Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Où est passé l'avocat du peuple comorien face aux licenciements des fonctionnaires et des contractuels ?

19 Mars 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Où est passé l'avocat du peuple comorien face aux licenciements des fonctionnaires et des contractuels ?

L'on se rappelle lorsque l'ancien président A.A.M. SAMBI et leadeur du JUWA battait campagne sans relâche pour le Gouverneur d'Anjouan SALAMI. L'on se rappelle également lorsqu'il a appelé les Comoriens à voter en faveur d'AZALI en leur assurant qu'il sera leur avocat auprès du président.
 
Où est passé l’avocat du peuple comorien face aux licenciements des fonctionnaires et des contractuels ?
 
Aujourd'hui, SAMBI, l'homme qui a prétendu être l'avocat du peuple, garde le silence absolu sur les campagnes de licenciements arbitraires et outrancières que le peuple comorien n'a jamais connues.
 
Pourquoi ce silence de SAMBI ? En voici quelques raisons :
 
- SAMBI a déjà eu sa part de gâteau puisque ses proches de confiance DOSSAR et FAHMI sont tous les deux nommés Ministres, respectivement aux postes des Affaires Etrangères et de la Justice. Or, SAMBI est conscient que des responsables de la CRC l'accusent de n'avoir pas soutenu leur candidat Azali avec franchise au regard des résultats du second tour des élections présidentielles. Mohamed Ali Soilihi (MAMADOU) était arrivé en première position contre son rival Azali, avec près de 3000 voix de différence à Anjouan qui est l'île natale de SAMBI ! SAMBI a donc intérêt à fermer les yeux sur les souffrances de comoriennes victimes des licenciements pour sauver les deux portefeuilles de ses proches.
 
- l'un des arrêtés des licenciements a été signé par  l'homme de confiance de SAMBI, il s'agit de FAHMI qui est le Ministre de la Justice et des Administration Publiques.   
 
- SAMBI cautionne cette injustice car le gouverneur d'Anjouan SALAMI  qui est son fils spirituel a battu le record de licenciements des fonctionnaires et contractuels par rapport à ses homologues de Mohéli et de Ngazidja.
 
- SAMBI sait pertinemment qu'AZALI Assoumani n'est pas IKILILOU Dhoinine et non plus ANISSI Chamsidine et qu'il n'est pas épargné dans le scandale des passeports de citoyenneté.
 
Pour les quelques raisons citées plus hautes, le prétendant avocat a encore trahi la confiance du peuple. Demain, il reviendra dire à ceux qui veulent le croire que ce n'était pas lui qui gouvernait Anjouan et ce n'était pas lui qui était le président de l'Union des Comores. Il reviendra encore vous dire qu'Azali l'a trahi. Les moutons iront encore voter en sa faveur. Ainsi, SAMBI continuera perpétuellement à tromper et à trahir le peuple comorien. Et l'histoire se répète !
 
Samnoune Malidé

Remix de Ndzuwani-2016

http://mbadakome.skyrock.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article