Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Une diplomatie de façade

7 Février 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

Le ministre des relations extérieures, Mohamed Bakri et sa diplomatie de façade

Le ministre des relations extérieures, Mohamed Bakri et sa diplomatie de façadeCelui qui se prend aux yeux de ses administrés et du président de la République comme un ministre irréprochable, vient d’être déshabillé publiquement il y a quarante huit heures à l’aéroport de Roissy Charles De gaules, et au palais de justice de Bobigny, apprend-t-on de sources sûres depuis Paris. Les malversations de notre ministre sont d’ordre moral, social, sentimental voire financier. Depuis qu’il est à la tête du Mirex, multiplie ses maladresses mais croit en son étoile et à son statut de ” descendant de prophète”. A Roissy, lors de l’atterrissage d’un vol régulier Moroni-Paris, la police de l’air et de frontière bien averti de l’opération, a mis la main sur cinq personnes illettrées en possession de passeports diplomatiques. Jugées au palais de Bobigny lundi et mardi, ces victimes de la machine Bakri ont avoué qu’elles ne sont pas les premiers et encore moins les derniers dans ce genre d’opération. Une honte pour un ministre qui se pose souvent en donneur de leçons. Croyant toujours à son étoile et à son statut de Sharif, alors qu’il ne respecte pas son statut par son comportement déplacé, Dieu lui a payé aujourd’hui pour son immoralité, et voilà l’image de notre diplomatie. L’homme a un cœur noir, déteste le savoir et tous ceux qu’il prétend qu’ils peuvent lui apporté quelque chose dans ses missions, les écrase et privilégie son égo.

Ceci est aujourd’hui la conséquence de la vente de notre citoyenneté confiée à des inconnus moyennant quelque chose pour ceux qui sont au sommet de l’Etat. Il est quand même curieux que nos passeports soient imprimés à Bruxelles sans aucun contrôle, la première dans l’histoire de ce genre d’opération. On confie une telle tâche aussi fragile à une société privée alors qu’il y a des imprimeries nationales destinées à exercer la même tâche. Et si notre préoccupation est de se faire de l’argent au détriment du sérieux, pourquoi n’achetons pas cette machine qui coûte environ 50 euros pour imprimer chez nous au lieu d’aller enrichir un étranger, qui, de haut de ses milliards de chiffre d’affaire, ne rate pas l’occasion d’humilier notre pays partout où il met ses pieds. C’est un faiseur de rêves, et un champion d’arracher nos maigres ressources. Il est complice de ce qui est arrivé aujourd’hui à la Mamwe, tombé dans un coma, en lui louant des voitures et des groupes électrogènes pourris, et après tout il menace notre pays. Il s’agit d’AlbertKaraziwan, patron de Semlex. Sambi lui a vendu une partie de notre dignité, et ment aux autorités actuelles en leur promettant la lune dans le désert. Bien sûr, un hôtel cinq étoiles à Mohéli. Mon œil !

Avec Bakri, la diplomatie comorienne a touché le fond. Il est rattrapé par une longue enquête qui a établi qu’un passeport diplomatique vendu à un comorien, inculte ou instruit coûterait 8500 euros, et pour un étranger, c’est le triple, soit 25 500 euros . Ce qui intéresse notre descendant du prophète c’est de remplir ses poches et pouvoir développer ses commerces qu’il a lancés depuis qu’il occupait les fonctions d’ambassadeur des Comores à Tripoli. Là-bas, il était tout sauf un ambassadeur. Certes, ces révélations n’auront aucun effet, quand on sait que le gouvernement actuel est reproché de son immobilisme mais en aucun cas ne pourra être remanié. Remanier est une chose, dénoncer une autre. Et c’est notre devoir.

Il suffit de faire un saut au Mirex pour lire sur le visage de nos diplomates l’angoisse qui les tue, quant au comportement irresponsable de Mr le ministre avec ses nominations fantaisistes à des postes dans nos missions diplomatiques à l’extérieur qu’il opère chaque jour pour de jeunes stagiaires, toutes des novices en diplomatie. Mais, comme c’est lui le chef, ces heureuses élues de cœur de Son Excellence quitteront le Mirex pour aller squatter nos ambassades sans expérience. Une promotion de trop voire flagrante aux yeux de toutes et tous. Celui qui osera critiquer la démarche du ministre, sera rangé dans un placard jusqu’au 26 mai 2016, date à laquelle le président Ikililou passera le flambeau à un grand comorien, comme a coutume de nous le répéter , Sharif Mohamed Bakri Abdoulfatahou, Ahli Djamali Layili !

Il faut rappeler ici que pendant l’audience de ces faux diplomates incultes dont la présence d’un traducteur comorien était quasiment indispensable, des copies de passeports ordinaires sont montrées à l’assistance pour prouver le désordre initié sciemment pour pouvoir tricher sur de documents aussi sensibles. Ils ne comportent ni cachet, ni signature, une magouille de trop. Une manière d’indexer du doigt l’anarchie qui entoure la fabrication de ces passeports, et surtout lorsqu’on sait qu’ils sont vendus partout comme de bonbons. Dénoncer ces méthodes, nous expose bien évidemment à de sanctions et surtout lorsqu’on sait que Mr Biométrie, fait la pluie et le beau temps dans notre pays, parce qu’il a eu la chance de détenir depuis sept ans un passeport diplomatique avec le statut du ” Conseiller spécial du chef de l’Etat” qui lui ouvre toutes les voies de secouer notre pays. On dirait qu’il a envoûté nos dirigeants africains. Même chose au Mozambique, au Kenya, au Burkina-Faso, à Madagascar… Il paie bien vraiment ! Qui paie, commande, n’est-ce pas ?

L’incompétence collective de ce gouvernement est prouvée et il faut absolument s’en débarrasser de cette cohorte qui ne comprend rien mais qui est là parce que le chef le veut.

K.A.S

Ziroundani, Moheli

MLIMADJI

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article