Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Coupure de la connexion internet : Telma prêt à dédommager ses clients

1 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Coupure de la connexion internet : Telma prêt à dédommager ses clients

alwatwan actu image

A la question de savoir pourquoi un tel cas de figure n’avait pas été prévu avant le lancement des activités de Telma, son directeur général a répondu que les précautions étaient prises. «Nous avions anticipé l’éventualité d’une telle situation. C’est pourquoi nous avions prévu de recourir à une liaison par faisceaux hertziens avec Mayotte et La Réunion. Sauf que La Réunion est également impactée par cette coupure puisqu’elle est membre du consortium Eassy».

Par Mohamed Youssouf

Depuis mercredi dernier, les clients de Telma et de Comores Télécom n’ont qu’un accès très limité à la connexion internet. Dans une conférence de presse hier, l’opérateur privé a tenu à rassurer sa clientèle et à lui présenter ses excuses pour les désagréments dus à cette coupure. «Depuis mercredi dernier, la liaison internet est fortement perturbée par une défaillance constatée dans la station de Tuléar à Madagascar. C’est une situation exceptionnelle qui concerne toute la région. L’équipe de Telma-Comores est à pied d’œuvre pour apporter une solution définitive dans les meilleurs délais. Actuellement, la connexion via la 2G, 3G et 4G fonctionne, mais avec des perturbations», a déclaré le directeur adjoint, Karim Attoumani.

Ce problème devrait durer quinze jours, mais Telma-Comores cherche à y remédier le plus rapidement possible.
A la question de savoir pourquoi un tel cas de figure n’avait pas été prévu avant le lancement des activités de Telma, son directeur général a répondu que les précautions étaient prises. «Nous avions anticipé l’éventualité d’une telle situation. C’est pourquoi nous avions prévu de recourir à une liaison par faisceaux hertziens avec Mayotte et La Réunion. Sauf que La Réunion est également impactée par cette coupure puisqu’elle est membre du consortium Eassy. Nous utilisons le Vsat pour les appels internationaux et je peux vous affirmer que certains pays voisins se demandent comment nous faisons pour les appeler alors qu’eux n’y arrivent pas. Certes, il y a certains encombrements, mais les appels passent. Faisant partie du groupe Telma et ayant mutualisé nos installations, nous cherchons à passer par Djibouti pour que vous retrouviez rapidement la qualité que vous avez connue de nos services». 

Communiquer étape par étape  

À en croire les responsables, si la connexion rencontre des difficultés, c’est parce que le faisceau hertzien ne marche pas dans la mesure où les opérateurs réunionnais sont également dans la même situation que le reste des opérateurs de l’Océan indien. Pour le directeur commercial de Telma-Comores, Azhar Mohamed Youssouf, «le client est au cœur de la politique commerciale de la société. C’est pour cette raison qu’une cellule de crise est mise en place pour étudier les possibilités de dédommager les clients, aussi bien ceux qui ont eu à souscrire à des forfaits, mais également tous les autres. La prolongation des dates de validité des forfaits fait partie des possibilités à étudier». Quant au responsable de la communication, il estime qu’il est important de communiquer sur la situation étape par étape  afin de rassurer les consommateurs. «Nous avons effectué deux communiqués de presse, des interventions dans les médias et trois vagues de messages Sms pour que les clients sachent que nous ne ménageons aucun effort. La population doit savoir que cette situation inédite est indépendante de notre volonté et qu’elle concerne toute la région», a fait savoir Stéphane Aboutoihi.

Licence de Comores Télécom non exigée

La question de l’interconnexion s’est invitée dans la conférence puisque certaines informations font état d’un blocage imputable à Telma-Comores. Ce que les responsables ont ténu à démentir ; ils ont manifesté leur disponibilité à reprendre les négociations en vue de trouver une solution rapidement. «Nous sommes demandeurs de l’interconnexion ; par conséquent nous sommes disposés à négocier avec Comores Télécom même aujourd’hui. C’est une question qui concerne deux opérateurs. Ils doivent se mettre à table et négocier. Nous n’exigeons pas une licence de Comores Télécom.

Nous avons soulevé une hypothèse légitime, car le précédent accord est remis en cause par notre concurrent parce que, dit-il, nous n’avions pas encore la licence au moment de sa signature. Qu’est-ce qui dit qu’un nouvel accord ne le sera pas dans l’avenir pour le même motif, mais cette fois à l’encontre de Comores Télécom. Nous avons informé les autorités et le régulateur que nous sommes demandeurs de l’interconnexion parce qu’il s’agit d’un droit que chaque client a de pouvoir appeler vers l’autre opérateur. Encore une fois, nous ne jouons pas le rôle du régulateur, nous posons juste la question», a déclaré Karim Attoumani. Cet épisode qui dure depuis des mois doit prendre fin rapidement, selon le responsable de la communication. Stéphane Aboutoihi estime «qu’il s’agit d’une question d’intérêt général, une mission d’utilité publique. Une mission de Telma s’est déplacée et le fera à nouveau dès qu’il s’agira de mettre fin à cette situation unique dans le monde».

alwatwan

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article