Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Viandes avariées et poulets infectés : le gouvernement, les services commerciaux et les importateurs en réflexion pour les dispositions nécessaires

17 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Viandes avariées et poulets infectés : le gouvernement, les services commerciaux et les importateurs en réflexion pour les dispositions nécessaires

image article une
La réunion consistait à diagnostiquer les possibles entrées des produits incriminés afin de les contrôler. «Pour l’instant, nos importateurs sont prudents et toutes les mesures sont et seront prises pour la sécurité et la protection de la population comorienne», a déclaré le vice-président en charge de la production, Moustadroine Abdou. Au nom des importateurs convoqués, Mohamed Keldi a soutenu que «pour l’instant, il n’y a pas de crainte car pour le moment les produits suspectés ne sont pas rentrés dans le pays.

 

La vice-présidence en charge de la production et le ministère de l’Intérieur ont convoqué,  vendredi dernier,  les services commerciaux et les importateurs comoriens pour réfléchir à la question relative aux produits carnés en provenance du Brésil et de la Pologne.

Cette rencontre a vu également la participation de l’Institut national de recherche pour l’agriculture, la pêche et l’Environnement (Inrape), le service phytosanitaire, le ministère de l’économie, le commissariat à la production de Ngazidja, la direction de la concurrence, entre autres. Après plusieurs heures de réflexion, au nom des importateurs convoqués, Mohamed Keldi de Mag market et Maison Keldi a montré l’objet de cette rencontre.


«Nous sommes convoqués par le gouvernement pour réfléchir aux dispositions qu’il faut prendre par rapport à certains produits carnés, notamment la viande avariées provenant d’une société brésilienne et  du poulet infecté provenant d’une société polonaise», a-t-il déclaré.


Lire aussi : Scandale de la viande avariée au Brésil : Moroni n’exclut pas de prendre des mesures de précaution



Les N°1 en matière de production de produits carnés

Le patron des maisons Keldi ajoutera que «pour l’instant, il n’y a pas de crainte car pour le moment les produits suspectés ne sont pas rentrés dans le pays». Le commerçant tient cependant à attirer l’attention des Comoriens sur le fait que les pays évoqués sont quand même les N°1 en matière de production de produits carnés. «Des produits pourront venir de ces pays car là-bas il y a plusieurs sociétés qui respectent les normes», a-t-il précisé.


Le vice-président en charge de la production, Moustadroine Abdou, a tenu à indiquer que cette rencontre a été demandée par le chef de l’Etat qui s’inquiète beaucoup en ce qui concerne la santé alimentaire des Comoriens, plus particulièrement  à l’approche du mois sacré de Ramadan. «La réunion consistait à diagnostiquer les possibles entrées des produits incriminés afin de les contrôler. Pour l’instant, nos importateurs sont prudents et toutes les mesures sont et seront prises pour la sécurité et la protection de la population comorienne», a-t-il fait savoir.

 


Lire aussi : Des substances de salmonelle détectées dans une cargaison de poulets destinée aux Comores



En  guise de rappel, le gouvernement comorien a reçu une alerte, le 5 avril dernier, de la part de la délégation de l’Union européenne auprès de l’Union des Comores attirant l’attention des autorités comoriennes sur la note en annexe reçue à travers la «Rapid Alert System for Food and Feed» (Rasff). Cette lettre notifiait la présence de «Salmonella enterica ser» et «Enteritidis» dans les poulets drumstick congelés provenant de la Pologne. La lettre notifiait également que certains de ces produits sont en route pour les Comores.

alwatwan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article