Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Etat major: Les jours du colonel youssouf IDJIHAD sont comptés à la tête des armées

31 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Etat major: Les jours du colonel youssouf IDJIHAD sont comptés à la tête des armées


la cercisation de l'armée comorienne est en marche.
De source bien renseignée, les jours du chef d'état major à la tête des armées, le colonel Issoufa IDJIHADI sont comptés. Il semblerait que cet homme intègre va être remercié pour laisser la place à Mr Fakri MRADABI , un autre membre du RADHI et de la CRC, comme cela s'est passé avec le limogeage du colonel Rafik à la tête de la gendarmerie au profit d'un autre militaire crcesiste. Le colonel Issoufa IDJIHADI va malheureusemnt payer de son intégrité et de sa loyauté. N'oublions pas que sa nomination, il y a 2ans à la tête de chef des armées, a fait l'unanimité au sein de toute la classe politique. Une chose est sûre, le colonel IDJIHADI est le seul homme au sommet de l'Etat qui a essayé de faire régner l'ordre dans un régime où tout le monde est dépassé par les évènements. Peut-on craindre un putsch dans les jours et les mois avenir avec la recrudescence de la CRCisation des armées ?

Mbadakome

Etat major: Les jours du colonel youssouf IDJIHAD sont comptés à la tête des armées
Lire la suite

Affaire BOULE MINING : Les COMORES dans le collimateur

31 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Affaire BOULE MINING : Les COMORES dans le collimateur

Affaire Boule Mining : Foud Mohaj demande une enquête parlementaire

Le Président de la République a reçu Boulle Mining Group qui envisage d'effectuer des études de recherche de gaz et de pétrole off-shore aux Comores.

Le vice-président en charge de la Santé, Foud Mohaj, a demandé au cours d'une conférence de presse ce matin à Moroni l'ouverture d'une enquête parlementaire sur le dossier Boule Mining qui risque de coûter plusieurs centaines de millions à l'Etat comorien.

En faisant le point de son récent voyage à Genève, le vice-président est revenu sur l'affaire qui oppose le groupe pétrolier Boule Mining et le gouvernement comorien.

Une audience a eu lieu, début mai, à la Cour d'arbitrage de Londres, et c'est le vice-président Fouad Mohaj qui a représenté les Comores sur ordre du chef de chef de l'Etat. « Je regrette que le parlement précédent n'a pas fait cette enquête pour déterminer les responsabilités des uns et des autres dans ce dossier, mais je demande aux nouveaux députés de se saisir rapidement », a lancé le vice-président en charge de la Santé qui estime que ce dossier coûte cher au contribuable comorien.

Effectivement, car Il a fallu des déplacements jusqu'à Londres, payer un cabinet d'avocats spécialisé dans le domaine, et si par hasard Boule Mining gagne, il faudra payer de grosse indemnités. Le vice-président qui vise directement ses collègues Nourdine Bourhane et Mohamed Ali soilihi, a constaté la présence de Dr Mtara Maecha dans cette audience en tant que membre de la partie Boule Mining. Un article à lire dans notre édition de la semaine prochaine.

Karibu Mag

Affaire BOULE MINING : Les COMORES dans le collimateur
Lire la suite

Présidentielles 2016 : Raha ye nfule kedja hohwa !

31 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Présidentielles 2016 : Raha ye nfule kedja hohwa !

Ikililou Dhoinine quittera Beit Salam ha salama salimina (pvatsina urungwa kulwabu) le 26 mai 2016, c'est à dire dans un an mais les instituts de sondage Volo Volo à Moroni, Place Jules Guesde à Marseille et Cité des 4000 à la Courneuve indiquent que les jeux sont déjà faits. Leur sentence est irrévocable : le fauteuil présidentiel le plus convoité au monde (tout le monde s'y met, y compris les analphabètes !) reviendrait soit à Mohamed Ali Soilihi, le meilleur ministre comorien des Finances de tous les temps (ce label lui serait décerné par le FMI !) soit à Ahmed Abdallah Mohamed Sambi (ou au badala qu'il désignerait), c'est à dire au plus aimé des Comoriens (c'est l'intéressé qui le dit). J'ai cherché à connaître les motivations des électeurs auprès de nos instituts de sondage. Les sondés ne plébiscitent pas leurs bilans. Le tout puissant Vice-Président chargé du Ministère des Finances, de l’Economie, du Budget, de l’Investissement et du Commerce Extérieur chargé des privatisations, n'arrive ni à financer la réhabilitation du centre hospitalier El Maarouf (maarouf ngenasi) ni à stimuler les investissements pour dynamiser l'économie nationale ni à budgétiser sérieusement le salaire des fonctionnaires. Quant au bilan de Sambi, je laisse la parole à la défense. Qui mieux que Maître Larifou, l'ancien et nouveau allié de Sambi peut mieux défendre le bilan de l'ex-Président (source blog Ridja le 22 août 2013) :

