Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Nationalités comoriennes bradées: droit d’enquête, la commission parlementaire contacte la journaliste Atossa Araxia Abrahamian

11 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Ça chauffe ! nous informe Abdou Moustoifa dans le journal Al-Watwan de ce mardi 11 juillet 2017. 
 
Bashar Kiwan est visé par un mandat d’arrêt émis par le Koweït. Aux Comores, la commission d’enquête parlementaire est à la recherche de traces " des dizaines de milliers de passeports comoriens " bradés aux Émirats arabes unis, selon la journaliste Atossa Araxia Abrahamian. La bonne nouvelle, cette journaliste indépendante auteur du livre "Citoyennetés à vendre" a accepté de collaborer avec la commission d’enquête de l'assemblée nationale de l'Union des Comores.
Dans cette bavure appelée " citoyenneté économique ", les entrevues commencent à la commission d’enquête parlementaire. Entre autres, après Mahmoud Mohamed Ali (Cbe) et l’avocat Me Said Larifou, le président de la commission, le Député Dhoulkamal Dhoihir, se serait entretenu vendredi dernier (7 juillet 2017) par vidéo conférence, avec la journaliste indépendante et auteur du livre "Citoyennetés à vendre" paru en septembre 2016 aux éditions Luxediteur, Atossa Araxia Abrahamian. 
 
Pour rappel, dans son Essai intitulé "Citoyennetés à vendre " paru le 1er septembre 2016, l'auteur Atossa Araxia Abrahamian enquête sur le marché mondial des passeports. 
 
Atossa Araxia Abrahamian dans ses reportages, a évoqué " des nationalités bradées ". Parmi les bradeurs de la nationalité, la journaliste a cité l'exemple de l'Union des Comores qui a conclue un " invraisemblable transaction " avec " les Émirats arabes unis qui, pour régulariser la situation des apatrides sur leur territoire, ont acheté au prix de gros des dizaines de milliers de passeports comoriens. Une captivante enquête sur les cosmopolites, volontaires ou malgré eux ".
Vous avez compris donc chers internautes, le pourquoi le Député Dhoulkamal Dhoihir, président de la commission d’enquête, se serait entretenu avec cette journaliste qui se dit prête non seulement à collaborer avec la commission, mais aussi à effectuer d'avantage des recherches notamment sur une personne qui aurait joué un grand rôle dans cette affaire, c'est à dire le fameux Bashar Kiwan. 
 
La journaliste informe à cette occasion que Bashar Kiwan est aujourd'hui visé par un mandat d’arrêt émis par le Koweït. Reporte le journaliste Abdou Moustoifa dans un article du journal Al-Watwan de ce mardi 11 juillet 2017, ayant comme tire : " Loi sur la citoyenneté économique : Les auditions à la commission d’enquête débuteront le 15 juillet prochain ". ©Mrimdu

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article