Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

IKONI : Notables et Ulémas réféchissent à des sanctions

1 Février 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

Notables et Ulémas réfléchissent à des sanctions contre Ikoni

 

Les notables et l’ensemble des ulémas se donnent 5 jours pour se prononcer sur la crise à Iconi. Ils se sont rassemblés hier au foyer des femmes de Moroni. Les grands dignitaires et les religieux proposent d’isoler (malavo) Iconi.


Notables et hautes personnalités se concertent religieuses sur la crise d’Iconi


Les notables épaulés par les Ulémas de Ngazidja se sont réunis pour tenter de trouver une solution au conflit qui oppose des quartiers rivaux à Iconi. Ils se sont penchés sur cette grave crise lors d’un grand rassemblement à Moroni. Après discussion, l’assemblée coutumière s’est donnée rendez-vous dans 5 jours pour prendre d’éventuelles sanctions contre Iconi. « D’ici dimanche, nous allons nous réunir pour étudier des mesures fermes », annonce Mohamed Ben Charafa, président des notables à la fin de la réunion.


Cette décision sera prise non seulement par les notables et les Oulémas mais aussi par le comité des sages. « Tous vont réfléchir afin de prendre de mesures fermes qui seront exemplaires », déclare Said Hassane Said Hachime, ancien gouverneur de l’île qui regrette l’attitude de certains ulémas de cette ville qui, selon lui, « se penchent chacun sur une partie sans la moindre volonté d’avancer une solution de paix », crie-t-il dans cette assemblée.


Pour le grand Mufti, cette crise est ancienne. «Elle a plus de 20 ans », rappelle Said Toihir Ben Said Ahmed Maoulana. Un mufti qui se félicite d’être encore vivant « après les incidents qui se sont déroulés à Iconi lors de la célébration de la cérémonie de naissance du prophète ». Au début de la rencontre, les orateurs au nom de la notabilité qui estiment avoir déployé beaucoup d’efforts pour résoudre cette crise, avaient proposé que Ikoni soit isolé complètement non seulement « dans la classe sociale, religieuse mais aussi politique », car « ce sera une sanction exemplaire pour les autre villages et villes du pays », propose le notable Mouigni Abdallah avant qu’Ismael Abdou vienne valider cette proposition.


Ibnou Mouhammad Abdou                     

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article