Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

La citoyenneté économique, une escroquerie !!!

8 Février 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

La citoyenneté économique, une escroquerie !!!

 

 

La citoyenneté économique, une escroquerie en bande organisée


Qui sont réellement les complices d’une telle opération aussi dangereuse et hasardeuse ? Bien sûr, ces complices sont nombreux. Il ya ceux  de l’intérieur et ceux de l’extérieur. Et doivent être tous dévisagés car l’heure est grave. Ce qui se passe chez nos voisins du continent, avec ces terroristes qui tuent et qui sèment la terreur partout, doit nous interpeller, nous, peuple comorien, dont notre citoyenneté se vend chaque jour à n’importe qui et n’importe où, sans le moindre contrôle.

A l’intérieur du pays, l’ennemi numéro un, s’appelle Ahmed Abdallah Mohamed Sambi suivi des parlementaires qui ont avalisé cette escroquerie, ave à leur tête, Ibrahim Mhoumadi Sidi, aujourd’hui, porte parole de la Majorité de la Mouvance Présidentielle (MMP). Avant de se lancer dans cette croisade de tous les dangers, Sambi a bel et bien préparé son terrain en choisissant une société belge, dénommée Semlex dont le patron est Albert Kaziwan, nommé conseiller spécial du président Sambi, un statut qu’il garde toujours aujourd’hui  avec Ikililou.

Notre Albert est un marchand de rêves, connu sur le continent africain. C’est lui qui établit les passeports comoriens, et qui les achemine aux Comores, sans le moindre contrôle de qui que ce soit. Il participe activement à la descente aux enfers de notre pays. Il est l’élément moteur de cette opération mafioso lancée par Sambi pour faire de notre pays, une plaque tournante des terroristes. Pour continuer à émettre nos passeports, Albert échappe à la vigilance des autorités comoriennes en réussissant à imposer son statut de marchand de rêve. Avec Sambi, il a réussi à lui payer une maison à Olympiade à Paris dans le XIIIe , où habite sa fille avec quelques membres de sa famille. Pour l’enfant de Djoiezi, comme ce qui lui  préoccupe, nous dit-on,  est un  soit disant développement du pays et en particulier son Île natale Mohéli, ce qui l’honore, Albert a trouvé l’astuce d’aller à Mohéli pour acheter des hectares pour la ‘’ construction d’un hôtel 5 étoiles’’, genre Janat Al Kamar de Bachar Kiwan. Mais que voulez-vous, si l’on sait que nos gouvernants ont une faiblesse particulière devant les investisseurs fantômes qui, de surcroit, leur souci est de se faire de l’argent sur le dos d’un petit pays comme le nôtre.

Albert a donné un coup dur à la Mamwe et tous les comoriens le savent mais on continue à lui accorder de la crédibilité alors qu’il fallait depuis s’en débarrasser. Avec la complicité de Sambi, il a loué des groupes électrogènes à la société avec des voitures et chaque mois empoche les maigres recettes de la société. Il est doté de talents de séduire les plus naïfs, et partout où le président met les pieds, notre ‘’ sauveur’’ s’y présente pour vendre davantage ses rêves.

Le seul qui l’a compris, c’est le jeune président malgache, Adrejoly alias TGV, qui l’a chassé de son pays après avoir découvert les bêtises de cet homme qui ne jure que sur sa fortune mais envie toujours les quelques francs de la Mamwe, qui est au point de rendre l’âme.

Nos passeports se trouvent un peu partout, il les exploite avec la complicité des autorités comoriennes et le peuple doit se soulever contre cette méthode de faire de notre pays, un ‘’ pays voyou’’. Les comoriens méritent mieux que de se faire marcher à quatre pattes par Albert et les Alberts qui sont partout dont l’objectif est de rayer notre pays de la carte du monde.

Comme l’opération citoyenneté économique est à l’origine de ce mafioso, il est urgent que le peuple demande de comptes aux autorités nationales car nous risquons gros. Il est clair qu’à l’approche des échéances électorales  Albert est entrain de trouver d’autres rêves pour les vendre au prochain président de l’Union en 2016, pourvu que son statut de conseiller spécial de chef de l’Etat lui revient de droit. Une honte pour nos autorités et pour notre pays.

Hamadi Houmadi

Nyumakele, Anjouan

ridja

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article