Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Reportage. Choses vues, choses entendues, samedi matin

30 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores

Reportage. Choses vues, choses entendues, samedi matin

Reportage. Choses vues, choses entendues, samedi matinCe samedi, les pluies ont cessé, les travaux de nettoyage ont commencé. Pour le moment, il n' y a aucune évaluation quant à leur durée. Des équipes ont été déployées sur le terrain pour le faire. Les habitants de Kafuni et du village de Vuvuni vivent dans une situation, on ne peut plus difficile.Des biens matériels détruits, des pertes considérables dans les magasins, des maisons détruites laissant des sans-abri et un nombre de b½ufs et cabris emporté par les eaux. Ahamada Mgomri, natif de Ndruwani est victime des inondations. Responsable d'un champ qui, selon lui, nourrit des familles de plus de cinquante personnes. Il reste sans voix à la vue de son champ situé à Kafuni, en face de la station Kafuni.“Les champs ont été totalement dévastés, aucune récolte à envisager; bananiers, maniocs, fruits, que dalle, tout est parti ! Je ne sais pas comment je vais faire pour nourrir les personnes qui sont sous ma responsabilité“. Grâce à son travail des champs, il pouvait nourrir de nombreuses personnes. Depuis mercredi dernier, elles n'ont que des fruits-à-pain et tout le monde s'inquiète en se demandant ce que “nous allons manger quand les fruits-à-pains seront épuisés”.Mgomri est préoccupé, également par la perte de ses deux b½ufs emportés, eux aussi, par les eaux. “J'ai vu, de mes propres yeux, dix-huit b½ufs emportés par les eaux et morts, des cabris je n'en ai vu aucun car ils sont sous les débris, sûrement plus nombreux que les b½ufs“, dit-il avant d'aller incinérer une bête retrouvée sans vie au bout de la rue. La station Kafuni est pleine de pierres et jusqu'à plus de 1,50 mètre. La route de Ndruwani-Kafuni qui mène vers Mwandzaza Djumbe est à peine reconnaissable.Des pierres, du sable, des lits de rivière se sont formés sur cette route. Dans ce dernier village, des familles sont sans abris. “Nous ne demandons que de la nourriture pour le moment, pour les infrastructures routières, le gouvernement s'en chargera. En ce qui nous concerne et à court terme nous avons besoin d'aide alimentaire car, depuis mercredi dernier nous ne mangeons presque rien“, lance un habitant.Les agents du Cosep sont à pied d'oeuvre pour déblayer la route pour permettre aux véhicules comme les 4X4 et les gros camions de passer. Pour les plus petits gabarits, prière de repasser dans quelques semaines. Ce matin de samedi à Vuvuni, à la faveur d'un répit que tout le monde espère long, Fatima Mmadi, connue sous le nom de “mama Saheri”, à l'instar de plein d'autres personnes du village, entreprend de nettoyer son épicerie située au bord de la route.Pendant que ses voisins nettoient leurs maisons entourées de boue. Ici et là, des jeunes des associations, comme le scout Ngome, donnent un coup de main. Mama Saheri ne compte plus ses pertes. Du riz, de la farine, du sucre et des biscuits. Réfrigérateur et congélateur sont remplis d'eau. Elle s'inquiète à l'idée de savoir si oui ou non ils marchent. Mais pour le moment, elle se contente de nettoyer. “Tout le village est logé à la même enseigne, tout le village a subit les conséquences de ces inondations, que Dieu Nous préserve“, soupire-elle en tentant vainement de cacher ses larmes. Son voisin, tout en tentant de se frayer un chemin pour sa maison, de compléter: “j'ai perdu une tonne de riz, un congélateur, un écran téléviseur et tout l'intérieur de ma maison.Je gardais les instruments de mon orchestre musical, ils sont en train de nager dans ma maison”, déclare ce jeune homme, la trentaine, accueillant, malgré son état perturbé. De l'autre côté, un homme, la cinquantaine, en train de nettoyer la boue devant sa maison, crie et menace les “curieux“ qui prennent des photos “pour aller les vendre et gagner de l'argent sur le malheur qui les a frappé“.Abouhariat Saïd Abdallah
Lire la suite

Comores/Intempéries: Quelques images de la catastrophe...

30 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores

Comores/Intempéries: Quelques images de la catastrophe...

 

Comores/Intempéries: Quelques images de la catastrophe...
Comores/Intempéries: Quelques images de la catastrophe...

Des scènes apocalyptiques et une population livrée à elle même. L'armée en dehors de quelques patrouilles est cloitrée dans les casernes en attendant selon un communiqué des équipements adéquats.... Né yilé yilalé, fidèle à sa devise. Et Batiti s'est illustré lors de ses déplacements sur le terrain flanqué de ses mercenaires soudanais.

