Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Mutsamudu sous le choc ce soir : Le corps inanimé de Roukkayat retrouvé

30 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Mutsamudu sous le choc ce soir : Le corps inanimé de Roukkayat retrouvé

Mutsamudu sous le choc ce soir. 6 jours (et non 5 jours comme nous l’avions annoncé ce matin) après la disparition de la petite Roukkayat Mohamed, son corps est retrouvé ce soir vers 18h00 par habitué des environs de « Dziya la Harusi » non loin de Dziyankundré une chute de la rivière de Mutsamudu.

Selon les premiers témoins à se rendre sur les lieux avant l’arrivée des limiers, Abdou un jeune de Hampanga qui témoigne : « j’étais parmi les premiers à me rendre sur les lieux vers 18h30 et c’est un corps de premier abord blanchi et gonflé par l’eau après certainement plusieurs jours qu’il a traîné dedans. Le corps n’a aucune trace d’hématomes pouvant privilègier la thèse d’une chute accidentelle, ni de violence mais sa forte exposition dans l’eau et le temps qu’il aurait passé dans l’eau commençait à sentir et à la limite de la décomposition. » C’est un jeune au nom « pygmée » un marginal qui fréquente régulièrement les environs qui aurait découvert le corps de la petite Roukkayat disparu depuis vendredi en fin d’après-midi à Hombo. Il informa aussitôt les riverains du quartier le proche des lieux, Hampanga. Et des jeunes n’ont pas hésité à arpenter les lieux très difficiles d’accès pour constater la victime.

Le procureur et les gendarmes arrivés sur les lieux une heure après la découverte du corps n’ont fait aucun commentaire. Le corps est récupéré et ramené au centre hospitalier de Hombo et sera certainement remis à sa famille pour l’inhumation peut être ce soir même ou demain.

L’affaire garde en entier son mystère. Comment le corps Roukkayat s’est retrouvé dans cet endroit alors que la famille et la gendarmerie dans leur ratissage disent avoir fouillé de fond en comble les environs ? Y aurait-il du laxisme dans l’enquête ? Car en observant la résidence familiale et le lieu où on a retrouvé le corps ça devrait être le premier endroit à inspecter dès les premières heures de la disparition. Des témoins écartent l’hypothèse d’une chute accidentelle. Abdou notre source, insiste sur le fait que la dépouille ne présente aucune égratignure justifiant une chute accidentelle de Hombo à « Dziya la harusi ». Et si ça a été le cas, comment les enquêteurs n’ont pas retrouvé le corps très tôt lors de leur ratissage ?

Selon les hypothèses avancées ici et là, portent à croire que la petite Roukkayat serait victime d’un homicide volontaire. Par qui ? Si tel est le cas ? Ce soir tout ce qu’on affirmer, la malheureuse est malheureusement partie avec le secret des circonstances son décès. La rapidité du déplacement du corps à l’endroit retrouvé laisse croire à une enquête à la comorienne. Y aura-il une autopsie ? que révèlera-t-elle ? Nous le saurons certainement dans les heures qui viennent.

Une marche pacifique de devoir de vérité est prévue ce vendredi après la grande prière de midi à Mutsamudu.

KAY, Comores infos à Anjouan

http://www.comores-infos.net

  Mutsamudu sous le choc ce soir : Le corps inanimé de Roukkayat retrouvé
Lire la suite

Mohamed Ali Soilihi célèbre l'Iftar avec la Jeunesse Mamadou

30 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Mohamed Ali Soilihi célèbre l'Iftar avec la Jeunesse Mamadou

Iftar avec la Jeunesse Mamadou

Le candidat malheureux à la présidence de l'Union des Comores, Mohamed Ali Soilihi ainsi qu'un autre candidat malheureux au gouvernorat de Ngazidja, Aby Moussa, ont passé leur iftar hier avec la coordination et les membres de la Jeunesse Mamadou. Un moment de solidarité commune.

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Mohamed Ali Soilihi célèbre l'Iftar avec la Jeunesse Mamadou
Lire la suite

Détournement de deniers publics à Comores Télécom : Des agents de Ma-mwe seraient aussi impliqués

30 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Détournement de deniers publics à Comores Télécom : Des agents de Ma-mwe seraient aussi impliqués


Mohamed Abdou a déclaré que d'autres dossiers qui concernent d'autres institutions et sociétés publiques seraient en cours d'être réactivés à la demande du ministère de la Justice. Au sujet des personnes citées dans cette affaire Comores Télécom, mais qui ne sont pas jusqu'ici inquiétées, il s'est dit convaincu que des mandats nationaux et internationaux allaient être lancés en cas de nécessité.

