Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Crise institutionnelle à Ndzuani : Vers une «requête en annulation» contre l’arrêté du gouverneur

27 Mars 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Crise institutionnelle à Ndzuani : Vers une «requête en annulation» contre l’arrêté du gouverneur

image article une
Une requête aux fins d’annulation de l’arrêté portant convocation d’une partie des conseillers pour adopter le budget à trois heures du matin alors qu’il a été rejeté et une autre demandant des éclaircissements sur le vrai nom du gouverneur, seront «prochainement» introduites à la cour constitutionnelle. «Nous avons rejeté le budget insulaire pour vice de fond et de forme, mais le gouverneur l’a fait adopter en catimini et nous sommes là pour le dénoncer», a confié le président de la commission de gouvernance publique.

 

La crise que traverse le Conseil de l’ile de Ndzuani apporte chaque jour son lot de déclarations et de contre-déclarations. Samedi dernier, les conseillers de l’opposition ont fait entendre leur voix dans une conférence de presse organisée dans un restaurant de la capitale.

Ils ont réitéré leurs critiques vis-à-vis du gouverneur Salami Abdou Salami, accusé de faire fi des textes en vigueur et des institutions. «Nous avons rejeté le budget insulaire pour vice de fond et de forme, mais il a agi dans la clandestinité en appelant les neuf conseillers de son parti à adopter ce budget à trois heures du matin.

Nous sommes là pour dénoncer cet arrêté illégal», a confié le conseiller et président de la commission de gouvernance publique, Rakib Ahmed Abdallah. Selon le président de la commission des finances du conseil, Saïd Omar Sidi, les «aberrations» du budget étaient tellement nombreuses qu’il ne pouvait être adopté.

«On parle de vice de forme parce qu’actuellement, nous avons deux noms différents pour un seul gouverneur. Le document du budget est signé du «Dr Salami Abdou Salami» pendant qu’un document de coopération décentralisée avec le Maroc est signé du «Dr Abdou Salami Abdou». Nous recevons donc des documents officiels, mais avec des noms différents pour la même fonction».
 
Une requête à la cours

En ce qui concerne les vices de fond, «on nous parle d’un budget qui a plus que doublé par rapport à l’année dernière et nous avons demandé des explications sur les mécanismes qui vont être utilisés pour atteindre ces chiffres.

On parle d’un budget de plus  de 1,972 milliards de francs alors que l’année dernière, on était à 800 millions de fc. Le budget du conseil de l’île est évalué à 440 millions contre 256 millions l’année passée. Pourtant, il n’y a aucune personne recrutée ni une revalorisation salariale.

Dans ce projet de budget, il manquait les pages 28 et 29 et c’est après moult questions que le questeur a sorti la page 29 de son sac», a-t-il dit. Autant de raisons qui font que le budget ait été rejeté, bien que ‘‘voté en catimini par une frange des conseillers’’.

Une requête aux fins d’annulation de l’arrêté portant convocation d’une partie des conseillers et une autre demandant des éclaircissements sur le vrai nom du gouverneur seront prochainement introduites à la cour constitutionnelle.

alwatwan

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article