LES 50 MENSONGES DU PRESIDENT SAMBI : 5 ANS A LA TETE DE L’ETAT COMORIEN
SAMBI, SES PROMESSES ET SES REVES


PROJET HABITAT : LA GROSSE ARNAQUE DU PDT SAMBI

1) SAMBI prêt à quitter le pouvoir avec les présidents des îles en2010 : MENSONGE

2) Diminution du train de vie de l’Etat : MENSONGE

3) Lutte contre le chômage, une priorité : MENSONGE

4) Lutte contre la pauvreté, une priorité : MENSONGE

5) Interview à RFI, pas touche à la constitution, plus d’économie, moins de politique : MENSONGE
6) 2007, année de la construction du pays : MENSONGE

7) 2008, année de l’électricité et de l’eau aux Comores : MENSONGE

8) 2009, année de la relance économique et des investissements privés étrangers : MENSONGE

9) Meilleures conditions de vie à Anjouan, Mohéli et Grande Comore qu’à Mayotte : MENSONGE

10) Pétrole des Comores, en quantité inestimable, disponible au mois de septembre 2007 : MENSONGE

11) Pétrole iranien gratuit ou moins cher, raffiné au port d’Aden pour les Comores : MENSONGE

12) Vente de la citoyenneté économique pour 200 millions de dollars disponibles le mois de janvier 2009 : MENSONGE

13) Disparition des maisons en paille, projet habitat : MENSONGE

14) Serment sur le SAINT CORAN de respecter la constitution, l’autonomie des îles et la présidence tournante : MENSONGE

15) Transparence financière et orthodoxie : MENSONGE

16) Justice indépendante avec aucune intervention sur les décisions de justice : MENSONGE

17) Refus d’accueillir les clandestins en provenance de Mayotte : MENSONGE

18) Procès des séparatistes anjouanais à Moroni après le débarquement militaire : MENSONGE

19) Ne pas voyager souvent pour le président, faute de moyens : MENSONGE

20) Baisse des prix des denrées de premières nécessités avec la baisse de certaines taxes douanières tel que le forfait : MENSONGE

21) Paiement régulier des salaires : MENSONGE

22) Ports secondaires à Mohéli, à Anjouan et à Chindini : MENSONGE

23) Reconstruction de l’hôtel GALAWA au mois d’avril 2009 : MENSONGE

24) Route Hahaya-Mitsamiouli : MENSONGE

25) Partenariats entre secteurs privé comorien et investisseurs saoudiens : MENSONGE

26) Pensions alimentaires aux hôpitaux, aux prisons par le couple présidentiel : MENSONGE

27) Retour des restes des perdiems du président au trésor : MENSONGE

28) Construction de la route de Dimani et Domba : MENSONGE

29) Grands projets touristique dans le Mitsamioui, à Malé, Chindini et Bouni : MENSONGE

30) Flotte de bateaux de pêche iraniens : MENSONGE

31) Interview Aldjazira sur le kilo de riz à 150frs aux Comores : MENSONGE

32) Corruption et tolérance zéro : MENSONGE

33) Compagnie aérienne comorienne pour le mois de juin 2009 : MENSONGE

34) Baisse de billets d’avion pour les « je viens » : MENSONGE

35) Exposition internationale sur les machines et le petit outillage pour la petite industrie comorienne au plais du peuple : MENSONGE

36) Transparence sur les dons en nature et en dollars obtenus lors des voyages du président : MENSONGE

37) Création d’un musée pour les cadeaux officiels du président : MENSONGE
Cette liste n’est pas exhaustive !!!!!!!!!!!!!!

