Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Aérien: Vers une reprise des activités d'AB Aviation et Int'Air Iles !

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Les compagnies aériennes nationales, à savoir AB Aviation et Int'Air Iles reprendront du service d'ici quelques jours selon Irchad Abdallah, président du Mouvement des Entreprises Comoriennes. 
Maitre Larifou et Sefoudine Inzoudine, patron d'Int'Air Iles
 
"Toutes les composantes du secteur privé comorien étaient représentées. Les pouvoirs publiques dont le president Azali en premier ont été sensibles et sensibilisés. Nos doléances ont été entendues et prises en compte. 
 
Les arguments du très puissant ean Marc Hentz, directeur de l'ANACM, ont été démontés un à un par les experts aéronautiques qui nous accompagnaient, sa mauvaise foi prouvée au grand jour. Selon toute vraisemblance, l'Etat est disposé à accompagner nos 2 dirigeants et dénouer cette crise qui n'a que trop duré et qui impacte gravement la mobilité de nos concitoyens."
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Lire la suite

Le chiisme aux Comores

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Puisque selon les chiites, les califs sunnites et la quasi-totalité des compagnons auraient apostasié après la mort du Prophète ( Ç ), puisque ces compagnons auraient continué à usurper la place de Anli ( r ) comme l'aurait fait le Prophète ( Ç ) avec la complicité de l'Archange Gabriel, puisque ces disciples et témoins accusés d'apostasie auraient falsifié le Qoran, alors quelles sont les sources des chiites? et pourquoi les chiites lisent-ils ce Qoran?
 
Puisque les chiites accusent le Prophète Muhammad ( Ç ) d'avoir confisqué la prophétie destinée à Anli ( r ), pour quelle funeste raison et pour quel malin compromis, les chiites accepteraient Muhammad comme messager? Puisque pour les chiites, l'Ange Gabriel se serait trompé en transmettant le message à un faux prophète au lieu de Anli ( r ) qui serait le véritable, alors quelle signification les chiites donnent-ils à Dieu, le Maître de l'Archange?
 
Si pour les chiites, le Dieu des sunnites est passible de defauts, que le Dieu des sunnites ne se serait pas rendu compte que Gabriel se serait fourvoyé, ou que le Dieu des sunnites aurait fermé les yeux devant cette prétendue tromperie quelle foi mériterait donc le Dieu des sunnites? et dans tout ça où était le Dieu des chiites? le Dieu des chiites est-il donc impuissant, ou est-ce que c'est lui qui aurait envoyé l'ange imparfait?
 
Un dieu et un ange qui se trompent? un livre, de lois et de conduite, erroné? un prophète usurpateur? En voulant montrer que les sunnites seraient dans le faux, les chiites n'ont pas pu échapper de révéler leur propre imposture.
 
D'ici, quiconque de raisonnable est capable de voir que l'adversité entre sunnites et chiites était enfouie dans les coeurs des futurs chiites avant même la mort du Prophète Muhammad, prières et saluts de Dieu sur lui, puisque le message est antérieur à sa mort; quiconque perçoit aisément, d'ici encore, que l'adversité est d'origine dogmatique et que les guerres de successions ou de pouvoirs servent de mobile pour tromper les moins avertis.
Étant donné que la Sunnah est la conduite du Prophète Muhammad, prières et saluts de Dieu sur lui, défini tel un Qoran vivant qui marchait sur terre, on réalise pourquoi le sunisme est l'ennemi juré du chiisme.
 
De grâce! Si pour les chiites, le Dieu des sunnites serait faillible, quel est donc le Dieu des chiites?
 
Si le Qoran des sunnites serait incomplet et falsifié, quel est donc le livre des chiites? Puisque Anli ( r ) serait le véritable prophète ou un cooprophète avec Muhammad ( Ç ), quel est donc le livre de Anli ( r ), étant entendu que l'ange-messager des prophètes aurait failli, et le message altéré?
 
Il apparaît évident que le but des chiites est de pousser les gens à la confusion ou à rejeter l'Islam à défaut d'être chiites. Il ressort donc clairement, que le Dieu des chiites n'est pas Allah, que leur livre n'est pas le Qoran des sunnites, que leur prophète n'est pas Muhammad Anbdullah ibn Anbdu al-Manaf, le hashimi al-qurayshi, prières et saluts de Dieu sur lui.
 
