Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Premier congrès régional du parti Juwa à Fomboni

28 Octobre 2016 , Rédigé par Aimons les Comores

alwatwan actu image

«Maintenant que l’unité est retrouvée, nous devons parler d’une seule voix. Il est permis de croire qu’en travaillant dur, nous pourrons voir le parti Juwa accéder au pouvoir et appliquer notre programme pour développer le pays», a déclaré par visioconférence, à l’endroit de l’assistance, le président d’honneur du Juwa, Ahmed Abdallah Sambi, depuis l’Afrique de l’est.

Par Mohamed Nassur Riziki

Le parti Juwa a tenu son congrès régional hier, jeudi 27 octobre, au Relais de Singani devant près de 200 délégués venus des différentes localités de l’île. Il a fallu des négociations très serrées pour que le Comité des sages, co-présidé par Fouad Mohadji, Aladine Daroumi et Mohamed Elhade Hassane, s’accorde finalement à confier les clés du parti, au niveau régional, à Mohamed Nafioun Abdoulhalime, plus connu sous le surnom de Nafour.

Après plusieurs années de compagnonnage politique avec Boléro, le nouveau patron a adhéré au Juwa dès sa création. Il a déclaré qu’il allait se démettre de ses fonctions de directeur administratif et financier (Daf) du Parc Marin de Mohéli pour s’occuper exclusivement du parti.

alwatwan
«Avec mes camarades, nous allons nous mettre au travail dès demain pour préparer notre congrès national qui va se tenir à Moroni », a-t-il dit. L’ancien vice- président Fouad a appelé les militants à serrer les rangs et à faire preuve de discipline.

Il a démenti la rumeur selon laquelle il y aurait de l’électricité en l’air entre le chef de l’Etat et l’ancien président Sambi. «Nous descendrons dans la rue le jour où Imam Azali déviera de la ligne tracée ensemble ; ce qui est loin d’être le cas jusqu’ici », a-t-il dit. Le président d’honneur, Ahmed Abdallah Sambi, s’est adressé à l’assistance depuis l’Afrique de l’est à travers les réseaux sociaux.

Il a regretté les récentes convulsions au sein du parti, notamment au plus fort de l’élection présidentielle. «Maintenant que l’unité est retrouvée, nous devons parler d’une seule voix. Il est permis de croire qu’en travaillant dur, nous pourrons voir le parti Juwa accéder au pouvoir et appliquer notre programme pour développer le pays», a-t-i  lancé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article