38) Le BAC d’Anjouan de 2007 est dénoncé comme illégal et pourtant le ministre de l’éducation est ordonné d’aller à Anjouan reconnaitre l’examen quelque temps plus tard et on donne plusieurs dizaines de bourses à ces bacheliers : MENSONGE

39) On va crée pour l’année 2008 des sociétés commerciales dans lesquelles les fonctionnaires vont être actionnaires par une partie de leur salaire : MENSONGE

40) On va créer des sociétés de production de slips et soutiens gorges : MENSONGE. seules les bougies sont produites par un membre de la famille du président à Anjouan

41) Gisement latérique de bauxites découvert à ongoni : MENSONGE

42) Olivines trouvé sur la partie orientale de l’ile de ngazidja environ 1 km du villege de PIDJANI : MENSONGE

43) IHLAS HOLDING, un groupe prisé turque a promis de prendre en charge une dizaine d’étudiants comoriens pour les former notamment dans le secteur de la formation professionnelle : MENSONGE

44) OSKAY, un goupe spécialisé dans le gaz, a exprimé sa disponibilité à s’impliquer aux comores, dans un projet de mise en bouteille du gaz de cousine et dans la construction de maison préfabriquées : MENSONGE

45) TUSKON, la plus grande confédération d’hommes d’affaires turques à promis :
De prendre en charge une dizaine d’étudiants en turquie : MENSONGE

46) PARAGON qui est l’agent de NOKIA et SUMSUNG au kenya, et qui ’est également dans la construction, s’est montré disposé à se rendre aux comores pour identifier les besoins du pays dans les domaines de la construction et des télécommunications : MENSONGE

47) SAGON : sur instruction du pdt turque SEM ABDULLAH GÜL et l’agence de coopération turque TIKA va offrir 200 petites machines de fabrication de briques aux comores pour contribuer à la réalisation du PROJET HABITA : SOUBHANA ADHOIHI YE FOUNDI WOYI NA NDRABO

48) CONFERENCE DE KOWEIT CITY : Des Projets avec les comores : MENSONGE

49) CONFERENCE DE DOHA pour le développement et l’investissement aux comores 92 projets dont 7 du secteur privé se trouvent déjà entre les mains des QUATARIS : MENSONGE

50) CONFERENCE DE DOHA : Le secteur privé compte présenter 254 fiches de projets qui nécessitent des investissements de 500 millions de dollars : MENSONGE

Source Blog Ridja

A en croire Volo Volo, Place Jules Guesde et Cité des 4000, les Comoriens voteraient pour celui qui pourrait mobiliser plusieurs centaines de millions de francs comoriens pour sa campagne électorale, peu importe l'origine des fonds. On ne prête qu'aux riches, semble-t-il. Les Comoriens viennent de verser un adage au patrimoine universel de la sagesse : "on ne vote que pour les riches". Le "ufukara kopwa mila" aurait vécu. Quant à moi, je suis persuadé que les Comoriens, lassés par les mensonges et l'incompétence de Sambi et de Mohamed Ali Soilihi, feront mentir ces mauvais présages à l'instar des électeurs britanniques qui ont brillamment réélu David CAMERON en dépit des sondages qui annonçaient un score très serré voire une défaite du Premier Ministre sortant. Cependant, je suis conscient que ce ne sera pas une tâche aisée. Il faut qu'une troisième force émerge dans le paysage politique comorien et rassemble, derrière un homme d'expérience, de grande sagesse et à l'intégrité irréprochable, tous les comoriens attachés à l'unité nationale, au progrès économique et à la justice sociale. Said Ali Kemal possède le meilleur profil pour mener ce combat. Son âge (77 ans) ne constitue aucunement un handicap car on ne demande pas au Président de la République de soulever des sacs de ciment au port de Moroni ni d'escalader le mont Karthala. Le Chef d l'Etat doit tracer une perspective, fixer un cap, impulser une dynamique et arbitrer. Said Ali Kemal saura le faire. Son âge constitue au contraire un atout. Il est synonyme de sagesse. Sambi qui n'avait que 52 ans au terme légal de son mandat le 26 mai 2010 a squatté le Palais de Beit Salam jusqu'au 26 mai 2011 au mépris de la Constitution. Je n'imagine pas un Said Ali Kemal qui n'a jamais cherché à s'accrocher au pouvoir ni à s'enrichir sur le dos des comoriens ni à vivre fastueusement aux frais de l'Etat user de subterfuges pour demeurer à Beit Salam au-delà de son mandat. Je ne le vois pas à 77 ans entamer une carrière de dictateur.