Les chiites, selon nous, ne sont pas des musulmans et le chiisme n'est pas une religion céleste, c'est un humanisme, c'est-à-dire, une religion athée; si on veut en savoir plus sur l'apparence des chiites, qu'on se penche sur leurs pratiques ésotériques.
 
Une des preuves de notre bonne foi en est que, pour nous, la fameuse guerre entre Mouanwiya et Anli, que Dieu les agrée tous les deux, était une divergence d'opinions ayant mal tourné par l'action de ces conspirateurs chiites qui en ont profité pour embraser le feu et voir couler le sang des musulmans, Anli et Mouanwiya sont deux valeureux compagnons du Prophète Muhammad ( Ç ); tandis que pour les chiites, Mouanwiya et la plupart des compagnons et même des femmes du Messager ( Ç ), seraient jetés dans l'enfer sorti de l'imaginaire chiite.
 
Alors, que les comoriens qui s'aventurent dans le chiisme se ressaisissent; que ceux qui pensent que c'est une mince affaire, sachent sur quoi on s'embarque.
 
Muhammad Soidrouddyne Hassane
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Lire la suite

Int'air îles: Le président Azali prend les choses en main!

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Int'air îles: Le président Azali prend les choses en main!

Int'air îles: Le président Azali prend les choses en main!

Depuis plusieurs semaines, la compagnie comorienne Int'air îles subit la loi de Jean Marc Heintz, directeur de l'aviation civile comorienne.

 

Après avoir tenté à maintes reprises de clouer l'airbus A320 de Seiffoudine avec la complicité des compagnies concurrentes, il vient de donner le coup de grâce à cette compagnie avec une histoire à dormir debout.

 

L'avion volerait au dessus des montagnes et non au niveau des côtes, ce qui peut provoquer des problèmes de sécurité.

 

Il faut rappeler que Mr Heintz fût l'ancien propriétaire de Comores Aviation et fait faillite avec une dette colossale auprès des impôts, Aviation civile et de l'aéroport.

 

A cette époque, son cercueil volant traversait les montagnes sans problèmes mais sa mauvaise foi est telle qu'il est déterminé à couler Int'air îles.

 

Toutefois, la direction de la compagnie et son conseil ont saisit le président de la république afin d'arbitrer ce litige et sauver les centaines d'emplois qui sont en jeu.

 

Ce matin, le locataire de Beit-Salam les as reçu en audience à la présidence et les tractations continuent auprès du SGG du gouvernement ainsi que du directeur de cabinet.

 

Azali Assoumani est clair, il faut trouver une solution pour la survie de cette compagnie aérienne.

 

 

Comoresalternances.centerblog.net

 

Lire la suite

Manifestation : circulation bloquée en direction de Beit Salam 

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Manifestation : circulation bloquée en direction de Beit Salam 

 

Ce matin, des agents de la compagie inter-îles ont bloqué la circulation routière près de leur siège en face de l’alliance française. Quelques minutes après, en direction de la présidence,  le convoi présidentiel était contraint de s’arrêter. 

Sans incident, les quelques barricades ont été levés par les agents de la compagnie. Le convoi présidentiel a poursuivi sa route en direction de Beit-salam.

N.U

http://www.comores-infos.net

Lire la suite

Transports aériens: l’armée a empêché la manifestation contre Jean-Marc Heintz 

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Transports aériens: l’armée a empêché la manifestation contre Jean-Marc Heintz 

 

La manifestation prévue se tenir ce lundi à 11h devant l’aviation civile comorienne n’a pas eu lieu. À partir de 8h, les forces de l’ordre ont quadrillé la zone pour prévenir les manifestants. De ce fait, chaque personne ayant remarqué la présence des forces de l’ordre se voyait obligé de dissimuler ses intentions avant de faire marche arrière. Selon un gendarme parmi les quelques éléments présents,  ils ont reçu de faire appel à un renfort une fois qu’ils auront remarqué le moindre rassemblement. 

