Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Contrebande de boissons alcoolisées à Anjouan

30 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Ce vendredi à Anjouan, il a été démantelé un réseau de contrebande de boissons alcoolisées en provenance de Madagascar. Après plusieurs jours de surveillance, notamment grâce à des images satellites, un bateau battant pavillon comorien a été interpellé au port de Mutsamudu, après avoir simulé une panne au large de Domoni dans la nuit et remorqué jusqu’au port en étroite surveillance. 
C’est le receveur du centre de Mutsamudu qui a mené l’enquête depuis plus d’une semaine avec un service de renseignements efficace à Madagascar mais aussi en mer et l’aide des services de l’ordre et du Parquet de la République. 
 
Après avoir nié farouchement tout trafic, au bout d’une journée d’interrogatoire, le propriétaire du bateau, un grand commerçant de la place est passé aux aveux. Plus de 575 cartons cachés dans une double coque ont effectivement étaient retrouvés et l’opération a duré une dizaine d’heures.

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Lire la suite

Comores Telecom annonce une baisse de ses tarifs

30 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores


L'opérateur historique Comores Telecom a décidé de baisser ses tarifs pour s'aligner petit à petit à ceux de son concurrent Telma.

Il y'a quelques jours le régulateur des TIC aux Comores avait forcer l'opérateur au couleur jaune d'augmenter ses tarifs pour Mayotte et le reste du monde.

Des pressions qui ont ont vu la démission du DG de Telma même si d'autres raisons ont été évoquées.

 

 

 

Aujourd'hui nous apprenons que Comores Telecom a décidé de revoir à la baisse dès demain ses tarifs de Communication internationaux. Une réduction de 65% pour les appels vers Mayotte, 20 à 30% vers l'île française de La Réunion et quelques pays de la région. À suivre ...

 

HabarizaComores.com (Habari Za Comores)| أخبار من جزر القمر

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Lire la suite

Un séminaire sur les pratiques parlementaires ouvert à Moroni

30 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Les Comores accueillent ce week-end des députés et experts d’Afrique, de l’Océan indien et du Monde arabe dans le cadre d’un séminaire axé sur les pratiques parlementaires destiné à aider les élus comoriens (députés, conseillers et maires) à rehausser leur niveau d’expérience dans l’action parlementaire.
 
La cérémonie officielle a été ouverte ce samedi 29 avril par le président de l’Assemblée nationale, Abdou Ousseni, en présence du chef de l’Etat, Azali Assoumani. Le thème principal retenu est «la pratique parlementaire au service de la bonne gouvernance». 
Le chef de l’Etat comorien (milieu), ici au palais du peuple, samedi soir
Des délégués de l’Association des parlements francophones (APF), de l’Association des parlements arabes (APM) et de l’Océan indien participent à cette rencontre d’échanges et de partage d’expériences. L’idée est d’aider les élus comoriens à mieux acquérir des nouvelles compétences dans la cadre de leurs missions de représentants du peuple.
 
«Le monde change, il y a, par exemple, des nouveaux outils de contrôle de l’action gouvernementale, nous voulons améliorer les compétences de nos élus dans divers domaine de la vie parlementaire», explique le secrétaire général de l’Assemblée des Comores, Said Mohamed Ali Said. «Tous les aspects seront étudiés au profit des parlementaires », explique-t-il.
 
Parmi les sujets retenus à ce séminaire, il y a, entre autres, le contrôle de l’action gouvernementale, le contrôle budgétaire et les relations entre majorité et minorité. Les Comores ont une expérience limitée en matière de démocratie parlementaire. La plupart des députés brillent par «des insuffisances criantes» pour jouer leur rôle de contre-pouvoir. 
Le pays a été noyé, depuis 1975, par des multiples crises politico-institutionnelles qui n’ont pas permis d’assoir des rapports de force solides entre le parlement et l’exécutif. Le système instauré en 2001 a institué un régime présidentiel et un parlement bicaméral imparfait. Les Comores sont loin de disposer d’une tradition parlementaire rodée en la matière.
 
Source : APOI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Lire la suite

Qui a vendu le village d’Ipvwani à Bashar Kiwan ?

