Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Interconnexion nationale : Le feuilleton est loin d’être terminé

29 Mai 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Interconnexion nationale : Le feuilleton est loin d’être terminé

image article une
Selon certaines indiscrétions à Comores Télécom, l’interconnexion ne sera pas effective avant le premier juin. On parle de nouveaux paramétrages pour intégrer les nouveaux tarifs de l’Anrtic qui concernent 240 pays.

 

Initialement prévu pour entrer en vigueur le lundi 22 mai dernier, l’interconnexion des réseaux des deux opérateurs nationaux de télécommunications n’est toujours pas effective, une semaine après.

Pourtant, dans un entretien accordé à Al-watwan, aussitôt après la signature du fameux procès-verbal entre Telco et Comores Télécom, le conseiller spécial du chef de l’État, Saïd Abdallah Cheikh Soilihi, expliquait que le gouvernement allait veiller scrupuleusement à ce que les deux sociétés respectent leurs engagements respectifs.

«Lors des négociations, il y avait un climat de méfiance parce que Telco demandait l’interconnexion avant de revoir ses prix à la hausse et Comores Télécom exigeait l’inverse. Le gouvernement a dû trancher et imposer que tout soit effectif à minuit», avait-il dit.

C’est finalement le lendemain de l’accord que les premiers appels de Telco vers Comores Télécom étaient établis pendant que l’inverse demeurait toujours impossible.

Dans un courrier adressé au régulateur national, Telco accuse, en effet, Comores Télécom de jouer un «jeu de poker menteur» et de minimiser les compétences de ses techniciens sur une opération de quelques minutes «pour justifier sa volonté manifeste de ne pas s’interconnecter» (lire notre édition du jeudi 25 mai).

Pas avant le 1er juin ?

L’opérateur privé a décidé de suspendre les appels vers le réseau Huri en estimant qu’il subit d’importants dommages.  Les deux opérateurs ainsi que le régulateur se sont, depuis, murés dans le silence.

Pour l’Association des consommateurs des technologies de l’information et de la communication (Actic), «il est temps que les deux opérateurs se parlent avec franchise en mettant tous les dossiers sur la table pour un traitement transparent et sincère au bénéfice de la population». Le président de cette organisation, Hamidou Mhoma, regrette qu’il n’ait pas été convié aux discussions.

 

Il semblerait qu’aucun contrat commercial sur les tarifs de l’interconnexion n’ait été signé. Selon certaines indiscrétions à Comores Télécom, l’interconnexion ne sera pas effective avant le premier juin. On parle de nouveaux paramétrages pour intégrer les nouveaux tarifs de l’Anrtic qui concernent 240 pays.

Et Hamidou Mhoma d’enfoncer le clou : «la situation actuelle est insidieuse. Les contrats qui devraient régir les relations entre deux opérateurs et le gouvernement ressemblent, à s’y méprendre, à des poupées russes.

Aussitôt qu’un problème est réglé. Aussitôt, un autre fait surface». Pendant ce temps-là, le consommateur continue de tirer la langue.

alwatwan

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article