Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Mr Abdillah Saandi, tu as trop vite parler

31 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Mr Abdillah Saandi, tu as trop vite parler

Le Directeur de l'office de radio et télévision des Comores ORTC M Abdillah Saandi, s'envolera demain pour la Chine. Selon notre source le PDG de l'ORTC conduira une forte délégation de 09 personnes pour prendre part dans un séminaire à Pékin. Il reste a savoir ce voyage est-il financé par nos amis chinois ? Ou bien c'est la redevance qui va payer les frais de déplacement et l'hébergement de cette forte délégation?

En tout cas nôtre source précise que le personnel de cette station surtout ceux qui sont payés par la redevance comptabilise 7 mois sans toucher leurs maigres salaires. Quand on reproche le directeur, il répond simplement qu'il n'est pas Mamadou Badi Mamadou Haroibaya''; Alors que ce sont des gens payés par la redevance.

Il ne concerne pas le Budget de Guerre. Je vous rappel, il y a trois redevances qui rentrent dans la caisse de l'ORTC. La redevance prélevée directement a partir de la MA-MWE. Tout citoyen comorienqui a un compteur de cette société , on lui prélevé automatiquement 250 fr au bénéfice de l'OERTC, sauf si je me trompe de ce chiffre. Il y a un redevance payé par la Chine pour l'installation de leur pylône à l'enceinte de cet établissement et qui diffuse certaines émissions dans la télévision comorienne. Mais surtout ils ont installé une station radio qui diffuse en fm à partir de Voidjou. Il y a aussi tous les abonnés qui sont en France qui paie 6.95 euros par mois. Tout cet argent rentre dans la caisse de l'ORTC sous l'oeil d'Abdillah Saandi.

Pire encore, il n'y a aucun entretien de la maison. Notre source a laissé entendre que toutes les toilettes sont hors d'usages. Les personnels sont obligés de faire leurs besoins naturels à la mer. Une seule voiture un mini bus qui été à la disposition du personnel est en panne jusqu'à présent, elle n'a pas été réparée. Paraît-il que le directeur se sert de l'argent des publicités pour acheter une voiture personnelle a t'-il conclut notre source.

Mohamed Abdou Hassani (ORTEGA)

Hakim AHAMED ZOUBEIRI07:19:00

A+A- Print Email

Le Directeur de l'office de radio et télévision des Comores ORTC M Abdillah Saandi, s'envolera demain pour la Chine. Selon notre source le PDG de l'ORTC conduira une forte délégation de 09 personnes pour prendre part dans un séminaire à Pékin. Il reste a savoir ce voyage est-il financé par nos amis chinois ? Ou bien c'est la redevance qui va payer les frais de déplacement et l'hébergement de cette forte délégation?

En tout cas nôtre source précise que le personnel de cette station surtout ceux qui sont payés par la redevance comptabilise 7 mois sans toucher leurs maigres salaires. Quand on reproche le directeur, il répond simplement qu'il n'est pas Mamadou Badi Mamadou Haroibaya''; Alors que ce sont des gens payés par la redevance.

Il ne concerne pas le Budget de Guerre. Je vous rappel, il y a trois redevances qui rentrent dans la caisse de l'ORTC. La redevance prélevée directement a partir de la MA-MWE. Tout citoyen comorienqui a un compteur de cette société , on lui prélevé automatiquement 250 fr au bénéfice de l'OERTC, sauf si je me trompe de ce chiffre. Il y a un redevance payé par la Chine pour l'installation de leur pylône à l'enceinte de cet établissement et qui diffuse certaines émissions dans la télévision comorienne. Mais surtout ils ont installé une station radio qui diffuse en fm à partir de Voidjou. Il y a aussi tous les abonnés qui sont en France qui paie 6.95 euros par mois. Tout cet argent rentre dans la caisse de l'ORTC sous l'oeil d'Abdillah Saandi.

Pire encore, il n'y a aucun entretien de la maison. Notre source a laissé entendre que toutes les toilettes sont hors d'usages. Les personnels sont obligés de faire leurs besoins naturels à la mer. Une seule voiture un mini bus qui été à la disposition du personnel est en panne jusqu'à présent, elle n'a pas été réparée. Paraît-il que le directeur se sert de l'argent des publicités pour acheter une voiture personnelle a t'-il conclut notre source.

Mohamed Abdou Hassani (ORTEGA)

Mr Abdillah Saandi, tu as trop vite parler
Lire la suite

un millionnaire israélien veut créer un nouveau pays pour accueillir tous les réfugiés

30 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

un millionnaire israélien veut créer un nouveau pays pour accueillir tous les réfugiés



Le « problème » migratoire devient de plus en plus incontrôlable. Mais Jason Buzi, un entrepreneur millionnaire israélien qui vit à San Francisco dit avoir trouvé la solution.