29 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Qui a vendu le village d’Ipvwani à Bashar Kiwan ?

image article une
Le village d’Ipvwani, au nord de Ngazidja, a-t-il été vendu, à l’insu de ses habitants, à l’homme d’affaires franco-syrien Bashar Kiwan ? L’histoire ferait sourire si elle n’était pas si grave.

 

 Il y a une semaine, la localité a octroyé une parcelle de terrain (10.000 m2) à la société Mersat Marine, qui souhaite créer une micro-entreprise de pêche. L’objectif du projet est, notamment, d’aider les Ipvwaniens à se développer grâce aux ressources halieutiques de la zone.

A la grande surprise, le village vient d’apprendre, par le biais de Mersat Marine, grâce au système de géolocalisation, que la parcelle appartenait à l’ex-Pdg de Comoro Gulf Holding. Un coup dur pour le notable Mladjao Alhazur qui dit ne pas comprendre que ce terrain, dont Ipvwani a fait don à Bashar Kiwan pour la construction d’un village touristique, puisse toujours lui appartenir alors que le projet est tombé à l’eau. Il appelle donc les autorités nationales à se pencher sur le sujet.

Face à cette situation, les notables de la bourgade ont décidé de se faire entendre et de dénoncer ce qu’ils qualifient de «manœuvres illégales destinées à semer la discorde dans le pays.»

«Comment se fait-il qu’un investisseur étranger puisse acheter un village tout entier sans que personne le sache, excepté les notables signataires de ce contrat, qui ne parlent et ne comprennent pas un traitre mot de français», se demande Mladjao Alhazur.

Ipvwani compte s’attacher les services d’un avocat pour tirer les choses au clair. En attendant, ces notables demandent au gouvernement de leur prêter main-forte pour se sortir de ce traquenard. «Nous ne pouvons pas baisser les bras. Nous aimerions à ce que le gouvernement nous trouve une solution. Pour commencer, il doit aller au service des domaines pour changer le nom du propriétaire de nos terres», estime Mladjao Alhazur. 

 

alwatwan

Lire la suite

Séminaire parlementaire régional : la cérémonie officielle prévue ce samedi soir

29 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

La cérémonie officielle du séminaire parlementaire régional est prévue ce soir au Palais du peuple à partir de 19h en présence du chef de l’Etat, Azali Assoumani, et du Président de l’Assemblée nationale, Abdou Ousseni. De nombreux experts nationaux et internationaux devraient prendre part à ce rendez-vous. Selon le comité d’organisation, plus de 300 personnalités politiques et de la société civile sont attendues à la grande salle du Palais de Hamramba.
«La pratique parlementaire au service de la bonne gouvernance », tel est le thème central de ce séminaire qui voit la participation de l’Association parlementaire arabe, de l’Association des parlements francophones (APF) et de l’Association des parlements des pays membres de la Commission de l’Océan indien (APCOI). 
 
Les députés comoriens et les experts nationaux et internationaux auront à échanger de nombreux aspects de la vie parlementaire. Les travaux d’aménagement des lieux se poursuivent comme nous montre cette photo prise à 14h 30 (ici à la grande salle). Restez en direct pour suivre l’actualité du séminaire avec Comores Infos, Habarizacomores.com et RCM 13.
 
SERVICE COMMUNICATION/SEMINAIRE

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Lire la suite

Politique comorienne: Le parti JUWA en conclave le 30 avril

29 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Politique comorienne: Le parti JUWA en conclave le 30 avril

