Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

SAMBI ou l'empereur de la langue du moi....

18 Février 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

SAMBI ou l'empereur de la langue du moi....

 

Sambi ou l’empereur de la langue du moi…

 

Tous ceux dans notre pays se réclament du camp des unionistes, sont tombés d’accord d’une chose : ce  16 février 2013 est dramatique pour l’unité de notre pays. Un homme averti en vaut deux, dit l’adage. Ceux qui ont entendu l’ancien président de la République Ahmed Abdallah Mohamed Sambi parler au foyer des femmes de Moroni, entouré de ses supporteurs rêveurs, ont vite compris, que la voie des hostilités est ouverte avec sa remise en cause indirecte de la présidence tournante dont lui-même en a bénéficié. Au-delà du ‘’ divorce’’ qu’il a annoncé entre lui et la Continuité, mai son message clef, est de mettre dans la tête de tout le monde, qu’il est dévoré par l’envie de revenir aux affaires, et qu’attendre la fin du  tour de Ngazidja, est long pour lui, et donc il faut créer toutes les conditions de déstabiliser le pays et l’entrainer dans le chaos.

 

Dans son discours, Sambi voulait inciter les comoriens à se soulever contre son prédécesseur, le Dr Ikililou Dhoinine, comme si sa chute lui ouvrirait un boulevard pour prendre encore une fois le peuple comorien en otage. Cet empereur de la langue du moi a détecté la faiblesse des comoriens quant à son amour fou envers les chiffres. Au lendemain de son intronisation à la Magistrature suprême du pays, Sambi déclare devant les comoriens de France venus nombreux pour l’écouter, que plus de 2 milliards de francs comoriens sont cachés dans plusieurs banques à l’extérieur du pays par les dignitaires de l’ancien régime qui venait de lui prêter le flambeau, et que cet argent sera rendu aux comoriens. Oui, il a été bien applaudi, mais cinq ans après, c’était du mensonge. Du retour d’une visite de courtoisie en Arabie Saoudite, Sambi parle de plus d’un milliard de francs comorien, destiné pour son projet phare, le projet habitat. Encore du mensonge. Il s’est mis cet argent dans sa poche, et la seule maison construite est celle que son ancien directeur général des hydrocarbures, Ahmed Said Abdallah a construit pour offrir à une vieille dame dans le Oichili. Pendant qu’il faisait attendre pendant 12 mois,  un président élu démocratiquement sur le perron de Beit Salam, Sambi sort dans son kiemba plus de 2 milliards d’euros pour sa fameuse fondation Fatma ( YA RWABI). Encore du mensonge. Et aujourd’hui pour déstabiliser Ikililou, sort encore un énième mensonge en disant qu’il lui a légué plus de 700 000 dollars, dans le cadre de l’exploration du pétrole et du gaz dans notre pays. Et pour l’enfoncer, et provoquer la colère des comoriens, il leur demande de se retourner devant Ikililou pour lui demander de comptes. Comme si celui-ci a demandé au peuple de s’attaquer à Sambi pour qu’il s’explique sur l’argent de la citoyenneté économique. Vraiment ce Sambi n’a pas changé et il est resté le même, un orgueilleux sans scrupule.

 

Certes, il appartient à Ikililou de s’expliquer sur ces dires de ce fou, mais comme on sait tous que cette démarche vise à déstabiliser le pays et à mettre à mal notre unité, on n’a pas à croiser les bras. Malgré un entourage que le chef de l’Etat reproche et accule pour qu’il remplisse les missions qui sont les leurs, mais essaie tant bien que mal à montrer le chemin de la réussite aux comoriens. Avec le peu d’argent qu’il a réussi à arracher à ce Sambi dans l’opération citoyenneté économique, Ikililou nous a dit clairement qu’il paie avec aux agents de l’Etat. Il se bat pour la réfection des routes, et comme il l’a bien dit, avec sa volonté de réussir l’IPPTE, il a su respecter la ligne qui lui a été tracée par les institutions financières internationales, qui est une suite logique de ses prédécesseurs, qu’il a rendu hommage, contrairement à un Sambi qui pense à tort qu’il est le sauveur de notre pays dans tous les domaines. Sur le plan institutionnel, il a promulgué plusieurs lois qui dormaient dans les tiroirs de Sambi, et a crée la Commission anti-corruption même si on reproche ses membres de plonger dans l’oubli. Il faut souligner que le président Ikililou paie aujourd’hui pour avoir promulgué la loi interdisant toute religion que l’Islam suivie de la Sunna du prophète Muhammad, paix à son âme. L’arrestation à Anjouan des fidèles chiites de Sambi, a précipité son retour aux Comores, pour venir en aide à ces fossoyeurs de notre religion et les a rassuré de sa détermination de combattre Ikililou. En tout cas la majorité des comoriens soutiennent ce courage de l’enfant de Djoiezi qui se reconnait dans cette religion qui nous est chère et qui fait le charme de notre pays.

 

L’empereur de la langue de moi, devant des comoriens dont la majorité a fait le déplacement pour venir se rassurer si l’homme a changé ou s’il est toujours resté lui-même, le mytho de toute l’histoire de notre pays, parle de lui, de ses chagrins, de ses joies, de son cœur, de ses intimes aussi… Et même de Dieu dans tout ça… Voyez-vous comment l’homme souffre d’avoir été écarté du pouvoir et qu’il veut qu’aujourd’hui, on l’accompagne dans ses délires enfantins qui font de lui, une imposture.

 

En cette journée du 16 février 2013, un seul constat nous interpelle : le moral de Sambi est au plus bas. Il se sent en partie responsable des malversations financières qui marquent l’histoire des Comores indépendantes. D’ailleurs, on a vu tous que ceux qui étaient en première ligne pour organiser son cirque au foyer des femmes de Moroni, sont ceux-là mêmes qui ont pillé les caisses de l’Etat. Des hydrocarbures à la douane, en passant par Comores Telecom, Sambi a sa part de responsabilité, et la question que l’on se pose tous, à quand ces voleurs de la République avec leur mentor seront entendus par la justice ? Que le docteur Ikililou nous rend ce service car le peuple souffre de croiser ces voyous et surtout dans l’idée d’aider Sambi à déstabiliser le pays.

 

Mohamed Djaé

Source: Mlimadji

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article