Selon lui, la réponse à tous ces problèmes serait la création d'un nouveau pays où les populations fuyant leur nation d'origine pourraient trouver refuge. Cela deviendrait leur « maison ».

Cette idée pourrait permettre d'accueillir des millions d'immigrés. Sa « nation de réfugiés » comme il l'appelle, permettrait à la population de trouver « un endroit pour vivre en sécurité et [où ils] pourront travailler comme tout le monde » a-t-il expliqué au Washington Post.

Mais selon nos confrères du Huffington Post UK, le projet n'a pas reçu que des avis positifs. Harry Minas, un conseiller du gouvernement australien a complètement rejeté l'idée, expliquant que cela reviendrait à traiter les réfugiés comme des « lépreux ».

Cependant, cela n'a pas découragé Jason Buzi qui considère son plan comme réalisable. Pour ça, il compte sur ses amis millionnaires et les gouvernements qui pourraient financer cet Etat capable d'accueillir 60 millions de personnes. En effet, en juin dernier, Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a dévoilé un nouveau chiffre accablant dans son rapport annuel: ce sont plus de 59,5 millions de personnes qui ont été déplacées à la fin 2014, en comparaison de 51,2 millions de l'année précédente.

Pour rendre son projet plus réel, le chef d'entreprise israélien a déjà dépensé 15 000 dollars pour créer un site internet. Il y propose des solutions assez simples réparties en quatre catégories :

Demander à des Etats développés de léguer des parties de leurs terres non-utilisées, pour y implanter les populations déplacées.

Acheter une île inhabitée comme il en existe des centaines en Indonésie. Prendre en charge un pays existant déjà mais peu peuplé comme la Dominique faisant partie de l'archipel des Caraïbes, pour y emmener les exilés.

Construire une île au milieu de l'océan.

Dans son rapport, Buzi souligne donc qu'une grande partie des terres de la planète sont sous-utilisées, comme la Californie aux États-Unis, où 90% des 40 millions de personnes vivent avec moins de 10% des terres de l'État. [...]

naragarilwa blog

un millionnaire israélien veut créer un nouveau pays pour accueillir tous les réfugiés
Lire la suite

POUR QUI ROULE EL- MAAROUF ?

30 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

POUR QUI ROULE EL- MAAROUF ?

Pour qui roule El-Maarouf ?

On peut s’étonner de l’attitude plutôt ambigüe des hautes autorités à l’égard de la grève à l’hôpital El-Maarouf qui dure depuis de longues semaines.


La revendication des médecins est à priori facile à satisfaire. Ils ne demandent pas de hausses de salaires ni le paiement d’indemnités dues mais ils exigent le départ du directeur général de l’établissement. La cause, Ils lui reprochent une gestion hasardeuse.


Certes, on ne doit pas prendre les accusations des médecins pour une vérité d’évangile. D’un côté, le rôle des médecins n’est pas de juger les hommes ; de l’autre l’intéressé doit pouvoir se défendre et prouver sa bonne foi. Mais pas au détriment des malades.


Tous les jours, des personnes sont victimes d’accidents. Des hommes et des femmes gravement malades sont abandonnés à eux mêmes dans ce mouroir indigne de porter encore le nom d’un homme illustre. D’autres continuent à mourir dans les cliniques privées débordées et encore plus démunies pour certaines.


Au regard de la fermeté des médecins, qui sont de toute façon irremplaçables en l’état actuel des ressources humaines disponibles dans le pays, on était en droit de s’attendre à ce que l’autorité cherche une solution pour assurer le fonctionnement du service. Ne serait ce qu’en nommant une direction provisoire, le temps de démêler le vrai du faux dans les accusations portées par les praticiens.


Au lieu de cela, on crée des subterfuges comme par exemple cette décision consistant à « renforcer » le conseil d’administration alors que personne ne remet en cause cette instance.


Ce qui est en question c’est l’utilisation effective des ressources affectées à l’hôpital dont le fameux RAU directement versé à partir des recettes des douanes. Ou encore l’utilisation des recettes issues des actes accomplis à l hôpital par les médecins et par le laboratoire d’analyses biomédicales


. « Nous avons demandé à ce qu’il y ait confrontation entre nos propres registres et les documents comptables présentés par l’administration de l’hôpital. Mais nous avons rencontré un refus catégorique », regrette le Dr Chacour, secrétaire général du syndicat des médecins, qui est sous le coup de sanctions disciplinaires.