Politique comorienne: Le parti JUWA en conclave le 30 avril
De retour aux Comores jeudi dernier d'un séjour très long dans les pays du golf, l'ancien président et fondateur du JUWA, M.A.A.M SAMBI a convoqué les militants de son parti pour un grand rassemblement militant.
De ce fait, ici et là , les militants n'ont de cesse de se demander pourquoi le mollah souhaite à revoir tous ses adhérents et militants ? Et pourtant, ces interrogations n'ont pas lieu d'exister compte-tenu de deux crises majeures qui secouent le parti JUWA. En effet la crise de l'Assemblée Nationale a mis en mal l'accord entre les deux partis qui se partage le pouvoir, c'est-à-dire ;  JUWA-CRC d'une part et de l'autre la guerre des caciques du parti sambiste qui peut nuire sérieusement au 1er parti des Comores. Voilà probablement les raisons pour lesquelles SAMBI veut rencontrer son  parti. Alors si demain, à la fin de cette rencontre, une fumée blanche s'élevé au-dessus de la chapelle sambiste, ce qu'un accord est trouvé avec le parti d'AZALI et le contraire , le JUWA deviendra le parti d'opposition de la place. Pour boucler la boucle, l'UDPC de MAMADOU, le RADHI de H.MSAIDIE et le RDC de MOUIGNI rejoindront le CRC d'AZALI pour former la nouvelle majorité, ainsi va la vie politique aux Comores.
 
Mbadakome

http://mbadakome.skyrock.com

Lire la suite

Un nouveau Consul Français à Anjouan

29 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Un nouveau Consul Français à Anjouan

 

Un nouveau consul a été affecté sur l’île d’Anjouan pour faciliter les démarches des habitants. Le Maire de Mutsamudu se réjouit de cette nouvelle.

​Amir Mitterand a déclaré sur sa page Facebook, « un honneur pour moi de recevoir SEM R. Judes, Ambassadeur de France aux Comores accompagné du nouveau Consul de France à Anjouan à la mairie de Mutsamudu ce jeudi 27 avril 2017. Une visite de courtoisie certes mais qui nous a donné l’occasion de présenter nos priorités à la France et de renouveler notre détermination à travailler en toute franchise avec les services consulaires afin de préserver notre crédibilité en ce qui concerne surtout les documents de l’état civil émanant de la mairie de Mutsamudu. »

www.comores-infos.net

 

 

Lire la suite

Maurice – Comores : Des accords sur la coopération judiciaire, l’extradition et la coopération policière

29 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Maurice – Comores : Des accords sur la coopération judiciaire, l’extradition et la coopération policière

 

La première session de la Commission Mixte permanente Maurice-Comores s’est tenue à Port-Louis ce 26 avril 2017 sous la coprésidence des Ministres des affaires étrangères des deux pays. 
Cette structure qui est le mécanisme prévue par l’accord-cadre signé en janvier 2014 par les deux partie en vue consolider leurs liens d’amitié et développer leurs coopération dans tous les domaines, est appelé à suivre la mise en œuvre des dispositions dudit accord, faire de propositions pour les améliorer et veiller à la tenue des réunions annuelles de suivi.
A cette occasion, les deux pays ont convenu de coopérer dans les domaines tels que la connectivité, l’éducation, l’environnement des affaires, la santé, l’économie bleue/océanique, le tourisme, l’entraide judiciaire et l’entreprenariat.
C’est ainsi, qu’ont été signés :

– Un protocole d’accord en l’Union des CCIA et la MCCI

– Un avenant-mémorandum d’entente entre la BOI mauricienne et l’ANPI comorienne sur la 

– Un mémorandum d’entente sur les évacuations sanitaires entre les Ministères de la Santé des deux pays

– Le transfert des prisonniers.

Par ailleurs les travaux sur le Traité de non double-imposition, l’accord bilatérale sur les services aériens ainsi que les négociations sur l’accord dans le domaine de la pêche se poursuivent, en vue d’une prochaine signature. D’autres accords, notamment sur la coopération et l’entraide judiciaire, l’extradition et la coopération policière sont en discussion entre les deux parties.
Le Président AZALI qui a fait le déplacement à cette occasion, a dans le discours qu’il a prononcé devant le Premier Ministre mauricien, l’Honorable Pravin Kumar JUGNAUTH, souhaité que l’Ile Maurice, à travers la coopération bilatérale, appuient les autorités comoriennes dans leurs vision « Comores-Emergentes » à l’horizon 2030.

Notons également, que parallèlement aux travaux de la session de la Commission Mixte Permanente Maurice-Comores, s’est tenu jeudi 27 avril 2017, à Bagatelle, le Forum des Affaires Maurice-Comores.

