Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Orange contre orange ( Section de Moroni)

26 Janvier 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

Orange contre orange ( Section de Moroni)

Orange contre orange ( Section de Moroni)Une lettre ouverte en date du 24/01/13 intitulée « MOUIGNI MOUYI » accablant la gestion mafieuse du Gouvernorat de Ngazidja est adressé à monsieur Mouigni BARAKA, Gouverneur de l’Ile de Ngazidja. Le section politique d’orange de Moroni s’estime trahi par les autorités insulaires. D’ailleurs le Député de la circonscription de Moroni-nord se prépare pour… perturber la célébration du Grand Mariage de Monsieur MOUUSA SAID, Commissaire en charge de l’Education si le Gouverneur de Ngazdja, « MOUIGNI MOUYI » tente d’y prendre part. Il convient de rappeler au passage que les responsables de ce Mouvement orange ont injecté beaucoup d’argent ( dilapidation dans les caisses de l’Etat) pour arracher les élections au niveau de l’Ile. Les jeunes militants de ce mouvement habituer par la corruption se sentent aujourd’hui déboussoler. Au moins l’actuel Directeur de l’AIMPSI a recruté des jeunes au lieu de distribuer de l’argent comme ex-DG de la Douane. Dans ce feuilleton de déstabilisation du régime Iki à Moroni est diligenté et orchestré soigneusement par les mains invisibles de hauts responsables du mouvement orange.

A titre d’illustration, un haut responsable ce mouvement monsieur M. A a déclaré, je cite : « on s’en foute de la gestion opaque du Maire de Moroni, ni du statut particulier et en encore moins la gestion des ordures, notre objectif c’est de démontrer à IKI qu’on est capable de mettre le feu à Moroni sans la présence de KIKI dans un poste stratégique et ces notables sont dans nos poches », d’où kiki est vicieux de jouer au pyromane. Heureusement, les autorités de l’Union et de l’Ile sont conscients et vigilants de tous ces manœuvres.
A suivre….

Source : Facebook Fania Said

Objectivement et en lisant très attentivement les dispositions des textes en vigueur relatives à la Décentralisation et l’organisation Territoriales , "LES DELEGATIONS SPECIALES" ne sont prévues dans ces textes évoqués.

Toutefois, il convient de signaler tout simplement que toutes les dispositions antérieures relatives… à l’organisation des communes sont ABROGEES c’est-à-dire que les communes pilotes et les délégations spéciales au niveau national n’existent pas. Donc, ils n’ont pas aucun fondement juridique ni les moyens d’ester en justice.

Si non, pourquoi ces maires pilotes n’osent pas saisir la Cour constitutionnelle ou la Chambre administratives au lieu de faire tout ce tapage, je ne pense pas que c’est dans les badamiers qu’ils pourront résoudre ce problème administratif, LES INSTITUTIONS DE RECOURS là, pas d’échappatoire cette fois-ci ni jouer à la diversion. STOP. Les comoriens ne sont pas dupes.

Naturellement, la question qui s’impose : QUE FAIRE POUR PALLIER A CE VIDE EN ATTENDANT CES FAMEUSES ELECTIONS ?

C’est pourquoi, l’autorité de tutelle administrative et financière doit prendre en toutes ces responsabilités face à une telle situation. Bien entendu, je pense que la règle d’or est la concertation pour trouver un consensus qui sera entériné par le Gouverneur.

Ce qui est étonnent et regrettable dans ce débat, le Député de Moroni-Nord fait semblant d’ignorer les textes qu’il a lui-même légiférer en avril 2011 et promulgués en juillet 2011, NAZI RIHUDRE. « KAIRI ANDUYI MUSTAANRABU RAHA NA MOIDZANI MDJIGA ».

Quant au Banderole bradé hier à la place Badjanani le 25/01/212 insultant le Gouverneur de l’Ile de Ngazidja, ces sont les inassouvis du mouvement ORANGE, « Affaire cabri mouton ne rentre pas ». NAMRI RETSI TRANQUILLI.

NB : Mes chers Amis, je viens d’être intimider au bureau de l’agence de voyage où je travail par des jeunes mais je vous assure que je contuerai à exprimer ma pensée. J’ai pris la précaution d’informer la gendarmerie car j’ai reperé un de ces jeunes par le visage et son quartier.

Facebook FANIA SAID

MLIMADJI

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article