Aux défaitistes qui croient que les jeux sont déjà faits, je réponds que seuls sont perdus d'avance les combats que l'on ne veut pas livrer.

Abdourahamane Cheikh Ali

Présidentielles 2016 : Raha ye nfule kedja hohwa !
Lire la suite

Electricité / L’obscurité, encore et toujours

31 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Electricité / L’obscurité, encore et toujours

L’électricité fait cruellement défaut depuis deux jours. Selon des sources proches de la Mamwe, la société comorienne des hydrocarbures (SCH) aurait refusé de livrer du carburant à la Mamwe tant que celle-ci n’aurait pas réglé ses impayés….

Depuis 48 heures, l’électricité fait cruellement défaut dans la capitale et ses environs. La surprise était de mise étant donné que les pièces tant attendues pour la réhabilitation étaient arrivées à bon port depuis le 21 mai, selon le chargé de communication de la société d’Etat, Faissoil Moussa.

Le litre du carburant leur est livré à 300 francs (certains avancent le prix de 250). Donc, tout devait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Dans de telles conditions (avantageuses) on peut se demander pourquoi alors pourquoi la crise encore, pourquoi « cette pénurie » (si n me permet l’expression) de courant électrique ?

Selon une source interne de la Mamwe qui a parlé sous le sceau de l’anonymat, la SCH aurait refusé de lui livrer du gasoil, la première devant beaucoup d’argent à la seconde. Voilà une première explication du retour en force de l’obscurité, ces deux derniers jours.

La seconde explication serait, selon la même source, « qu’un groupe était tombé en panne depuis le 26 mai ». Une panne due au fait que « nous voulions envoyer du courant dans la zone Mboudé-Mitsamiouli ».

Avec tout cela, peut-on dire, la Mamwe, véritable sac à problèmes, nous promet bien des surprises car comme on dit, jamais deux sans trois. Et vivement le ramadan pour qu’on ait de l’électricité.

Faïza Soulé Youssouf

La Gazette des Comores

Electricité / L’obscurité, encore et toujours
Lire la suite

Qui trompe Qui ?

30 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Qui trompe Qui ?


Pendant qu'Ahmed Sambi se bat pour redevenir président à vie en Union des Comores, les sambistes de la Grande-Comore eux, considèrent Ahmed Sambi comme déjà mort politiquement et se bousculent à l'état-civil (les rencontres strictement privées avec ce même Ahmed Sambi) pour procurer l'acte de « décès-politique » et obtenir le fameux sésame "testament politique signé Sambi " pour pouvoir réclamer par la suite l'héritage.
Ah! Si les Comoriens pouvaient l'entendre! Il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau. C'est la guerre des testaments : 3, 4 ou 5 sambistes de la grande-Comore ont chacun un testament politique de l'ancien raïs et attend avec impatience l'annonce officielle pour sortir son testament.

L'hypocrisie, ce n'est pas bon ce n'est pas bon !

Les sambistes de la Grande-Comore ont fait une très bonne campagne nocturne. Ils ont tué Ahmed Sambi dans l'œuf sans faire du bruit et se régalent en privé et en silence. Deuxième étapes, ils seront sinon ils sont en guerre pour l'héritage des milliards pour faufiler la campagne de 2016, pendant qu'Ahmed Sambi sillonne le pays et le monde pour vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Qui trompe Qui ?

L'hypocrisie, ce n'est pas bon ce n'est pas bon !

Pour la énième fois, Excellence Monsieur l'ancien Président Ahmed Sambi, un minable opposant à votre politique se nomme Mrimdu. Ce pauvre Mrimdu n'est ni votre ami, ni votre ennemi; seule-ment il vous dit tout haut ce que les sambistes de la Grande-Comore, vous cachent tout bas! Ils vous ont précipité à déclarer une candidature fantoche trois ans avant l'élection, dans le but de vous faire couler avant l'heure et faire de vous un soldat mort avant la guerre, pour pouvoir ainsi utiliser votre argent (très mal acquis?) pour faire la campagne électorale de 2016. C'est tout. Ils font comme le terrible enfant adoptif inscrit sur le testament de son beau-père et qui priait pour que son beau-père trouve la mort rapidement, allant jusqu'à lui offrir le poison qui allait provoquer sa mort. Quand je parle de mort, c'est une mort politique. Allons, ne pensons pas mal...

