Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Coup d'état aux Comores : confirmation de l'implication d'un mercenaire français

28 Avril 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

Coup d'état aux Comores : confirmation de l'implication d'un mercenaire français

Coup d’état aux Comores : confirmation de l’implication d’un mercenaire français
"Des mercenaires étrangers", dont un proche de l'ancien aventurier Bob Denard, font partie de la "quinzaine de personnes" arrêtées aux Comores après la tentative de coup d'Etat vendredi dernier, a annoncé un responsable du parti au pouvoir. Selon Mohamed Halifa, secrétaire général du parti majoritaire UPDC, il s'agit de "Patrick Klein, un ancien de Bob Denard", célèbre mercenaire français auteur d'un coup d'Etat aux Comores en 1995, aujourd'hui décédé. Une source proche de la présidence a confirmé que Patrick Klein serait, "de façon précise", le financier du complot. Un conseiller du chef de l'Etat qui a requis l'anonymat a confié que "Patrick Klein a téléphoné plusieurs fois au chef des mercenaires, ignorant que son portable avait été saisi (...), sa photo sur le téléphone a permis facilement de l'identifier", a-t-il dit. Appelé alors sous-lieutenant Chambert, Patrick Klein a servi aux Comores entre 1985 et 1987 au sein de la tristement célèbre garde présidentielle du président Ahmed Abdallah Abdérémane, lequel fut assassiné en décembre 1989 par cette même garde dirigée par Bob Denard.
 
"Conseiller spécial aux investissements internationaux"

Né en 1957 à Nice (sud de la France), Patick Klein, ancien parachutiste,décrit proche de milieux d'extrême-droite, aurait fait équipe avec un autre Français, Max Veillard. Celui-ci a été abattu en octobre 1990 sur l'île d'Anjouan alors qu'il cherchait à quitter les Comores après avoir tenté d'éliminer le président de l'époque, Said Mohamed Djohar, au profit de l'opposant comorien Mohamed Taki Abdoulkarim, qui accusait le président Djohar d'avoir usurpé sa victoire. Un pacte de réconciliation nationale entre MM. Djohar et Taki avait abouti en février 1992 à la nomination de ce dernier au poste de responsabilité gouvernementale. A l'insu du chef de l'Etat, M. Taki a ensuite nommé Patrick Klein "conseiller spécial aux investissements internationaux". Une nomination qui lui vaudra d'être expulsé du gouvernement, car le Français figurait sur une liste de personnes indésirables pour leurs activités mercenaires aux Comores. Patrick Klein aurait renoué avec ses amitiés comoriennes à travers Mahamoud Ahmed Abdallah, bénéficiaire désigné du complot avorté du 20 avril, et partisan de M. Taki qui en avait fait son ministre une fois parvenu à la présidence grâce à Bob Denard en 1996. Selon la présidence comorienne, l'objectif des commanditaires de l'opération du 20 avril était "le renversement de l'autorité élue démocratiquement, et le changement par la force du cadre institutionnel". Peu de détails ont filtré sur cette tentative de coup d'Etat, mais il s'agirait de mettre fin à la présidence tournante par île instaurée depuis 2002 dans l'archipel.
 
Source (sans la photo) : clicanoo.re

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article