Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Comores-Qatar : Arrestation du Dr Abdou Chacour Ahmed

17 Juin 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Comores-Qatar : Arrestation du Dr Abdou Chacour Ahmed


Comores-Qatar : Arrestation du Dr Abdou Chacour Ahmed

 

Une journée noire pour le colonel par Azali.

 
Hier matin, le Dr Chacour fût interpellé par les forces de l'ordre. Le motif  ce que dernier projetait depuis une semaine d'organiser un douwaan après la prière le vendredi dans la mosquée de Badjanani,  pour implorer le tout puissant afin d'aider tous les frères musulmans en guerre à trouver la voie de la paix et que les Comores atténue son différend avec le Qatar, un pays ami de longue date. A cet effet, une demande d'autorisation a été faite au cas où le rassemblement venait à dégénérer, mais les autorités n'ont donné aucune suite, a-t-il répondu. Et, pendant l'interrogatoire, la police a sollicité le docteur d'annuler son douwaan.
Mais malheureusement, il fut détenu et relâché quelques heures après la prière de vendredi. Pendant sa garde-vue, cinq camions remplies de militaires et commandé par le fils d'Azali ont quadrillé la place de Badjanani en filtrant les croyants qui voulaient se rendre à la mosquée pour la prière de vendredi. Quelques uns furent arrêtés et malmenés par les forces de l'ordre. Pour mémoire le Dr Abdou Chacour Ahmed, le député Tocha Djohar, le conseiller Ahmed Abdallah,  Mohamed Takiouddine ont été à la tête du mouvement Narawaze qui ont occupé la place de Badjanani pendant un mois après les 104% honteux de la commission électorale indépendante des Comores pour un recomptage. Aujourd'hui pour remerciements du service rendu au président. Quelle réponse va donner le mouvement Narawaze face à la menace de la famille d' Azali.
 
Mais parallèlement à ça , le comité Comores Qatari qui a été convié à la présidence hier matin pour une rencontre avec le SG. Toute la délégation a été arrêtée dès la sortie de Beit salam et jusqu'à lors ils sont en garde-vue, dans les mains du lieutenant Loukman Azali, le fils du président qui est le commandant de l'escadron de Mdé. Il s'agit de Mohamed Baassane, Mohamed Badawi, Mohamed Assaf et un quatrième dont nous ignorons son nom. Que dire d'AZALI II ? Nous y voilà un après son élection et les clignotants sont au rouge. Les institutions sont bafouées et les libertés publiques et individuelles sont violées sans retenue ? Que veut AZALI, la division pour mieux régner ou la paix ?
Mbadakome

http://mbadakome.skyrock.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article