Pendant ce temps Ahmed Sambi sillonne le pays et le monde pour vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. A suivre

Mrimdu

Qui trompe Qui ?
Lire la suite

Une mission médicale ophtalmique aux Comores en juillet prochain

30 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Une mission médicale ophtalmique aux Comores en juillet prochain

Le président de la République, Ikililou Dhoinine, a reçu le 18 mai à Beit-Salam, l'ambassadeur de la République populaire de Chine en Union des Comores, Xiao Ming, en présence de son conseiller diplomatique et de son conseiller spécial.


L'ambassadeur Ming a expliqué au président de la République que son pays, la Chine, va dépêcher en Union des Comores, en juillet prochain, pour une durée d'un mois, une mission médicale baptisée «Opération Lumière», pour procéder à des opérations chirurgicales des cataractes, à raison de 250 patients à Ngazidja, 200 à Ndzuani et 50 à Mohéli, à l'issue desquelles, les équipements et le reste des médicaments seront remis à la partie comorienne.

L'ambassadeur a, d'autre part, informé le président de la République du départ en Chine de 20 agents de l'hôpital de Bambao, pour une formation en août prochain afin de répondre à un besoin croissant en personnel qualifié pour assurer la gestion de l'hôpital. Le diplomate chinois a, par ailleurs, informé le président de la République que l'entreprise chinoise, Huawei qui va assurer les travaux sur la fibre optique, souhaiterait organiser une cérémonie en juillet prochain, et, à cette occasion fixer la date du début de leur exécution.

L'ambassadeur Ming a fait savoir au chef de l'Etat, que les travaux pour la couverture totale de Mohéli par la télévision numérique, devraient débuter cette année mais qu'auparavant, les deux parties s'entretiendront pour voir les modalités de travail pour réussir un désenclavement médiatique de l'île. Le président de la République a remercié l'ambassadeur de Chine, pour les efforts consentis par son pays afin d'améliorer le niveau de vie de la population comorienne et développer davantage encore les relations qui unissent les deux pays.

Le chef de l'Etat a encouragé l'ambassadeur à prospecter encore plus pour diversifier ces relations. « Merci pour la constance, la régularité et la qualité des relations qui unissent nos deux pays depuis 40 ans », a conclu le président de la République.

roinaka

Une mission médicale ophtalmique aux Comores en juillet prochain
Lire la suite

MORONI : COMORESTELECOM

30 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Lire la suite

Transport : le pouvoir de l'Union et celui de Ngazidja sèment le désordre à Moroni?

29 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Transport : le pouvoir de l'Union et celui de Ngazidja sèment le désordre à Moroni?

La crise est généralisée dans le pays. Aucun département n'est épargné. Tous rendus malades par les autorités et le pouvoir en place. Moroni est réveillé par un climat, de cafouillage. Les taximen… s'indignent pour une nouvelle fois. Tout cela à cause du non respect de l'accord signé entre le ministère de l'intérieur et le syndicat des transporteurs, Usukani wa Masiwa, le mois de Mars dernier. Par l'intervention de la police nationale, le gouvernorat de l'île de Ngazidja, exige le paiement des vignettes par les transporteurs, alors qu'aucun mot du protocole n'est respecté par le gouvernement, tandis que le pouvoir de l'Union encouragerait le non-paiement.

L'exécutif de Ngazidja passe par la force. Plus de vingt voitures, qui selon la police ne se sont pas acquittées des vignettes, sont arrêtées. Cela a provoqué la colère des syndiqués et même d'un grand nombre de taximen. Un arrêt de travail s'impose immédiatement. Mais cela n'empêche pas quelques dissidents. Chose qui engendre quelques collisions entre taximen. La route qui part de l'ancien Air-Comores, jusque chez Kalfane connaît un marais humain depuis ce matin. Et à cette heure-ci des négociations se poursuivent entre le syndicat Usukani wa massiwa et les représentants de la police. Avec ce climat, une nouvelle grève des agents du transport… laisse présager.


