Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Comores/Union européenne : le dialogue politique s’est déroulé hier à Moroni

10 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Comores/Union européenne : le dialogue politique s’est déroulé hier à Moroni

alwatwan actu image

Avant d’assister au dialogue politique entre l’Union des Comores et l’Union européenne à l’hôtel Itsandra, la chef de la Délégation de l’Ue est allée présenter au chef de l’Etat, à Beit-Salam, les représentants des pays membres de l’organisation venus participer à la rencontre.

Par Mohamed Youssouf

Le président de la République a reçu hier, à Beit-Salam, une délégation de l’Union européenne (Ue), composée des ambassadeurs de France et de Belgique, des représentants de l’Allemagne, de la République Tchèque, de la Pologne et de l’Espagne, ainsi que du chef de la Délégation de l’Ue aux Comores. La délégation est arrivée à Moroni dans le cadre de la tenue du dialogue politique entre l’Union des Comores et l’Ue, dont le lancement officiel a eu aussitôt après l’audience avec le président Azali. A la sortie de Beit-Salam, l’ambassadeur de France en Union des Comores, Roby Judes, a expliqué qu’«il s’agissait d’une visite de courtoisie afin que la chef de la Délégation européenne présente les différents représentants».

Le diplomate a précisé que «dans le cadre de ce dialogue, les sujets de coopération vont être abordés et permettront de reprendre les dossiers et les projets qui étaient en suspens. Ce sera l’occasion de parcourir les sujets de coopération qui engagent les deux parties, notamment ceux qui concernent les droits de l’homme, la lutte contre la corruption entre autres». Et c’est dans le cadre de l’hôtel Itsandra qu’a été lancé, en milieu de matinée, ce dialogue politique bilatérale, en présence des ministres des Affaires étrangères, de la Justice et de l’Intérieur, et de représentants d’organisations de la société civile, d’une part, et des délégués de l’Ue, d’autre part.

Pour la représentante de l’Union européenne, Marjaana Sall, cette rencontre fait suite aux accords de Cotonou sur les relations entre les pays de l’Ue et ceux de l’Afrique-caraïbes-pacifique (Acp). «L’article 8 de ces accords nous enjoint d’organiser régulièrement des échanges en faveur du développement socioéconomique des pays de l’Acp. C’est une occasion de renforcer nos relations bilatérales et c’est la première fois qu’il y a autant d’intérêt de la part des pays européens. L’objectif est de placer la dimension politique au cœur de nos relations», a insisté Mme Sall. À en croire cette dernière, les pays membres de l’Ue ont accompagné le processus électoral et vont s’impliquer dans les domaines des transports, de la formation professionnelle et technique, en plus du domaine de la bonne gouvernance et de la justice. 
Après 2015 à Ndzuani, c’est la seconde fois que ce dialogue est organisé aux Comores et les discussions ont porté sur plusieurs thèmes que sont «le processus électoral, la lutte contre la corruption, les droits de l’homme et la justice ; la décentralisation et les reformes de l’État ; le développement socioéconomique et la vision de développement du gouvernement; les accords de pêche ; la lutte contre le terrorisme, sécurité et coopération régional,e etc.».

Pour le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bacar Dossar, qui présidait la rencontre, «l’organisation de ce dialogue démontre, si besoin en était, l’intérêt majeur que porte le gouvernement Comorien sur ce partenaire majeur qu’est l’Union européenne. C’est une occasion pour maintenir la solidité et l’efficacité de nos relations bilatérales afin d’aboutir à une vision et à une action commune sur les enjeux qui préoccupent le monde actuellement. Ce dialogue doit permettre au gouvernement, aux organisations de la société civile et aux acteurs du secteur privé de se retrouver et d’agir dans l’optique de léguer à la futur génération, un monde meilleur». À propos des organisations de la société civile, la représentante de l’Ue a souligné le rôle essentiel qu’elles doivent jouer. «Comme vous le savez, depuis l’accord de Cotonou, l’Union européenne reconnaît le rôle essentiel que les organisations de la société civile jouent dans les domaines du développement durable, de la bonne gouvernance et de la promotion des droits humains. À ce titre, en Union des Comores, les relations entre l’Union européenne, les autorités locales et les organisations de la société civile se sont davantage renforcées ces dernières années, sur la base d’un dialogue fréquent et constructif et de partenariats fructueux dans plusieurs secteurs de développement». 

alwatwan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article