Pour rappel,  un appel à manifester a été lancé sur sur les réseaux sociaux  à la suite des problèmes que rencontrent les compagnies aériennes comoriennes. Le directeur général de l’aviation Jean-Marc Heintz est pointé de doigt par l’opinion comme étant le premier responsable de ces « crimes » économiques.
M.Djoumbé

http://www.comores-infos.net

Lire la suite

Un bateau comorien prend feu à Madagascar: Plusieurs naufragés secourus

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Les passagers et membres d'équipage du Babou Salama, un bateau comorien faisant régulièrement la liaison Comores - Madagascar a pris feu samedi soir, a t-on appris ce lundi par l'Express de Madagascar. Le cargo qui transportait des marchandises dont du ciment et une quarantaine de passagers s’est embrasé au large de Mahajanga. 
 
Parmi les naufragés, des comoriens et malgaches qui ont été évacués. D'après le quotidien malgache, le cargo venait de lever l’ancre au port de Mahajanga, pour faire cap sur l’archipel, lorsqu’un incendie s’est déclaré dans la salle des machines aux alentours de 18h 50, après moins d’une heure de traversée. 
 
Heureusement, aucun blessé n'est à déplorer dans cet incendie. En revanche, le bateau n'est plus qu'une épave.
© La rédaction- © lexpressmada.com
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Lire la suite

Aérien: Des clients portent plainte contre Int'Air Iles

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

La compagnie aérienne Int'Air Iles ferme ses portes. Les avions de la société de Seffoudine Inzoudine ne volent plus dès ce lundi. C'est dans un communiqué diffusé le 28 juillet 2017 que le directeur général d’Int’Air Iles annonça la fin de toutes les activités de l’entreprise dès dimanche soir.
"Face à l’hostilité de l’aviation civile comorienne à l’égard de notre société qui s’est placée durant dix ans au service des habitants de l’archipel des Comores en particulier, Int’Air îles n’est plus en mesure d’assurer ses missions dans la sérénité. Les 130 salariés de l’entreprise seront au chômage économique à compter du lundi 31 juillet 2017. Toutes nos agences fermeront leurs portes.
 
Nous mettrons en place un service de mise en liquidation de la société qui entrera en contact téléphonique dès la semaine prochaine avec tous les passagers qui ont des billets en cours de validité pour procéder aux remboursements."
Aujourd'hui, plusieurs clients de la société se sont précipités vers les agences mais comme annoncé dans le communiqué, elles sont toutes fermées. Ces passagers qui devaient ou devraient partir se sentent abandonnés et à Anjouan un collectif s'est formé et à décider de porter plainte contre Int'Air Iles. © La rédaction
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Lire la suite

12.855 candidats pour la session 2017: 7.436 candidats à Ngazidja

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

12.855 candidats pour la session 2017: 7.436 candidats à Ngazidja

Éducation |   | Abdallah Mzembaba

image article une
Cette session, ce sont les Dr Mouhouydine Ali Homadi Zakaria, Abdoullah Ben Hassani et Ahmed Saïd qui président, respectivement, les jurys de Ngazidja, Ndzuani et Mwali. Aujourd’hui, à l’exception des candidats de la série G, les élèves se penchent, ce matin, sur les mathématiques. Cet après-midi, ce sera le tour des langues dans toutes les séries.

 

Les 12.855 candidats au baccalauréat termineront demain, dans leur grande majorité, les épreuves écrites de l’examen. Ledit examen a débuté vendredi avec l’épreuve facultative de dessin. Samedi, aucun incident n’a été signalé sur l’ensemble de l’île de Ngazidja où il y a en tout 7.436 candidats. Pour Ndzuani et Mwali on compte, respectivement, 4.229 et 1.190 élèves.

Le total des candidats s’élève, lui, à 12.855 contre 13.098 pour le baccalauréat de 2016. Chakour Takia, adjoint du chef du centre de Moroni dit n’avoir été averti d’aucun incident. Propos confirmé par  le directeur général adjoint de l’Office national des examens et concours (Onec), Abdou Bacar Ahmed, qui souligne lui aussi qu’il n’y a pas eu de problème particulier.

Au lycée Saïd Mohamed Cheikh de Moroni, Chakour Takia a fait savoir qu’il y a 784 candidats au total et 41 absents. 10 sites d’examen sont enregistrés à la capitale tandis qu’il y’en a 13 autres sur l’ensemble de l’île de Ngazidja.