Il dit être convaincu que des fautes de gestions ont contribué largement à plomber l’hôpital
le gouvernement de la République ne devrait pas donner l’impression de protéger des personnes sur qui pèsent de lourds soupçons. Au contraire ; il devrait aider à promouvoir la transparence dans ce dossier.


Le directeur d’El-Maarouf, quel qu’il soit et quelque soit son appartenance politique, est un peu comme la femme de César : on ne peut le soupçonner.


AMj

Facebook

POUR QUI ROULE EL- MAAROUF ?
Lire la suite

Mon pays va mal

29 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Mon pays va mal

Quand les fonctionnaires comoriens comptabilisent 4 mois d'arrières de salaire. La maladie continue à contaminer les sociétés d'État qui avaient l'habitude de payer chaque fin du mois leurs employés. Parmi eux le personnel de l'aéroport International Prince Said Ibrahim, ont 4 mois sans toucher leur salaire affirme notre source.

La rentrée scolaire peut être boycottée par le syndicat de professeurs vu qu'ils ont 4 mois d'impayé. Quand l'hôpital de référence du Pays reste fermé. Les employés demandes de bonnes conditions de travail et d'honorer les arriérés de salaire.

La capitale fédérale reste toujours couper du monde faute d'électricité malgré les efforts du gouvernement la situation est toujours chaotique. Alors qu'il suffi de regarder certaine membre de ce gouvernement, on peux lire dans leur front 2016. Tous les yeux sont rivés sur cette année 2016

MGU NARIHETSI NAMUWO WANONO.

Mohamed Abdou Hassani (ORTEGA)

HabarizaComores.com

Mon pays va mal
Lire la suite

Anjouan: Deux morts et plusieurs blessés dans un accident de la route

29 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Anjouan: Deux morts et plusieurs blessés dans un accident de la route

Un dramatique accident de la circulation a eu lieu ce samedi aux environs de l'école de pêche de MIRONTSI . Un véhicule de la société ONICOR qui transportait des jeunes supporteurs du club de football de OUANI (FCO) a fait un tonneau. L'accident a fait 2 morts et plusieurs blessés.

texte : SAID IBRAHIM

ADMINISTRATEUR DU BLOG WATWAN , AIMONS LES COMORES

Photos ©Anjouan Mutsamudu

Habarizacomores

Anjouan: Deux morts et plusieurs blessés dans un accident de la route
Anjouan: Deux morts et plusieurs blessés dans un accident de la route
Anjouan: Deux morts et plusieurs blessés dans un accident de la route
Lire la suite

Said Ali Mdjufumuo, ce militant infatigable initiateur du mouvement "MGU NGE NASI "

28 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Said Ali Mdjufumuo, ce militant infatigable initiateur du mouvement "MGU NGE NASI "

de me poser cette question: Mais qui est l'initiateur du mouvement MNC ?

Vendredi dernier, aussitôt la fin de la prière collective, des jeunes indignés sont descendus dans la rue pour réclamer le minimum vital. Sur les banderoles qu'ils brandissaient, on pouvait lire "MGU NGE NASI ", mais aussi "MNC". Cet abréviation veut dire "Mouvement Nul des Comores ".

groupement d'indignés initié par Said Ali Mdjufumuo. Ce militant infatigable. Lors des élections dernières, le nul avait obtenu plus de 121 801 voix. Et Mdjufumuo n'est pas prêt à lâcher prise. Il lutte sans cesse pour un minimum vital du peuple comorien et pour l'unité de l'archipel, mais aussi et surtout le respect et la reconnaissance du citoyen par les gouvernants. On ne peut que lui souhaiter bon vent à Mr Mdjufumuo.

Par Toufé Maecha
Titre: habarizacomores

Said Ali Mdjufumuo.
Said Ali Mdjufumuo.

Said Ali Mdjufumuo.

Lire la suite

MGU NARIPUWE NA ADJALI

28 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

MGU NARIPUWE NA ADJALI

Mdjali Comores

NARISOME WO MDJALI LE 21 SEPTEMBRE !

MGU NARIPUWE NA ADJALI

MGU NARIPUWE NA ADJALI

Lire la suite

Arriérés de salaire : L'année universitaire menacée

28 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Arriérés de salaire : L'année universitaire menacée

L'année universitaire est menacée. Après l'opération du pèlerinage, c'est au tour de la rentrée académique qui est agitée. Le syndicats des enseignants réclame des mois de salaires. Quatre, d'après une source proche du dossier. Un préavis de grève a été déposé. Et le président de l'université des Comores tente d'étouffer le bruit dans l’œuf. Par Toufé Maecha

Arriérés de salaire : L'année universitaire menacée
Lire la suite

Pélèrinage/Ethiopian Airlines reste le transporteur officiel

28 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Pélèrinage/Ethiopian Airlines reste le transporteur officiel

COMPROMIS. Selon toujours Mohamed Idi Bazia, porte-parole de la commission nationale du Hedj, toutes les requêtes des agences de voyage«ont obtenu gain de cause». Et de préciser que la commission de 9% est, cependant, ramenée à 4% et la franchise fixée à 45 kg.