En fait, la cause principale de ce refus de paiement des vignettes est qu'en vérité, les routes sont toujours à l'état pitoyable… pourtant l'un des engagements pris par le gouvernement… est de faire le nécessaire pour la rendre praticable. Même si cela concerne l'île de Ngazidja, mais avec cette situation, tous les yeux penchent vers le ministre de l'intérieur, l'homme pressé. Le tous sauf Sambi doit aussi compter sur cet accord dont le tout nouveau ministre de l'intérieur ne doit pas se détacher. Plus de manipulation, tout le monde est fatigué. Avant de prétendre 2016, les routes d'abord. Il y a à affaire que d'enfoncer le clou.

Charifa S. Koum, depuis Maluzini-Ikoni - COMORESplus
HabarizaComores.com

Transport : le pouvoir de l'Union et celui de Ngazidja sèment le désordre à Moroni?
Lire la suite

Et si on voulait tuer Comores Télécom à la vitesse d'une Gazelle* ?

29 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

Et si on voulait tuer Comores Télécom à la vitesse d'une Gazelle* ?

Je me pose légitimement cette question parce que ce mois de mai 2015 apparaît comme un tournant majeur, un rendez-vous glissant dans l'univers des NTICs aux Comores.

En effet, depuis le 05 mai dernier, tout le gotha issu de la crème des télécoms de notre pays s'est rendu à Dubaï pour lancer des tractations décisives dans le cadre du projet d'octroi d'une nouvelle (2nd) licence mobile à un nouvel opérateur. Ce qui aboutira à l'ouverture effective du marché des télécommunications, et, à la fin de la position monopolistique dont bénéfice et abuse l'opérateur historique depuis des décennies.

Alors pourquoi les dirigeants de CT ont-ils choisi cette période trouble pour la survie même du fleuron de l'économie nationale pour le précipiter dans une impopularité sans précédent ?

Avouons-le, les agissements des dirigeants de CT semblent être une campagne délibérée visant à la rendre plus "impopulaire" qu'elle ne l'était déjà.


Toutes les sociétés commerciales et de services dans le monde moderne n'ont que d'yeux pour le confort et la satisfaction de sa clientèle, au risque de simplement et définitivement disparaître. Tous les managers du monde ne pensent qu'à choyer ses clients car ce sont ces derniers qui lui donnent à manger, qui lui permettent de vivre, de donner à certains, suivez le regard, d'être appelés "direkteri".

Alors acte délibéré ou acte de malveillance .. ou les 2?

J'exhorte donc le millier d'employés non-dirigeants de cette entreprise publique, qui sont en train d'être purement sacrifiés de s'organiser pour comprendre ce qui se trame dans leur boîte, à travers le syndicat, parce que si demain la concurrence devenait effective, leurs emplois disparaîtront en même temps que Comores Télécom "l'impopulaire".

Notez chers amis qu'aujourd'hui aux Comores, nous avons célébré la Journée Mondiale des Télécoms et tous les abonnés ont reçu ce message (cf photo) en guise de cadeau.

*Gazelle* est le nom de code très marketing attribué par nos vaillants ingénieurs à cette opération de double sur-facturation inédite dans l'univers des télécoms.
Par Irchad Abdallah

Et si on voulait tuer Comores Télécom à la vitesse d'une Gazelle* ?
Lire la suite

LE PRÉSIDENT COMORIEN PEUT-IL ÊTRE DESTITUÉ?

28 Mai 2015 , Rédigé par Aimons les Comores

LE PRÉSIDENT COMORIEN PEUT-IL ÊTRE DESTITUÉ?

Les députés malgaches viennent de voter la destitution du président de Madagascar pour "incompétence". Une telle mesure est-elle possible aux Comores ?

Dans la nuit de mardi à mercredi, les députés malgaches ont voté à une très grande majorité la destitution du président Hery Rajaonarimampianina, un an et demi seulement après son élection.

Le chef de l’Etat a été déchu en raison de son "incompétence" et parce qu’il aurait violé la Constitution du pays. Expert-comptable de formation, Hery Rajaonarimampianina avait pourtant promis à la population une vie meilleure. Mais les députés lui ont reproché son inertie, ses tâtonnements et son inefficacité.

La Haute Cour constitutionnelle du pays doit désormais se prononcer sur le bien-fondé de la déchéance du président.

Une telle mesure est-elle possible aux Comores ?

RIDJA BLOG

LE PRÉSIDENT COMORIEN PEUT-IL ÊTRE DESTITUÉ?
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>