Pas de favoritisme

Et pour cette session, ce sont les Dr Mouhouydine Ali Homadi Zakaria, Abdoullah Ben Hassani et Ahmed Saïd qui président, respectivement, les jurys de Ngazidja, Ndzuani et Mwali. Aujourd’hui, à l’exception des candidats de la série G, les élèves se penchent, ce matin, sur les mathématiques. Cet après-midi, ce sera le tour des langues dans toutes les séries. Quant à demain, ce sera histoire-géographie pour les terminales A2 et A4, physique-chimie et science pour la série A1, comptabilité pour la G et physique-chimie pour les séries C, D, STI et STC.

A noter que les deux dernières citées, et ce contrairement à toutes les autres séries, termineront les épreuves écrites jeudi prochain. L’épreuve théorique de l’Education physique et sportive est, quant à elle, prévue le samedi 12 août. Abdallah Mohamed Djalim, secrétaire général du ministère de l’Education nationale, n’a, pour sa part, pas manqué de souligner le côté «sécurité» des examens, rappelant au passage que les fraudes et tentatives de fraude ne seront aucunement tolérées tout comme le favoritisme. On se souvient tous de la note de l’ancien ministre Abdou Mhoumadi mettant au piquet, pour le compte du baccalauréat de l’année écoulée, 120 personnes (élèves, membres du jury de correction et autres informaticiens) et 21 sous-centres.  

http://alwatwan.net

Lire la suite

Transport aérien : Int’Air Iles, suite et fin ?

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Transport aérien : Int’Air Iles, suite et fin ?

Société |   | Ali Abdou

image article une
La compagnie aérienne a rendu son tablier vendredi dernier par le biais d’un communiqué où elle a clairement mis en cause «l’hostilité de l’Aviation civile comorienne». Le même communiqué a informé de «l’arrêt de toutes les activités de la compagnie à compter du 30 juillet à 17 h 00. Comme Ab Aviation, Int’Air Iles se conjuguera désormais au passé. A moins d’un sursaut national.

 

Dans un communiqué, publié le 28 juillet 2017, le directeur général de la compagnie aérienne Int’Air Iles a annoncé, “avec une profonde tristesse”, l’arrêt de toutes les activités de la compagnie à compter d’hier dimanche 30 juillet à partir du 17 h 00, heure des Comores.

 


Lire aussi : La dernière compagnie aérienne comorienne mise en bière



Selon le communiqué, le patron de la compagnie a justifié cette décision, par rapport aux hostilités de l’Aviation civile comorienne à l’égard de la société qui s’est placée durant dix ans au service des habitants de l’archipel des Comores. «Int ‘Air Iles n’est pas en mesure d’assurer sa mission dans la sérénité», souligne-t-il. 

Le communiqué a également  fait état des 130 salariés de l’entreprise qui  seront au chômage économique à compter du lundi 31 juillet 2017. Ainsi que la fermeture de toutes leurs agences. Et ce chiffre vient s’ajouter au chiffre record de 5300 jeunes mis à la porte par ce nouveau régime. 
Pour honorer leur engagement vis-à-vis de leurs clients, le directeur de la compagnie a annoncé la mise en place à partir de la semaine prochaine, “d’un service de mise en liquidation avec tous les passagers qui ont des billets en cours de validité pour procéder au remboursement”.

Contacté au téléphone, le directeur de la compagnie a dit  «en avoir assez de l’Anacm, malgré ses efforts et sacrifices en faveur de la population comorienne». Pour lui, en termes de sécurité, Int’Air Iles n’a jamais joué avec la vie  de ses passagers.

 


Quel que soient les reproches de l’Anacm, nous avons tout fait pour assurer la sûreté et la sécurité de nos clients. En commençant par doter nos aéronefs de gilets de sauvetages pour chaque personne se trouvant à bord. Il y avait également  des  canots de sauvetage, sans que cela réponde à  une exigence réglementaire. Ainsi que le deuxième pilote se trouvant à bord de nos aéronefs.