 

comoresactualites

Lire la suite

MAYOTTE : Un sénateur trop exotique

30 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores

MAYOTTE : Un sénateur trop exotique

MAYOTTE : Un sénateur trop exotique
Les propriétaires sont méfiants par nature. Leur terreur, les loyers impayés. Lorsque M. Thani Mohamed-Soilihi, sénateur de Mayotte, ayant besoin d'un pied-à-terre à Paris, se présente à l'agence immobilière Comines, boulevard Edgar-Quinet, pour louer un 50 mètres carrés près de la tour Montparnasse, il croit légitimement présenter toutes les garanties de solvabilité. On lui demande pourtant une garantie : Mayotte ne serait pas française depuis assez longtemps pour que le propriétaire dispose d'un recours efficace devant un tribunal. Le sénateur répond que Mayotte est française depuis 1841 et départementalisée depuis un an. L'agence lui oppose alors un autre argument : Il bénéficierait, en sa qualité de parlementaire, d'une immunité qui empêcherait le propriétaire de le poursuivre en justice en cas de non-paiement du loyer M. Mohamed-Soilihi a eu beau préciser que cette immunité ne concernait que les poursuites menées devant les instances pénales, rien n'y a fait. « J'ai vu le moment où ils allaient me demander de signer avec mon sang, dit le sénateur. J'en suis arrive à me demander si ces réticences ne venaient pas de religion et de la couleur de ma peau.» Ces tractations ont été filmées par son assistante. Le sénateur envisage de porter plainte pour discrimination. Au nom de tous ceux qui souffrent de cette injuste impossible à éradiquer. 
 
FRANCOIS CAVIGLIOLI 
Source : Nouvel Observateur du 26 avril au 2 mai 2012
Lire la suite

Un don du Qatar 25 voitures et un équipement informatique

30 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores

Un don du Qatar 25 voitures et un équipement informatiqueUne cérémonie de remise au gouvernement comorien de vingt-cinq voitures et du matériel informatique octroyés par le Premier-ministre, ministre des Affaires étrangères de l'Etat du Qatar, Hamad Ben Jassem Bin Jabir Al-thani, a eu lieu hier matin, au palais de Beit-salam, en présence du chef de l'Etat, Ikililou Dhoinine, et du gouverneur de Ngazidja, Mouigni Baraka.Présent à l'assistance le président de l'assemblée, le ministre de l'Intérieur et celui de la Justice, le directeur du cabinet du président, le Grand mufti et Abdallah Moubarak El-Ouraimi, représentant de la Ligue des Etats Arabes, Mohamed El-Amini Allihami, coordinateur du Commission arabe pour le développement et l'investissement aux Comores.Ce don est composé de dix voitures Toyota, dix Mitsubishi double cabines, quatre Pajeros, et une Land cruiser ainsi que trente ordinateurs, quarante quatre imprimantes et quatre photocopieuses. Cette aide entre dans le cadre de l'appui au bon fonctionnement de l'Administration centrale et insulaire de l'Etat. Dans son allocution, le président Ikililou, a hautement apprécié ce geste amical et a remercié le Qatar, en rappelant les liens permanents qui unissent les Comores et l'Emirat.Il a exprimé “au nom du gouvernement et du peuple comorien ainsi qu'en mon nom personnel, tous mes remerciements et ma profonde reconnaissance, à son égard et à l'endroit du gouvernement et du peuple frère du Qatar, pour ces gestes généreux et fraternel, que nous apprécions à sa juste valeur, ainsi que pour toute les précieuses aides, financières et économiques, et l'assistance multiforme qu'ils ont apporté tout long de ces dernières années, en faveur du développement des Comores“.Le président a rappelé, également, la visite historique que l'Emir du Qatar a effectuée en Union des Comores, le 22 avril 2010, la tenue de la Conférence de Doha et le financement de nombreux projets sociaux par des Ong qataries, le projet de pèche industriel en cours de réalisation, et les autres projets programmés dans divers secteurs.Avant de réceptionner ce don important, le président a déclaré : “Je réitère ici la gratitude du peuple et du gouvernement comorien en vers l'Etat du Qatar et plus particulièrement en vers notre frère son atlesse royal Cheikh Hamad Bin Khalifa Athani, Emir de l'Etat de Qatar, pour les efforts qu'ils déploient constamment en faveur du développement et de l'épanouissement de son peuple“.
Lire la suite

Sans commentaire, images -bruit

30 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Deux morts suite aux intempéries

30 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores

Deux morts suite aux intempéries

 

 

Comores : Deux morts suite aux fortes pluies au centre de la Grande-Comores

 

MORONI (Xinhua) - Deux personnes ont été tuées au centre de la Grande-Comores lors de fortes pluies qui se sont abattues sur l'archipel depuis deux semaines et causant de graves inondations dans certaines régions du pays, apprend-t-on jeudi en début de soirée dans un communiqué de la cellule de crise de la direction générale de la sécurité civile.


