Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

LE SEPARATISME CONSTITUTIONNEL

2 Mars 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

HEUREUSEMENT QUE JE NE SUIS PAS LE SEUL A AVOIR DENONCE LE SEPARATISME CONSTITUTIONNEL

HEUREUSEMENT QUE JE NE SUIS PAS LE SEUL A AVOIR DENONCE LE SEPARATISME CONSTITUTIONNEL
       LE COLONEL AZALI ASSOUMANI LE SAVAIT A L’AVANCE LE CARACTÈRE SÉPARATISTE..
 
 
     Le colonel Azali Assoumani en refusant de se soumettre aux accords d’Antananarivo,le savait de l’avance le caractère séparatiste de la présidence tournante.Heureusement,que je ne suis pas le seul à l’avoir dénoncé,depuis,le mois d’avril 1999,où ce faux personnage avait usé le pouvoir de son fusil,pour s’imposer,devant la communauté nationale et internationale,à un petit dictateur tout fait et tout préparé.D’ailleurs,nous n’avions pas la mémoire courte,on s’en souvient très bien,comme,c’était,aujourd’hui,que seul Docteur Mtara MAECHA,avait pris soin de le dénoncer à travers tous les médias,le coup d’État militaire.Le séparatisme est une doctrine anarchiste et contradictoire,qui veut et qui,dans sa logique,veut nous faire des petits pays où la mafia nationale et internationale peut opérer sans loi et sans justice.Donc,le colonel Azali Assoumani est allé à l’école de guerre,pour justement,apprendre à user de son arme pour s’interposer et nous voilà,placés dans l’impasse institutionnelle par ses conneries et par son désir de changer vite son statut de citoyen ordinaire.La charte constitutionnelle,qui a été imposée,était une façon et la base-même,de palier le vide introduit par le fait de suspendre la constitution de la République des Comores.Je l’ai toujours dit que la présidence tournante est une stupidité totale d’un homme sans culture et sans vision,qui avait voulu tout simplement,s’enrichir sur le dos des comoriens,sur les caisses et sur les finances publiques.Il suffit de lire son roman policier pour comprendre les ambitions folles d’un homme,qui n’avait rien dans sa tête,que devenir riche en un lapsus de temps par les finances publiques.Le colonel Azali Assoumani n’avait d’ambitions.D’ailleurs,je ne suis pas militaire,mais,ses frères d’armes l’accusent,un peu partout,d’avoir trahi l’institution et de la rendre non crédible devant les comoriens.Nous n’avions pas oublié qu’il était le premier à fuir devant la Radio-Comores face à moins de 5 mercenaires.Aujourd’hui,riche,il avait déclaré de lui-même,reconnaître sa stupidité traduite sur cette constitution non conforme aux ambitions et aux aspirations du peuple comorien.Le colonel Azali Assoumani a été soutenu par les anciens séparatistes de l’autre colonel Mohamed BACAR,à l’endroit de Mohamed Abdou MDAMAOWE,le plus arabe des arabes des Comores.Ces hommes se sont collaborés entre eux,d’une manière directe,que j’appelle"voyou"pour s’enrichir et pour semer la terreur.Le colonel Azali Assoumani envoyait toutes les semaines à l’autre colonel des mallettes de billets de banque,pour maintenir le statut-quo et ce jusqu’à la fin de son mandat.Si,Mohamed BACAR avait refusé de partir et de se soumettre au nouveau régime de son frère chiite,c’était parce qu’il avait eu l’assurance de son frère d’armes,le grand putschiste de l’histoire des Comores,lui,qui avait hérité la méthode et la pratique du grand mercenaire international du 20e siècle,Bob DENARD.
    Alors,qu’il n’était pas capable de faire face à ce mercenaire,il avait laissé son ami être blessé par balle,heureusement,qu’il n’a pas été tué sur le terrain,car,si,c’était le cas,il allait rester graver dans la mémoire collective comorienne,étant le seul militaire qui avait osé résister devant ces chiens de guerre.Dommage,que celui-ci,à la fin du règne,il avait cédé aux billets et à la facilité,donc,il a perdu son estime et sa considération.Le colonel Azali Assoumani devrait répondre de ses actes et surtout,il devrait répondre devant l’histoire.Si,l’Afrique se donne les moyens de juger des hommes d’État,des politiques,je crois que les comoriens devraient exiger la réécriture de ce petit putschiste,qui avait semé le désordre et le chaos dans notre pays.Nous avions perdu notre crédibilité et notre reconnaissance sur le plan international à cause de ces mendiants politiques,de ces menteurs accrédités.Ils ont tout vendu et même,l’honneur et la dignité de tout un peuple.Comme,cette présidence tournante ne fait que créer des girouettes et des pirouettes,il est tout à fait normale,que nous soyons dirigés