Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Le Dr Sounhadji ATTOUMANI tente UN PUTSCH pour déposer SAMBI

12 Juin 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Le Dr Sounhadji ATTOUMANI tente UN PUTSCH pour déposer SAMBI

Le Dr Sounhadji ATTOUMANI tente UN PUTSCH pour déposer SAMBI

 

Longtemps nous l'avons écrit que le projet du président AZALI c'est de dynamiter le plus grand parti du pays, le parti JUWA. Et l'objectif est presque réussi.

Suite à la décision du président colonel imam AL AZALI de rompre les relations diplomatiques avec un pays ami, le Qatar, le président d'honneur du parti JUWA, allié du président imam colonel,  est sorti de son silence pour condamner la décision du président AZALI . Mais voila, cette sortie médiatique de SAMBI n'a pas fait l'unanimité au sein de sa famille politique au point que le Dr Sounhadji a réagi par un communiqué, en dénonçant la position de l'ancien président: « cette attitude cavalière coutumière du président d'honneur du JUWA de vouloir parler au nom du parti, dénote la faiblesse du secrétaire général du bureau exécutif national du JUWA qui s'efface devant ses responsabilités.
En ce qui nous concerne, nous dénonçons avec vigueur les propos non conventionnels de l'ancien A.M SAMBI et nous réaffirmons notre soutien au président de la république, chef d'Etat AZALI Assoumani et son gouvernement». Fin de citation.
 
Cette déclaration laisse entrevoir la volonté du Dr Sounhadji a vouloir coûte que coûte prendre la place de l'ancien président une fois qu'il l'aurait chassé du parti. C'est une vraie tentative de putsch mais qui a complètement échoué pour diverses raisons. Premièrement, Sounhadji n'est pas le porte-parole du parti JUWA pour parler à son nom. Deuxièmement, il y a quelques mois, celui-ci a été demis de ses fonctions de secrétaire adjoint au sein du parti et redevenu depuis un militant lambda. Ainsi sur ces deux aspects, le doc n'en a pas la légitimité de parler au nom du parti, ce qui rend son putsch caduc.
 
D'autre part, il y a autant des questions à se poser sur les sorties fracassantes du DOC, toujours, contre son camps, le parti JUWA, sachant que ce même parti lui a permis de devenir conseiller du président AZALI. Cela nous conduit à s'interroger si ses attaques contre son camp sont dénouées de tout intérêt ou c'est une stratégie qui lui permettrait de rentrer dans le prochain gouvernement ou d'être l'interlocuteur incontournable d'Anjouan auprès du président colonel imam ?
 
En tout cas AZALI aura réussi à imploser le JUWA au moyen de la course au poste ministériel, ainsi gérer ses affaires en toute tranquillités.  C'est bien connu que pour bien régner, il faut diviser. Vive la bonne entente CRC-JUWA !

Mbadakome

http://mbadakome.skyrock.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article