Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Vidéo du jeune lycéen frappé par des gendarmes: Des mesures seront prises selon le président Azali

21 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

L’UPF A ÉTÉ REÇUE A BEIT SALAM
 
A sa demande, l’Union de la Presse Francophone a été reçue au Palais présidentiel de Beit Salam ce mardi après-midi par le Président de la République Azali Assoumani. Dans son introduction Mme Faïza S. Youssouf a remercié le Président de la République pour l’estime qu’il ne cesse de témoigner à la presse et au métier difficile que les journalistes comoriens exercent. 
 
« Les journalistes de ce pays se sont battus pour la démocratie, au risque de leur vie, lors du 3ème tour des élections présidentielles. Nous avons de l’Amour pour ce pays. Nous avons le souci de participer à sa construction. Loin de nous l’idée de participer à un désordre. Certains d’entre nous ont fait le choix d’aller ailleurs. Ce choix nous le respectons, mais il n’est pas le nôtre, parce que personne ne viendra changer ce pays à notre place » a dit Madame Faïza S. Youssouf
« Monsieur le Président, vous avez fait de l’émergence des Comores votre priorité absolue, nous adhérons à ce projet, d’autant que nous croyons à votre sincérité. Mais l’émergence possible de ce pays passe aussi par la transparence. Et certaines affaires ces derniers temps nous inquiètent » a poursuivi la représentante de l’UPF.
 
« Monsieur le Président la famille des journalistes craint pour elle-même et elle s’inquiète de certaines actions inacceptables comme les intimidations ou encore la vidéo du lycée Saïd Mohamed Cheikh d’un enfant qui se fait violemment tabassé par le PIGN…
Dans sa réponse le Président de la République a dit ceci « Je crois sincèrement à ce que je dis, au sujet de l’émergence, de la place et du rôle des journalistes dans notre pays. Ma détermination à mettre ce pays sur les rails du développement est plus forte que jamais. Et la problématique de la Justice et la Presse est quelque chose qui me préoccupe au plus haut point, même si la séparation des Pouvoirs est pour moi un principe sacré » a dit le Président Azali.
 
« Nous sommes des Êtres Humains (imparfaits) et nous apprenons tous les jours des choses de la vie et de la démocratie. Mais très sincèrement en comparaison de ce qui se passe dans certains pays, non loin de nous, je me dis que nos journalistes vivent dans un environnement de quiétude et de respect de certaines valeurs humanistes et républicaines. Et la presse nationale devient inéluctablement au fil des années ce 4ème Pouvoir que nous voyons ailleurs dans les grandes démocraties. 
 
 Mais j’ai tendance à croire que bien souvent dans notre pays, on met en avant ses propres droits avec véhémence et on n’oublie astucieusement ses obligations et les règles du vivre-ensemble basées sur le respect de l’autre, la dignité et l’honneur. » a rajouté le Président Azali.
 
« Nous ne pouvons pas prôner l’émergence et avoir des pratiques contraires, je vous l’accorde. Mais nous sommes dans une phase de correction de mentalités, de pratiques et de culture devenues la règle depuis bien longtemps dans notre pays, et cela demande du temps. Mais nous corrigeons tous les jours. S’agissant de la vidéo du jeune lycéen frappé par des gendarmes, cela est inacceptable. Des mesures doivent être prises pour que plus jamais, ces scènes choquantes ne se reproduisent dans notre pays. » a conclu le Président de la République Azali Assoumani. ©Beit Salam

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article