L'affaire Comores Télécom risque d'éclabousser de nombreux cadres aussi bien de l'opérateur national des télécommunications que d'autres entreprises publiques dont la Snpsf et Ma-mwe. Selon le procureur de la République, sept personnes sont supposées être impliquées dans ce vaste réseau de détournement de deniers publics. Comme nous l'avions écrit dans notre édition d'hier, l'affaire, qui remonte à mars 2012, porte sur des commandes surfacturées (lire Al-watwan N°2959). Le montant total du préjudice subi par Comores Télécom est évalué à 256 millions de fc. On estime à 18 millions la somme qui aurait bénéficié à des agents de Ma-mwe.

Par Nazir Nazi
Alwatwan

mlimadji

Détournement de deniers publics à Comores Télécom : Des agents de Ma-mwe seraient aussi impliqués
Lire la suite

Où est passé la convention signé au Stade Missiri d'Anjouan?

30 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Où est passé la convention signé au Stade Missiri d'Anjouan?


Les cadres du Parti Juwa, qui a déraciné le Baobab lors dés élections de 2016 et qui a donné le pouvoir à Azali Assoumani se sont retrouvés pour statuer sur l'évolution de leur alliance avec le CRC d'Azali Assoumani.
Les cadres du parti, se demandent sur la véracité et le fondement de la convention signé au Stade Missiri d'Anjouan.


La pluie des décrets de nomination qui tombent sans aucun commentaire du côté Crc, ne témoigne pas de la volonté du changement promis par la convention signé entre ces deux partis. Le Colonel Azali Assoumani, reste toujours Colonel Azali Assoumani, alors qu'il a clamé haut et fort lors du discours de son investiture que maintenant il n'est plus Colonel Azali Assoumani, mais plutôt Iman Azali Assoumani ou Azali II. Cette volonté de changement s'avère une fausse promesse mais c'était une marinière d'amadouer les comoriens et se hisser au

rang des ouléma. La façon dont le Président Azali Assoumani place les membres de la Crc dans les postes laisse comprendre que personne n'a sa place à l'exception des membres de la Crc.
Une information justifié par le tout puissant conseiller juridique du Président Azali Assoumani. Ce conseiller juridique confirme," Azali, reste toujours Azali, je me souviens à l'époque quand nous avons contesté la candidature du feu Bacar au poste de gouverneur, Azali nous a répondu, je voterai Bacar moi seul"
Donc, les membres du parti Juwa attendent l'arrivée de Sambi, qui se trouve à Anjouan pour plaider à quitter une navire qui est déjà coulé.


Abdou SOIMADOU

mbadakome

Où est passé la convention signé au Stade Missiri d'Anjouan?
Lire la suite

Flash info: CHARKANE est placé en détention

30 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Flash info: CHARKANE est placé en détention

L'ancien Directeur Général de Comores télécom Charkane Bourhane vient d'être placé à la maison d'arrêt sur l'affaire des pilonnes de Comores télécom. A suivre
mbadakome



Flash info: CHARKANE est placé en détention
Lire la suite

Incompréhension, il se passe des choses louches au MIREX

30 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Incompréhension, il se passe des choses louches au MIREX

Quelques heures avant de quitter Moroni pour se rendre sur lieux saints de l'Islam accomplir le Oumra, le Président Azali Assoumani a signé une série de décrets dont celui portant nomination de l'ancien Ali Mohamed en qualité de Secrétaire Général du Ministère des Affaires étrangères, en remplacement de Monsieur Ahamada Hamadi.

Pour rappel, l'ancien SG Ahamada Hamadi était dans le collimateur, en tant que responsable de l'administration, suite aux détournements constatés dans le service de légalisation et de traduction du Ministère.

Ce scandale avait conduit à la fermeture de ces services, en attendant que la lumière soit faite.

Mais coup de théâtre des rumeurs persistantes font état d'une nomination imminente de l'un parmi les deux personnes soupçonnés de détournement des fonds publics au mirex, au Cabinet du Ministre Mohamed Bacar Dossar, en qualité de Conseiller.

