Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Projet d’une banque solidaire de Ngazidja : les prélèvements sur les salaires ne devraient pas commencer avant 90 jours

20 Février 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

Projet d’une banque solidaire de Ngazidja : les prélèvements sur les salaires ne devraient pas commencer avant 90 jours

 

 

 

alwatwan actu image

A travers des fiches distribuées à tous les services de l’administration de Ngazidja, le gouverneur Hassani Hamadi demande aux agents et fonctionnaires de l’île s’ils souhaitent ou non être ‘‘ponctionnés’’ pour mettre en place la banque de solidarité de Ngazidja. Ils ont trois mois pour remplir ces fiches et les retourner. Autrement dit, les prélèvements sur les salaires ne commenceront pas avant 90 jours.

Par Abdou Moustoifa

On se souvent qu’aussitôt après l’annonce des prélèvements sur les salaires des fonctionnaires de l’île de Ngazidja, pour l’ouverture d’une banque solidaire de l’île (voir nos précédentes éditions), le syndicat des enseignants du secondaire et celui des agents de santé étaient vent debout contre le gouverneur Hassani Hamadi, accusé de vouloir mettre en pratique une mesure aussi impopulaire sans avoir au préalable associé ni les concernés ni le Conseil de l’île.  Face à toutes ces critiques, Ngazi Ngome a décidé de lever le pied et de ralentir le rythme de mise en oeuvre de son projet. Il se donne un délai de trois mois non seulement pour expliquer le «bienfondé» de la décision et permettre aux différents acteurs de «comprendre ‘les avantages d’une telle mesure», mais aussi pour affiner les modalités et les mécanismes techniques relatifs à ces prélèvements. Entre temps, l’intersyndicale des enseignants et le Synas ont multiplié les rencontres avec les institutions de l’île. Mercredi dernier, ils ont rencontré, en compagnie de la Confédération des travailleurs comoriens et la Commission des droits de l’homme, les élus insulaires pour discuter ensemble de la création de cet établissement bancaire.

«Fiches ou pas fiches…» 

Le conseil de l’île a indiqué n’avoir «jamais eu connaissance» d’un tel projet. Sa commission des finances a souligné, de son coté, que la ponction de salaire n’avait aucune légitimité suivant l’article 9 de la loi statuaire. L’intersyndicale s’est également entretenue avec le commissaire à l’Education de Ngazidja, Maoulida Ben Ousseine pour savoir l’état d’avancement du projet. Ce dernier leur a fait savoir que l’exécutif n’avait pas l’intention d’aller vite en besogne. Il leur a aussi annoncé la mise en place de cette fiche d’engagement. L’objectif de ce document est de permettre d’abord aux fonctionnaires de comprendre les enjeux avant de se décider. «C’est une banque de solidarité, donc le consensus est notre priorité car on ne peut en aucun cas imposer quoi que ce soit à qui que ce soit.

C’est la raison pour laquelle nous avons distribué un acte volontaire d’attestation. Celui qui le souhaite peut donc nous le signifier», nous a déclaré le secrétaire général de Ngazi Ngome, Abdourahim Saïd Bacar. Et l’ancien ministre de l’Education nationale d’ajouter que l’ouverture de cette banque dépendait du taux d’adhésion. «Qu’ils envoient des fiches ou pas, cela ne signifie rien car notre objectif est de leur faire comprendre que tous les fonctionnaires n’étaient pas d’accord sur un quelconque prélèvement de salaire. Donc cette nouvelle initiative ne changera pas d’un iota notre position», a martelé le secrétaire général de l’intersyndicale, Moussa Mfougouliyé Ali. Pour le moment, le commissaire à l’Education a promis de déployer tous ses efforts pour remettre à l’intersyndicale le document expliquant le projet. «Nous ne sommes pas contre l’initiative, mais nous demandons plus de temps pour scruter le projet puis après chacun pourra se prononcer. Ce qui est plus désolant c’est que jusqu’à maintenant nous n’avons jamais eu accès au dossier», a déploré le trésorier général de l’intersyndicale, Mohamed Ahmed Boina.

alwatwan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article