Après trois jours d’intenses tractations entre le ministère des Affaires islamiques et les agences de voyage, un consensus a finalement été trouvé hier en fin d’après-midi au sujet de la compagnie aérienne devant transporter les pèlerins comoriens à La Mecque. Selon Mohamed Idi Bazia, porte-parole de la commission nationale du Hedj, la question du transporteur a longtemps constitué la principale somme de discorde entre les différents protagonistes.

«Il y avait une certaine incompréhension. Les agences avaient soumis un certain nombre de demandes, mais à l’issue des négociations, tout le monde en est sorti satisfait», a-t-il déclaré à Al-watwan.

Les revendications des agences tournaient autour de quatre points : l’exigence d’un taux de 9% de commission, une franchise de 50 kg au lieu de 40, des billets d’accompagnement et la nomination d’un nouveau point focal. Selon toujours Mohamed Idi Bazia, toutes ces requêtes «ont obtenu gain de cause». Et de préciser que la commission de 9% est, cependant, ramenée à 4% et la franchise fixée à 45 kg.

Par rapport au changement du point focal, la commission nationale a fait savoir que cette demande a également été acceptée et que l’agence Matembezi Travel n’est plus l’intermédiaire officiel. Les voyagistes estiment, en effet, que «l’Etat doit rester l’arbitre.

Etant donné qu’il s’agit d’un contrat signé par l’Etat, il n’y a pas de raison qu’une exclusivité soit accordée à un tel au détriment d’un tel ; tout le monde peut travailler avec Ethiopian Airlines», soutient Abdallah Mohamed Kassim de Global Trans International (Gti). Au sujet du calendrier des départs, rien n’aurait changé.

Le premier contingent quittera Moroni, tôt dans la matinée du mercredi 2 septembre, soit à 7h 35 mn. Le deuxième voyage est prévu le lendemain, jeudi 3, à 14h 05 mn tandis que le départ du dernier contingent est fixé au 4 septembre à 11h 35 mn.

Mariata Moussa

Pélèrinage/Ethiopian Airlines reste le transporteur officiel
Pélèrinage/Ethiopian Airlines reste le transporteur officiel
Lire la suite

Il n’y aura pas de tournante à Mayotte

27 Août 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Il n’y aura pas de tournante à Mayotte

Région / COMORES : Le gouvernement COMORIEN prend ses ATHLÈTES à CONTRE PIED.

Il n’y aura pas de tournante à Mayotte, c’est en Grande Comore que la primaire 2016 se déroulera et seuls les natifs de la Grande Comore peuvent prétendre à la magistrature suprême.

Le gouvernement comorien à tranché et a fait savoir que le premier tour de la présidentielle se déroulera en Grande Comore le 21 février 2016. Pour les défenseurs de la constitution comorienne comme le comité maore à Moroni et l’équipe de campagne du candidat Maoré Hakime Ali Said c’est la douche froide.

Pour autant l'enfant de Pamandzi n’en démord pas. Il ira, dit-il, déposer sa candidature à Moroni le moment venu.

Pour lui, la tournante à venir est celle de Mayotte et malgré la déception il refuse de pratiquer la politique de la chaise vide. "Le gouvernement comorien a fait exactement le contraire de ce que nos athlètes ont fait aux Jeux des Îles de l’océan indien. Les athlètes ont défendu l'intégrité territoriale des Comores; le gouvernement et la commission nationale électorale et indépendante ont fait exactement le contraire en s'arrogeant le droit de décréter l'impossibilité d'organiser la tournante à Mayotte sans avoir consulté la cour constitutionnelle ni le parlement ni le peuple" et surtout sans avoir tenté d’une manière ou d’une autre d'organiser la primaire de Maoré".

Les choses se compliquent encore plus pour le candidat originaire de Mayotte avec le discours du président IKILILOU qui a déclaré le 6 juillet dernier lors de la fête de l'indépendance à Moroni que seuls les natifs de la Grande Comore peuvent être candidat à la présidentielle de 2016.

Il est clair que face aux autorités comoriennes, Hakime Ali Said qui est né à Pamandzi à Mayotte est mené au score à l'issu de la première mi temps.

Mais pour lui le match n’est pas fini.

source : facebook  :  Mayot' News source : facebook  :  Mayot' News

source : facebook : Mayot' News

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>