Après un moment, il ajoutera : «personne, je dis bien personne ne peut nous reprocher de mettre en danger la vie de nos passagers, nous avons toujours été à jour pour les maintenances de nos appareils». 
Quant au gouvernement, il semblait assez surpris par la décision d’Int’Air Iles  puisqu’ à  9 h du samedi 29 juillet, personne n’était au courant.

Il a fallu que la question soit posée par un journaliste pour que le directeur de cabinet du président de la République, Youssoufa Mohamed Ali, soit au courant de l’affaire. ..
 A la question de  savoir ce que le gouvernement compte faire face à cette situation, surtout qu’il est quasiment impossible de se déplacer d’une île à l’autre par voie aérienne, le directeur de cabinet du président a fait part d’une rencontre ayant eu lieu le vendredi dernier et d’une autre qui est prévue ce lundi, pour finaliser, dit-il, le dossier d’Int’Air Iles contre Anacm. 

http://alwatwan.net

Lire la suite

Mouvement du 11 août : Echanges avec le chef de l’Etat sur la manière d’organiser les assises nationales

31 Juillet 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Mouvement du 11 août : Echanges avec le chef de l’Etat sur la manière d’organiser les assises nationales

Politique |   | Mariata Moussa

image article une
Après l’accord de principe du 4 juillet dernier, le chef de l’Etat a rencontré le Mouvement du 11 août pour une séance de réflexion et d’échanges quant à la façon d’organiser les assises en mettant l’accent sur une dimension nationale. Selon le porte-parole du Mouvement, pour assurer leur réussite, les assises vont être organisées par l’Etat avec la participation de tous.

 

Après l’entrevue du mardi 4 juillet, le président de l’Union a rencontré le Mouvement du 11 aout, le samedi dernier,  pour une séance de réflexion et d’échanges quant à la façon d’organiser les assises en mettant l’accent sur une dimension nationale pour le bilan des 42 ans d’indépendance.

 


Lire aussi : Mouvement du 11 août : Les assises nationales auront bien lieu


 

Cette deuxième rencontre constitue un grand pas pour  la tenue de ce rendez-vous souhaité par ses leaders depuis sa création en août 2015. A la sortie de l’audience accordée par Azali Assoumani, Mohamed Idriss, porte-parole, a déclaré devant la presse que pour leur réussite, ces assises seront organisées par l’Etat afin de leur donner une dimension nationale.

 

 

 

Ces assises verront la participation de tous. L’Etat, les partis politiques, la société civile, les institutions, sont appelés apporter leur pierre pour la tenue de ces assises et surtout assurer leur neutralité.  


Au sujet de cette neutralité, Mohamed Idriss a soutenu qu’il est important de ne pas attribué une étiquette politique à ces assises afin de garantir des résultats objectifs. Quant à l’organisation de cet événement, il a fait savoir que lors du deuxième anniversaire du mouvement, le 11 août prochain, le pays sera informé de la manière dont il sera organisé.

Dans son intervention, il a précisé que cinq commissions ont été mises en place afin d’étudier et analyser les différentes thématiques qui seront abordées. 
Il s’agit  d’une commission  travaillant sur l’édifice de l’Etat comorien, une commission pour la consolidation nationale, une commission chargé de la question de Mayotte, une autre sur l’économie et la dernière qui réfléchit sur la diplomatie. 

A en croire Mohamed Idriss, cette thématique “Edifice de l’Etat comorien” consistera  à dresser le bilan de l’histoire récente des Comores depuis 1975 à nos jours. Son but  consiste à analyser la révolution soilihiste, la République fédérale islamique des Comores et l’Union des Comores. «Nous allons mettre en exergue ce qui était bénéfique pour le pays et ce qui l’était moins durant toute cette période. Il reviendra également sur le détournement des deniers publics qui est devenue la mode à suivre. Tout comme l’appropriation de l’argent du village ou encore de la mosquée». 

Quant à la commission chargée d’examiner la question de Mayotte, le porte-parole a  déclaré que le sujet sera abordé au cours de ces assises dans le but de dégager une proposition commune sur la question. 
«Nous allons discuter et analyser les voies et moyens pour renforcer la cohésion nationale et le retour de Mayotte». Au terme de son intervention, Mohamed Idriss a indiqué qu’avec sa participation, l’Etat aura le devoir de traduire les conclusions des assises en actes.

http://alwatwan.net

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>