 

"La situation s’est aggravée dans la région de Hambou, au sud de l’île, avec le débordement des eaux à Mitsoudjé, au sud-ouest de la Grande Comores et à Bangoi, au nord du pays. Des hommes sont emportés par les eaux", a indiqué le communiqué.

 

Le président de la République, Ikililou Dhoinine et son épouse, ainsi que d’autres personnalités du pays se sont rendus dans les zones sinistrées pour constater les dégâts Le parlement, réuni en session spéciale, a sollicité le gouvernement à déclarer zones sinistrées les régions touchées par les fortes pluies et a appelé la communauté internationale et les partenaires des Comores à porter leur assistance.

 

Le service de la météo des Comores a indiqué, mercredi, qu’en temps normal, la pluviosité du mois d’avril est de 266,8 mm alors qu’en ce moment elle est à 740 mm.

 

 

Afriquinfos.com

Lire la suite

Evaluation provisoire des dégâts=2 millions d’euros

30 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores

 

Mitsudje
 

 

 

Evaluation provisoire des dégâts. Des besoins urgents de plus de 2 millions d’euros

 

Les premières évaluations rapides faites par la Direction Générale de la Protection Civile en partenariat avec les du Système des Nations Unies et du Croissant Rouge Comorien ont permis de mesurer l’ampleur des dégâts causés par ces intempéries. Il en ressort qu’environ 9388 ménages ont été affectés.



Les besoins d’appui à l’union des Comores s’élève à près de un milliards cinquante neuf millions comoriens (1 059 487 200 kmf) soit 2 118 974,4 euros. Les personnes sinistrées sont estimées au nombre de 46 139 tandis que les personnes sans abri sont au nombre 9 228. On évalue les femmes enceintes à 2307 et les enfants de moins de cinq ans à 8305.



C’est depuis le 20 avril 2012 que l’ensemble de l’Union des Comores est frappée par des pluies torrentielles qui ont provoqué des fortes inondations, des glissements de terrain et des éboulements. Les principales régions affectées sont : Bambao, Hambou et Mbadjini Est pour la Grande Comore, Sima et Domoni pour Anjouan et Nioumachioi et Hoani pour l’Île autonome de Mohéli.



L’urgence, selon le ministre de l’intérieur Hamada Abdallah, est de « fournir des rations alimentaires, des articles de première nécessité et de matériels de couchage aux personnes affectées directement et aux familles d’accueil ».



Il en ressort, selon le colonel Mouigni Dahao, responsable du Cosep (Centre des opérations de secours) qua la priorité est « d’assurer une assistance médicale aux régions affectées, prévenir les maladies hydriques et la résurgence du paludisme, garantir une l’hygiène et un assainissement des régions sinistrées et un approvisionnement en eau potable aux familles affectées. »


Parmi les préoccupations immédiates c’est le retour rapide à la normale, en assurant « la continuité de l’enseignement des enfants sinistrés, la libre circulation par la canalisation des rivières. »

Dans un délai d’un mois, le ministère de l’intérieur espère toucher 9388 ménages « pour qu’ils disposent des ratios alimentaires pendant une période d’un mois, obtenir rapidement 4694 matelas à deux places, 10796 moustiquaires et 4694 draps ».

Le Cosep reste mobilisé pour assurer en toute urgence l’accès à l’eau potable des populations sinistrées, offrir à 20480 enfants des kits scolaires, assainir les maisons inondées, reconstruire les maisons en tôle, distribuer aux familles sinistrée 9388 kits d’eau (comprimés de chlore, jerricanes, seaux, savon), renforcer la surveillance des maladies en mettant en place un système d’administration des soins curatifs et préventifs pour une durée de 2 mois.

 


 


AAA

Alwatwan

Lire la suite

Le Président de la République s’est entretenu avec l’Ambassadeur d’Oman en Union des Comores

25 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores


Le Président de la République, SE Dr IKILILOU Dhoinine, s’est entretenu lundi 23avril 2012 au Palais de Beit-Salam, avec SE M. YAHYA Moosa Al-Bakri, Ambassadeur du Sultanat d’Oman en Union des Comores, avec résidence à Dar-Es-Salam.

L’Ambassadeur Yahya était porteur d’un message de Son Altesse Qabus ibn Said Al-Said, Sultan d’Oman, qui invite le Président de la République à effectuer une visite officielle à Mascate.

