Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Iki place un copain à la centrale d'achats des médicaments!

25 Janvier 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

Centrale d’achat des médicaments : Le bureau du conseil d’administration est à pied d’œuvre


Les quatorze membres du conseil d’administration de la nouvelle Centrale d’achat des médicaments de l’Union des Comores (Camuc) ont élu, hier, son bureau composé de trois personnes. Il s’agit du docteur Abdoulkarim Mohamed, de l’Ordre des médecins, qui occupe le poste de président, de Zaidou Youssouf, représentant les hôpitaux (vice-président) et enfin de Naila Bahati Mohamed, des Ong, qui devient la secrétaire générale de la structure.

 

Pnac



Ce bureau est élu pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois. Celui-ci annonce, aussitôt élu, qu’un appel à candidatures sera lancé dès la semaine prochaine pour le recrutement de la direction exécutive de la Camuc, en l’occurrence le directeur général, le directeur administratif et financier et le directeur technique.

“La prochaine direction de la Camuc n’aura plus de compte à rendre au gouvernement mais au Conseil d’administration“, tient à rappeler le docteur Abdoulkarim Mohamed. Le directeur national de la santé souligne que la Camuc, qui vient de remplacer la Pharmacie nationale autonome des Comores (Pnac), est chargée d’offrir à la population des médicaments plus fiables et plus accessibles.

“Il faut s’attendre à une baisse des médicaments dans les jours à venir“, assure le docteur Younoussa Assoumani. La Camuc devra alimenter l’ensemble des pharmacies de l’archipel. Le vice-président du Ca, Zaidou Youssouf, rappelle qu’il faut tenir compte que la carte sanitaire a changé : “On parle désormais d’hôpitaux de pôles, ces hôpitaux viendront acheter les médicaments à la Camuc“, explique-t-il.

En principe, pour son propre stock, la Camuc va lancer des appels d’offres internationals pour des lots de commandes. “Nous ne sacrifierons pas la qualité“, insiste Zaidou Youssouf. L’Agence française de développement (Afd) a financé à hauteur de 500 millions de francs comoriens la création de cette centrale commerciale d’achat de produits pharmaceutiques après que la production locale ait été déclarée trop “onéreuse et inefficace”.

Ce fonds servira, d’une part, à la liquidation de la dette de la Pnac auprès des fournisseurs étrangers, estimée à 250 millions de francs, et, de l’autre, à relancer l’activité commerciale de la nouvelle structure. Pour sa part, le gouvernement comorien est censé prendre en charge le plan social de l’ordre de 140 millions de francs, dont bénéficieront les employés de la Pnac qui ne seront pas réembauchés par la Camuc.

Il est important de souligner que l’ensemble des partenaires à la Santé aux Comores dont l’Oms, l’Afd ou encore la coopération chinoise sont représentés dans le Ca de la Camuc comme membres observateurs. “Ce sont nos bailleurs, ils ont le droit d’avoir un oeil sur leurs financements“, nous a-t-on expliqué.

Toyb Ahmed

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article