Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Aviation civile : Ré-certification de toutes les compagnies comoriennes à partir du 17 avril

10 Avril 2017 , Rédigé par Aimons les Comores

« On a fixé un programme de ré-certification qui commencera à partir du 17 avril. Ce programme a été élaboré depuis le mois de janvier, envoyé et à Int’Air Iles et à AB-Aviation », dixit, jeudi passé Nassur Benali, le directeur de sécurité de vol assurant l’intérim du directeur général de l’Anacm.
 
Le conflit entre AB-Aviation et l’Anacm doit prendre fin sous peu. C’est en tout cas le sentiment du conseiller privé du président de la république et membre de la commission chargée de résoudre ce litige qui s’enlise depuis le 15 janvier qu’il est déclenché.
 
« On a rencontré les compagnies et l’Anacm. Cette dernière a dit qu’à partir du 17 avril elle va commencer à ré-certifier les compagnies. Donc nous faisons tout le nécessaire pour que d’ici cette échéance toutes les parties puissent répondre aux nouveaux normes.
 
Et apparemment, selon ce que l’Anacm nous a dit, les procédures, coté compagnies, sont presque terminées », nous confie Said Abdallah Cheik Soilihi.
 
L’une après l’autre, AB-Aviation et Int’Air Iles ont été reçu en audience à la présidence de la république mardi dernier par la commission chargé du dossier et l’Anacm. Le conseiller privé du chef de l’Etat chargé des affaires économiques poursuit qu’au niveau financier, la commission a demandé à AB-Aviation de réunir tous les éléments nécessaires afin d’éviter des quiproquos. Une recommandation aussi valable pour Int’Air Iles, car la ré-certification concerne « toutes » les compagnies de droit comorien.
 
Sentant que la situation évolue dans le bon sens, le conseiller privé qui jadis avait proposé au ministère des transports la mise en place d’une période transitoire, estime que d’ores et déjà cette mesure n’a pas lieu d’être « dans la mesure où il ne reste que quelques jours du début de la ré-certification ». Il poursuit : « Nous travaillons dans le sens de rapprocher les compagnies et l’Anacm pour que les exploitants se conforment aux nouvelles réglementations » nous dit celui qui pense qu’avec la voie actuelle, AB-Aviation devra pouvoir reprendre ses activités sous peu. Sauf ultime rebondissement bien entendu !
 
Rappelons que dans sa note d’information adressée au gouvernement le 16 mars, la mission de l’organisation de l’aviation civile internationale actuellement aux Comores avait conclu qu’elle fera « tout ce qui est possible » pour soutenir les inspecteurs comoriens dans la certification des exploitants aériens « conformément aux normes de l’OACI dans les délais les plus courts possibles afin de reprendre leurs opération aérienne sans contretemps ».
Encore faut-il dire que les inspecteurs de l’Anacm viennent de rentrer de leur formation. Auquel cas, si on s’en tient toujours à ladite note de l’OACI, il ne reste plus que leur prestation de serment auprès du tribunal de première instance pour délivrer les autirisation nécessaires mais aussi « légitimes » aux compagnies. « Nous, on ne demande aucune dérogation. La loi. Rien que la loi. Et l’Anacm assure qu’elle est à même de respecter la loi », réitère Said Abdallah Cheikh, optimiste.
 
Toufé Maecha, La Gazette des Comores
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article