Au cours de ces entretiens, l’Ambassadeur a également informé son Excellence le Chef de l’Etat, que le Sultanat d’Oman a décidé de financer les travaux de réfection de la route allant de la Station Bonzami à Iconi, de prendre en charge le pèlerinage de 60 comoriens lors du prochain hadj et de construire à Moroni, une salle de conférence d’une valeur de 1.500.000 US dollars.

SE M. YAHYA Moosa Al-Bakri a enfin salué les bonnes relations qui existent entre les deux pays et assuré SE Dr IKILILOU Dhoinine de sa détermination à œuvrer, au cours de mandat, à les renforcer davantage.

Après lui avoir souhaité la bienvenue, le Président de la République a demandé à l’Ambassadeur Yahya, de transmettre ses remerciements à Son Altesse Qabus Ibn Said Al-Said pour sa générosité envers les Comores et a annoncé que la route Moroni-Iconi, portera le nom de Mascate.

Pour ce qui est de la prise en charge des 60 pèlerins, le Chef de l’Etat a souhaité que toutes les dispositions soient prises en temps opportun, de part et d’autre, afin d’ éviter tout retard.

Le Président de la République en enfin remercié Son Altesse Qabus Ibn Said Al-Said pour son invitation et fait savoir que les dates de sa visite officielle dans le Sultanat, seront arrêtées d’un commun accord entre les gouvernements des deux pays.

Lire la suite

Attention, “Matso-matso” (conjonctivite) est de retour à Ndzuwani!

25 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores

Attention, “Matso-matso” (conjonctivite) est de retour à Ndzuwani!

Attention, “Matso-matso” (conjonctivite) est de retour à Ndzuwani!Comme souvent dans l'intersaison d'avril à mai, où se croisent kashkazi et kusi (la saison de la mousson et celle des alizés), la conjonctivite – rendue élèbre au pays par le fameux tube du même nom du défunt Taanchik – sévit de nouveau à Ndzuwani.Il n'est pas besoin d'aller chercher confirmation auprès des hôpitaux puisque, dans la rue même, le nombre de personnes cachées sous des lunettes noires ne se compte plus. L'épidémie, devenue chronique dans l'île, a cependant d'abord fait un crochet par Mayotte il y a quelques semaines avant de gagner Anjouan.Comme à chacune de ses apparitions, elle occasionne un changement des comportements des gens : plus personnes ne veut serrer la main de personne, ni fixer l'autre dans les yeux (certaines croyances populaires décomptent, parmi les modes de transmission de la maladie, la simple fixation du regard de l'autre).La conjonctivite est une inflammation aiguë ou chronique de la conjonctive, cette membrane transparente qui tapisse la surface interne des paupières. Elle peut être d'origine infectieuse ou allergique, et se traduit par une rougeur accompagnée d'une sensation de picotement et d'une grande sensibilité de l'½il à la lumière.Dans la mesure où elle a débarqué à Ndzuwani en passant par Maore, on peut, très raisonnablement, penser qu'elle va continuer sa... tournante en atterrissant à Ngazidja après un crochet à Mwali. Alors, méfiez-vous...
SM
Lire la suite

La Chine offre un don de médicaments de 10 millions de yuan aux Comores

25 Avril 2012 , Rédigé par Aimons les Comores


La Chine offre un don de médicaments de 10 millions de yuan aux Comores


 

La Chine, à travers sa représentation diplomatique à Moroni, a fait don d''un lot de médicaments contre le paludisme d'une valeur de 10 millions de yuan RMB (500 millions de francs comoriens, environ 40 millions de roupies mauriciennes) à l'Union des Comores, apprend-t-on  à Moroni.

 

Huit cent mille doses d'Artequick, deux motocyclettes, des équipements de laboratoire et du matériel de bureau ont été remis au ministère comorien de la Santé par l'ambassade de la République populaire de Chine au cours d'une cérémonie à la Pharmacie nationale autonome des Comores.


« Ce lot va contribuer à l'éradication du paludisme dans l’archipel et aussi à une meilleure prévention de cette maladie chez les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans », a déclaré pour la circonstance l'ambassadeur Wang Leyou.


Ce don s'inscrit dans le cadre du programme initié dans l'île de Mohéli aux Comores depuis 2007  par l’université chinoise de Guangzhou, et qui consistait à généraliser le plan d'élimination rapide du paludisme aux Comores. « L'élimination du paludisme aux Comores reste une priorité car cette maladie constitue un obstacle pour le développement économique et social de notre pays », a souligné Madame Moinafouraha Ahmed, la ministre de la Santé.


Le programme de l'université de Guangzhou a enregistré une diminution de la prévalence du paludisme à plus de 98% à Mohéli, d'où l'urgence de la généralisation du programme dans les autres îles d'Anjouan et de la Grande-Comores où les médicaments seront très prochainement distribués gratuitement à la population.


Source : Agence de presse Chine Nouvelle

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>