Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Cent millions de francs comoriens pour financer une bêtise

18 Mars 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

Cent millions de francs comoriens pour financer une bêtise

Halifa en passe d’être élu secrétaire national du RADECO

Cent millions de francs comoriens pour financer une ‘’ bêtise’’

Le sifflet final est sifflé au foyer des femmes de Moroni après deux jours de spectacle financés à la hauteur de 100 millions de francs comoriens, argent dérobé dans les caisses de l’Etat. Les heureux gagnants qui se sont partagés cette manne financière dont quelques uns sont en cavale avouent que le but recherché dans cette conclave n’est pas atteint, mais une chose est au moins sûre : encore une fois, le contribuable comorien est dépouillé par le parti ‘’ présidentiel’’ ( Radeco)

Après maintes tractations pour l’élection du secrétaire national, Mamadou a su imposé un de ses amis qui ensemble ont sucé les Cefader et Caderdans les années 8O  pour diriger le parti. Il s’agit de Mohamed Halifa, Délégué auprès du vice-président en charge de la production, mais aussi un navigateur de haute renommée. Mamadou a fini par écouter les conseils de ses proches qui l’ont dissuadé à mettre Soimadou à la tête du parti, car l’homme n’est pas un ami d’un perdant et comme tous savent que d’ici le 26 mai 2016, le Radeco va fondre comme de la neige au soleil, soimadou sera capable de tourner le dos à Mamadou.

Les partisans du Dr Ikililou ont échoué dans ce combat de poules même s’ils se contentent de la présence du secrétaire général du gouvernement Said Mohamed et du directeur général de Comores Telecom, Abiamri Mahamoud comme membres du bureau national. Abiamri a été imposé de sa part par la ministre Sitti Kassim car cela pourrait l’aider à conserver son poste alors que si on avait un pays de droit, sa place serait en prison. A Ngazidja, Issa Soulé a réussi à imposer un cousiin de même village et Moinafouraha a eu sa part de gâteau avec la présence de Mme Soilha.

Ces 100 millions auraient financé l’achat d’oxygène à l’hôpital El Maarouf ou construire des toilettes dignes pour nos malades, et surtout quand on sait que cet argent est celui du contribuable comorien.

En tout cas ce 17 mars est perçu aux yeux du citoyen comorien comme le jour où le pouvoir Ikililou s’est fait pièger lui-même et les divisions internes finiront par inscrire une page noire dans l’histoire de la tournante mohélienne.

A suivre !   

RIDJA  BLOG

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article