Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Un contingent comorien au Mali dès juillet

24 Avril 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

Un contingent comorien au Mali dès juillet

Un contingent comorien au Mali dès juillet
Un contingent d'une cinquantaine de gendarmes comoriens pourrait rejoindre, à partir du 4 juillet prochain, la Mission internationale de soutien au Mali (Misma).

En effet, lors de la conférence des donateurs de février dernier à Addis-Abeba, le chef de l'Etat Ikililou Dhoinine s'était engagé à envoyer une troupe armée pour contribuer au maintien de la paix au Mali.

Selon l'ambassadeur des Comores en Ethiopie, Assoumani Youssouf Mondoha alias Ndjizi, l'Union africaine (Ua) aurait demandé à Moroni de revoir son effectif à la hausse.

“Les Comores et le Mali présentent beaucoup de similitudes. Non seulement les deux pays sont francophones, mais ils pratiquent le même islam. En plus, l'And est une armée modèle ; elle n'est pas composée d'éléments subversifs comme le sont certaines armées africaines. Voilà pourquoi l'Ua est intéressée par l'offre comorienne et nous demande d'augmenter si possible le nombre de militaires”, a-t-il déclaré hier à Al-watwan.

Mais, avec la tentative de déstabilisation que vient de connaitre le pays, la requête d'Addis-Abeba aurait moins de chance d'aboutir. Avant le départ du contingent comorien, une mission d'inspection du Conseil Paix et Sécurité de l'Union africaine est attendue aux Comores pour évaluer l'arsenal de l'armée nationale et identifier les équipements dont le peloton comorien aura besoin sur place.

C'est la première fois que des militaires comoriens seront déployés hors du territoire national pour une opération de maintien de la paix à l'échelle africaine. A travers cette mission, l'And gagne à la fois en crédibilité et en visibilité. Encore devra-t-elle se montrer disciplinée.

La guerre contre les djihadistes, au Nord du Mali, est “officiellement terminée” après que l'armée française, à travers l'opération Serval, ait “nettoyé les dernières poches de résistance des terroristes”.

Reste maintenant à assurer la paix civile en vue des élections présidentielles de juillet prochain. Une mission désormais assignée à la Misma qui passera bientôt sous mandat des Nations unies.

MI

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article