», plaide-t-il. Bourhane Abdou voit, à travers ces licenciements, une contradiction du gouvernement, qui, dit-il, ne cesse de claironner que sa priorité est la lutte contre le chômage des jeunes. 

‘‘Licenciements collectifs et abusifs’’

Pour lui, les raisons avancées par le ministre des Finances pour motiver la mesure sont ‘‘incompréhensibles.’’‘‘Avec un budget de 31 milliards, les gouvernements précédents arrivaient à nous payer. Maintenant que le gouvernement fixe ce budget à 81 milliards, soit plus du triple, on nous dit qu’il ny a pas assez de sous pour assurer nos salaires’’, s’étonne-t-il. Quant à Mdjassiri Fahardine, il appelle ses frères d’infortune à ‘‘mettre de côté la peur’’pour faire face à ces‘‘licenciements collectifs et abusifs’’. Il invite aussi ses collègues à être solidaires pour mener à bien ce‘‘combat légitime’’.«Nous ne sommes pas des bédouins ayant bénéficié de la citoyenneté économique, mais des Comoriens de droit et nous devons être considérés comme tels, pas des étrangers», peste-t-il.    
                          

alwatwan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article