Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Azali: "Je n’ai jamais eu à Gouverner avec un parlement au sein duquel je dispose d’une majorité et cela ne m’a jamais empêché de gouverner"

2 Mai 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR AZALI Assoumani, PRÉSIDENT DE L’UNION DES COMORES A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DU SÉMINAIRE PARLEMENTAIRE RÉGIONAL SUR LA PRATIQUE PARLEMENTAIRE AU SERVICE DE LA BONNE GOUVERNANCE : L’EXPERIENCE DES PAYS MEMBRES DE LA C .O.I
 
Palais du Peuple le 29 avril 2017
 
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,
 
Messieurs les Vice-présidents des parlements de la République de Maurice et de la République de Madagascar
 
Honorable Députés
Madame et Messieurs les membres du Gouvernement
Honorable assistance
Mesdames et messieurs
Le séminaire parlementaire régional sur « La pratique parlementaire au service de la bonne gouvernance : est une heureuse opportunité de renforcer les valeurs essentielles de la tradition parlementaire au sein des pays membres de la C .O.I .
 
L’Union des Comores, Gouvernement et peuple, est ainsi honorée d’accueillir ces assises.
 
C’est donc avec empressement et beaucoup de plaisir que nous accueillons les éminents représentants des Etats et des parlements de la sous-région de la C.O.I ainsi que ceux des organisations parlementaires internationales présents.
 
Nous les remercions de nous avoir honorés de leur présence et nous leur souhaitons une chaleureuse bienvenue dans notre pays.
 
Je tiens à saluer en particulier, l’honorable Kalidas Teeluckdharry, Vice-président du parlement de la République de Maurice et l’Honorable Helson Brison Erafa, Vice-président de l’Assemblée de la République de Madagascar, Monsieur BETIANA BRUNO Sénateur de Madagascar ainsi que les représentants des partis de l’opposition qui ont rehaussé ces assises par leur présence.
 
Je salue l’engagement de l’ensemble des élus comoriens de l’Assemblée de l’Union des Comores, et celui de leur Président, mon frère Monsieur Abdou Housseine, et je le félicite pour la sagesse et la détermination avec lesquels, il exerce leurs nobles fonctions et pour cette heureuse initiative d’organiser ce séminaire.
 
Je veux surtout les remercier tous pour leur sens aigue du dialogue et de l’intérêt national.
 
Mesdames et messieurs,
 
Ce Séminaire parlementaire régional placé sous le thème de « La pratique parlementaire au service de la bonne gouvernance et l’expérience des pays membres de la C .O.I », coïncide avec la naissance de l’Association des parlementaires des pays membres de la commission de l’océan indien.
 
Il se tient à Moroni, au moment où, mon Gouvernement a engagé notre pays dans une nouvelle dynamique politique impulsée par le projet de l’Union des Comores émergente à l’horizon 2030.
 
Il se tient également dans le contexte mondial du grand plaidoyer parlementaire international sur la promotion des ODD, la lutte contre le réchauffement climatique, l’éradication de la menace terroriste et l’intégration des femmes et des jeunes dans la prise des décisions aussi bien dans la politique que dans l’entreprenariat.
 
Nous assistons à une élévation générale du savoir, de l’éducation et du niveau de vie. Cela implique la nécessaire progression des valeurs démocratiques
 
En outre, de plus en plus, les peuples, les partis politiques et les organisation des sociétés civiles s’organisent et exigent partout, la tenue d’élections justes, libres et crédibles, en toute transparence et la parité Hommes-femmes est devenue un objectif dans de nombreux pays.
 
C’est pourquoi, le parlement, maillon essentiel dans la chaine de la gouvernance, se doit d’être toujours au rendez-vous de l’histoire et devenir une institution moderne, dont l’organisation, le fonctionnement et les méthodes de travail restent inspirés par les mutations sociétales, culturelles et technologiques qui marquent notre époque.
C’est avec un parlement fort et efficace, un parlement indépendant, à l’abri de toute influence et de toute manipulation, dont l’action est guidée par le seul souci de l’intérêt national, dans la permanence de l’Etat et au-delà des clivages, que l’Etat peut remplir ses missions régaliennes et faire entendre sa voix à l’intérieur comme à l’extérieur.
 
En ce qui me concerne, que ce soit avant-hier ou aujourd’hui, je n’ai jamais eu à Gouverner avec un parlement au sein duquel je dispose d’une majorité parlementaire et cela ne m’a jamais empêché de gouverner car j’ai toujours eu un profond respect à l’égard de cette institution et surtout à l’égard de son indépendance.
 
J’ai toujours essayé de pratiquer un dialogue fructueux et nécessaire, pour l’intérêt supérieur de l’Etat.
 
En Union de Comores, le Parlement doit aujourd’hui faire face à de nouveaux défis avec l’ambition qui est la nôtre de faire des Comores un pays émergent à l’horizon 2030.
 
Il est donc nécessaire, que dans l’accomplissement de sa mission de contrôle de l’action gouvernementale, cette une institution soit renforcée et dotés de capacités accrues, notamment les d’outils d’évaluation permanente des politiques publiques, au sein du parlement.
 
Cela implique également, la promotion d’une diplomatie parlementaire économique au service de la politique économique nationale, dans le cadre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCAD2D).
 
C’est pourquoi, le Gouvernement entend s’engagé en faveur du soutien de la réforme parlementaire, notamment par l’instauration d'un cadre de dialogue et de concertation permanents entre l’Exécutif et le législatif, la réhabilitation de l’institution parlementaire dans son autonomie financière et l’extension des espaces de travail.
 
Honorable assistance,
 
Permettez-moi de terminer en renouvelant à toutes les délégations l’expression de notre cordiale bienvenue et en souhaitant plein succès à vos travaux.
 
Je vous remercie
©Beit Salam

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article