Si cela devait se confirmer, l'on est en droit de se demander quelle mouche a piqué Monsieur Dossar pour vouloir s'atteler les services de quelqu'un qui, normalement, doit être entendu par la justice pour répondre à ces affaires louches.

Si cette information venait à être confirmée, cela constituera la première faute morale et politique du tout nouveau Ministre des Affaires étrangères.

A moins que maintenant on veuille récompenser ceux qui ont failli à leur mission !

"C'est la prime à la corruption et aux détournements des fonds publics. D'autant que cette personne n'a jamais était membre de JUWA ni du CRC.

Affaire à suivre...

Mbadakomé

Incompréhension, il se passe des choses louches au MIREX
Lire la suite

Plus de 4300 enfants comoriens placés en centre de rétention à Mayotte en 2015

29 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Plus de 4300 enfants comoriens placés en centre de rétention à Mayotte en 2015

MAMOUDZOU, 28 juin 2016 (AFP) – Quelque 17 500 personnes ont été placées en centre de rétention à Mayotte en 2015, dont 4 378 mineurs, ont annoncé mardi la Cimade et Solidarité Mayotte, deux associations travaillant sur l’accès aux droits des migrants, lors d’une conférence de presse.

Elles ont dénoncé à cette occasion les écarts qui subsistent entre le 101e département et le reste du territoire national, particulièrement sur la question des mineurs, puisque sur la même période, sur 27.947 placements en centre de rétention administratif en métropole, seulement 105 étaient des mineurs, selon le rapport annuel sur les centres et locaux de rétention administrative de la Cimade.

Sur les cinq dernières années, « 30 fois plus d’enfants ont été enfermés (à Mayotte) que dans tous les départements français » avec 21.436 placements à Mayotte contre 732 en métropole.

Des mineurs qui sont ensuite expulsés du territoire en étant « rattachés arbitrairement à des adultes », a expliqué Yohan Delhomme de la Cimade. Une situation « illégale » aussi dénoncée par Solidarité Mayotte qui coordonne l’accès aux droits au nouveau centre de rétention administrative inauguré en septembre 2015.

En effet, par une ordonnance du Conseil d’Etat actée en janvier 2015, de nouvelles mesures encadrant la situation des mineurs étrangers existent. La Préfecture de Mayotte se doit « d’assurer l’identité du mineur et de la personne qui y est rattachée, de vérifier l’exactitude de leur filiation et de garantir les conditions de leur prise en charge sur le lieu de destination ».

Mais les recours de contestation auprès de la préfecture ou du tribunal administratif restent difficiles à constituer car « seules 9% des personnes placées en rétention ont fait l’objet d’entretiens depuis novembre » alors que « 40 à 50 personnes » sont présentées au centre de rétention chaque jour, selon Solidarité Mayotte.

En cause : des délais d’éloignement « extrêmement courts » – la durée moyenne de rétention au centre étant de « moins de 24 heures » à Mayotte contre « 3 jours en métropole ».

Pour améliorer les conditions d’accès aux droits en rétention, les deux associations comptent sur l’entrée en vigueur au 1er novembre de la réduction du temps de saisine du juge des libertés et de la détention, passant de 5 jours à 48 heures.

Dans ce contexte, « un étranger ne pourra être éloigné tant que le juge n’aura pas statué ». Néanmoins, « nous ne sommes pas à l’abri qu’une dérogation soit mise en place à Mayotte », a prévenu Solidarité Mayotte.

Le 101e département subit une forte pression migratoire de l’archipel voisin des Comores, et particulièrement de l’île d’Anjouan, située à 70 km de ses côtes. En 2015, il y a eu plus de 19.000 reconduites à la frontières à Mayotte contre environ 20.000 sur tout le territoire métropolitain.