Said Ahmed, conseiller du Président Azali

 

www.comores-infos.net

Lire la suite

Madagascar: la fermeture de seize écoles coraniques fait polémique

29 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

A Madagascar, le ministre de l’Education a annoncé en fin de semaine dernière la fermeture de seize écoles coraniques. Pour le ministère, ces écoles ne suivent pas le programme scolaire officiel, leur autorisation d'ouverture va donc leur être retirée. Trois régions, celle de Diana, Boeny et Vatovavy Fitovinany sont concernées. Une décision qui suscite une levée de boucliers du côté de la communauté musulmane qui conteste ces fermetures.
©L'express de Madagascar
 
Seize écoles primaires coraniques sont dans le collimateur des autorités malgaches. D'après le ministre de l'Education, ces établissements imposent aux garçons cinq heures d'apprentissage du Coran par jour et leur demandent de se raser les cheveux.
 
Mais pour Harona Moussa, premier responsable de la Communauté musulmane sunnite de Madagascar (CMSM), il s'agit d'un malentendu :
 
« Nous sommes étonnés parce qu’il n’y a pas de formation islamique. Il y a des enfants qu’on forme à mémoriser le Coran, mais ça n’empêche pas qu’ils apprennent l’enseignement général. Il y a une incompréhension, et nous craignons que ce genre de chose crée des polémiques entre les religions. Il faut que l’on fasse attention quand on déclare des choses pareilles. Ce que nous demandons aujourd’hui au ministre, c’est d’avoir une réunion avec lui pour bien lui expliquer ce qui se passe. »
 
Malgré la controverse, le ministre de l'Education maintient sa version. Pour Paul Rabary, il ne faut pas confondre écoles de confession musulmane et écoles coraniques.
 
« La loi qui régit les écoles à Madagascar fait état d’une certaine souplesse, mais tout en respectant la laïcité et une école ne doit pas servir à faire du prosélytisme, souligne le ministre. On a fait des vérifications, parce que les parents d’élèves commencent à s’inquiéter. On a reçu des plaintes. S’il y a des malentendus, qu’ils s’expliquent, ma porte est grande ouverte. »
 
Plus d'une centaine d'écoles de confessions musulmanes sont ouvertes à Madagascar. Les seize écoles coraniques, elles, devront fermer leurs portes à la fin de l'année scolaire si elles ne régularisent pas leur situation, indique le ministère de l'Education. ©RFI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Lire la suite

Inondation: Nioumadzaha dans le qui-vive

29 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

La forte pluie qui s'abat sur la région depuis ce matin fait ressortir des mauvais souvenirs d'il y a exactement 5 ans. En effet, en avril 2012 une partie de Bambao et Hambou a été condamnée à une inondation qui a laissé des séquelles tant les dégât étaient énormes.
Photo d'archives: Inondations de 2012 dans le Bambao et Hambou
Rien qu'à Nioumadzaha, un des villages les plus touchés, les associations avaient, un mois après, recensé 150 familles sinistrées. Des crues énormes, des glissements de terrain importants, des cheptels décimés, un grand poulailler parti en lambeaux, des écoles partiellement touchées, des routes détruites... ont alourdi le bilan. Vuvuni était le village durement touché. Tandis qu'à Mitsoudjé on a déploré un mort.
 
Avec les intempéries qui s'invitent depuis ce matin, caractérisées de forts orages, les habitants croisent les doigts pourvu que l'histoire ne se répète cinq ans après. Mais il n'est pas sûr que les prières soient exaucées. Les rivières qui sortent de leur lit débordent une à une. 
À l'heure où j'écris ces lignes, Mnapesini menace les habitants des quartiers Sud de Nioumadzaha, pas loin de Mitsoudjé. Pris par le désarroi, vieux et enfants seraient dehors, dans l'obscurité et sous une pluie battante, à la recherche d'un endroit sûr, visiblement dans des maisons en étage, pour fuir une très, très probable inondation qui n'a épargné personne la dernière fois, il y a tout juste cinq ans.
 
Toufé Maecha

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>