par des bornes,qui ne voient qu’un seul œil et encore,il fallait se poser la question et le vérifier,si,réellement,ils voient et ils entendent.Tout le monde s’accorde de dire que le Mollah chiite était très nul,mais,c’est la logique de la tournante,c’est d’élire des nuls,des aveugles et des menteurs pour la continuité et pour dissimuler les preuves des toutes les malversations financières établies par tous les régimes.C’est dans ce contexte qu’ils appellent la majorité présidentielle et de la continuité.Aujourd’hui,l’échec est là et personne ne veut l’avouer et loin de l’accepter.Si,le colonel Azali Assoumani et le Mollah chiite se précipitent pour occuper le terrain politique,c’est parce qu’ils ont compris qu’après al hadj Ikililou DHOININE,la justice serait obligée de faire son travail.Bloquée par le système et par l’achat de conscience,aucun magistrat ne peut s’aventurer à mettre en cause ces filous financiers.Il suffit de voir,ce qui s’est passé,dernièrement,au foyer des femmes de Moroni,ils étaient tous là,pour applaudir le Mollah chiite.Justement,les amis du colonel Azali Assoumani estiment utiliser ce maître chiite pour des fins politiques et du pouvoir,alors,que lui,rassurer par le Qatar,de retourner aux affaires.Il suffit,qu’il y ait des élections avec l’argent sale,il peut espérer acheter tout le monde,car,tout le monde a faim et soif aux Comores.Il est urgent pour nous de résister contre ce système de la honte,celui,qui avait vendu le code 269,la nationalité comorienne,des passeports ordinaires et des passeports de service et diplomatiques,alors,qu’en général,c’est le ministre,lui-même,qui signe ces documents un peu spéciaux.Sans oublier la vente des épreuves d’examens chez notre ministre de l’éducation.
    Le séparatisme constitutionnel est l’œuvre prémédité du colonel Azali Assoumani avec ses amis,dans un but financier.Aujourd’hui,ils se sont faits d’une richesse inouïe et continuent de vouloir stabiliser le pays.Donc,il est un devoir pour tout comorien,partout,où il se trouve de dénoncer cette constitution bidon,qui avait fait de notre pays,de notre nation,une République divisée et prête à tout,pour vue que cela dure trop longtemps.Le séparatisme est là et dans la logique des îles.Hier,c’était Maore,puis,reliée par Ndzuwani,Mwali et Ngazidja.Donc,le coup d’État d’avril 1999 est la grave conséquence de cette instabilité institutionnelle et de ce constat très amer de notre action politique et de notre développement miséreux.C’est ce que le président de la République al hadj Ikililou DHOININE n’avait pas compris.Certes,il avait bénéficié d’une grande audience de la part des partis politiques,croyant qu’en principe,il allait ouvrir le champ d’action à tout le monde,mais,non,il avait choisi ses amis d’enfance et d’autres croisés sur la route de l’école,pour se faire une équipe.Donc,il est normale,que nous arrivions là,où nous sommes arrivés,malheureusement sans le vouloir.Très bientôt,dans trois ans,en 2016,nous devrions revoter et comment?Je crois que nous devrions tout d’abord en finir avec cette constitution bébête et de repenser,dès,maintenant,une nouvelle constitution prenant en compte les raisons de la République.Nous ne devrions pas choisir d’un président par critères insulaires,mais,plutôt,nationaux.Surtout,choisir,celui,qui pourrait dépasser ce champ séparatiste instauré et prémédité par des militaires malades,mégalomanes et schizophrènes.Si,nous essayons de réorganiser notre justice,la donner de son vraie image réelle,là,nous pouvions espérer aller en avant dans le vrai but du sujet.Si,nous arrivions à nous retrouver autour une table ronde en tant que comoriens,là,je peux dire et me vanter que nous allions vers une prise de conscience collective,que je ne cesse de solliciter tous les jours.Et,si,demain,il serait possible de compter sur la volonté de tout un peuple,là,encore,une fois,je dirai,comme,tout autre démocrate,que j’ai satisfait ma conscience individuelle et collective de voir réaliser l’unité nationale.Mais,je rajoute de dire,que seule une révolution radicale peut nous conduire sans équivoque,à ces objectifs du millénaire.Nous devrions arrêter l’hémorragie avant qu’elle déborde le cerveau"notre peuple"si,non,il serait trop grave pour nous tous et pour les générations à venir.Personne,aujourd’hui,ne se donne un petit temps de réflexion pour la génération future…..Dommage!!!!!!!!!
Bakari Msaidié Haninga.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article