(AFP)

Titre original: Plus de 4300 enfants étrangers placés en centre de rétention à Mayotte en 2015

http://www.comores-infos.net

Plus de 4300 enfants comoriens placés en centre de rétention à Mayotte en 2015
Lire la suite

Vengeance à la mairie de Mtsamoudou

29 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Vengeance à la mairie de Mtsamoudou

Tôt ce matin une bagarre a éclaté entre les agents de la voirie et un jeune de la famille BARAWA à la maire de Mtsamoudou. Et pour cause les agents de la ville n'arrivent pas à planifier une circulation alternée lors de leur tournée de ramassage des ordures, ce qui a comme conséquences ; les voies principales de circulation sont régulièrement embouteillées, ce qui a provoqué l'ire de ce jeune BARAWA qui, dans sa colère, il s'est fait passer à tabac par ces agents municipaux. Après ce passage à tabac, le jeune était revenu avec sa famille et ses enfants pour prendre sa vengeance ; Là, une deuxième bagarre a éclaté à la mairie et il y a eu des dégâts matériels et un policier municipal molesté. Selon la même source, il semblerait que le maire a cautionné cette vengeance.

A l'heure qu'il est la famille BARAWA et ses amis sont arrêtés par les gendarmes et placés en garde-vue et la mairie est actuellement restée fermée jusqu'à nouvel ordre.

Mbadakome

Vengeance à la mairie de Mtsamoudou
Vengeance à la mairie de Mtsamoudou
Lire la suite

Le 1er voyage président AZALI délie les langues dans la capitale, Moroni

29 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Le 1er voyage président AZALI délie les langues dans la capitale, Moroni


WO WEGNI FALIKI NAWA RINIKE KWEZI!
Le 1er voyage à l'extérieur du tout nouveau président en Arabie Saoudite fait jazzer le tout Moroni.


A peine une journée qu'il est parti dans le royaume Wahhabite , accompagné du grand Dr IKILILOU et de son ministre de l'intérieur, les comoriens se demandent quel jeu le chef de l'état serait entrain de jouer, sachant que l'ancien président IKI est l'ennemi de SAMBI qui, celui-ci est devenu l'homme qui a fait d'AZALI , le nouveau président de l'union des Comores.
Et dans les milieux avertis on se demande si vraiment AZALI a une dette envers IKILILOU qui a mis tout son poids pour organiser des élections libres et transparentes ou envers SAMBI qui a déraciné le Baobab pour donner la victoire au CRC?


Comment va-t-il s'y prendre pour gérer ces relations ambigues?

Mbadakome

Le 1er voyage président AZALI délie les langues dans la capitale, Moroni
Lire la suite

Seconde vague des nominations: Yasser Ali nommé à l'Aéroport International Moroni Prince Said Ibrahim

28 Juin 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

Seconde vague des nominations: Yasser Ali nommé à l'Aéroport International Moroni Prince Said Ibrahim

Une nouvelle vague de nominations dans les sociétés et structures d’Etat est opérée depuis ce mardi. A l'Aéroport International Moroni Prince Said Ibrahim (AIMPSI) comme à l’ENFAG, et la trésorerie générale et d’autre département ministériel des nouvelles têtes viennent d’être nommées.

Un mois après sa prise des fonctions, le président Azali Assoumani ne lâche pas son stylo pour signer des décrets. Si les uns sont jugés légitimes et normal d’autres sont par contre perçus comme des fantaisistes. Ce mardi, avant de quitter le pays pour la terre sainte, le président Azali vient d’opérer à une nouvelle vague des nominations. A l’AMPSI, c’est Yasser Ali Assoumani (Photo) le candidat malheureux à l’élection de gouverneur de l’ile d’Anjouan qui est désigné directeur général au remplacement d’Omar Mohamed. L’ancien TPG Moindjié Saandi a retrouvé son bouteille de TPG, 10 ans après avoir quitté la trésorerie générale. Au Mirex, Ali Mohamed Soilih, un ancien ministre d’Etat, vient de remplacer l’Ambassadeur Amada au poste de secrétaire général du MIREX.

Du coté de l’armée, une autre vague de changement a eu lieu. Le colonel Dossar vient d’être nommée directeur général de l’ENFAG, pendant que le colonel Normal, est devenu le chef du cabinet militaire en remplacant le colonel Halidi Charif. De son coté le colonel Bastu est devenu le conseiller militaire du président de la république alors que commandant Takfine est nommé directeur général Adjoint de la gendarmerie au détriment d’Abdou Issia. D’autres nominations dans les ministères ont accompagné ces décrets mais nous ne l’avons pas en possession. Par Nakidine Hassane

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Seconde vague des nominations: Yasser Ali nommé à l'Aéroport International Moroni Prince Said Ibrahim
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>