Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  Aimons les Comores de SAID IBRAHIM

Comores: Le vice-présdent Mamadou se retracte!

8 Mars 2013 , Rédigé par Aimons les Comores

 


Le vice président Mamadou et ses collaborateurs face à la presse

 

 

Retour du vice-président Mamadou « Je ne suis pas candidat… »

 

Le vice-président en charge des finances a déclaré devant les journalistes qu’il n’est pas candidat pour les élections présidentielles de l’Union de 2016. Il coupe court donc aux rumeurs faisant de lui, un prétendant à la magistrature suprême. Mohamed Ali Soilih alias Mamadou a fait le point sur son dernier voyage qui l’a conduit en Inde et en France au club de Paris.

 

 

 

Fraichement arrivé d’un périple qui l’a amené de New Dehli à Paris, le vice-président Mohamed Ali Soilih a surpris plus d’un dans une conférence de presse. Contre toute attente, Mamadou déclare haut et fort qu’il n’est pas candidat pour les prochaines élections présidentielles de 2016. « Je ne suis pas candidats pour les élections de 2016 », martèle sans hésitation Mohamed Ali Soilih en ajoutant qu’il est « pour l’instant vice-président et compte le rester jusqu’à la mi-2016 ». Cette déclaration est faite quelques minutes après son retour de mission.

 

Et justement pour son compte rendu de voyage, l’argentier de l’Etat annonce l’effacement pur et simple de la dette comorienne auprès du Club de Paris à hauteur de 85,5%. La rencontre qui réuni les institutions monétaires internationales et des pays Européens est tenue à Paris. Une lettre de comparabilité de traitement, une sorte de certificat de bonne conduite a été remis au vice-président en charge des finances, attestant que le pays est redevenu crédible aux yeux de ses créanciers.

 

Cette lettre « va désormais permettre aux autres créanciers des Comores et notamment les pays arabes d’appliquer un traitement comparable des créanciers non membres du club de Paris », avance Mohamed Ali Soilih, vice-président en charge des finances. A l’entendre, le plus dur reste à convaincre les pays arabes, les plus gros créanciers du pays à 40% par rapport au club de Paris qui ne représente selon lui que 5% de la dette mondiale.

 

 

Mais il reste toutefois optimiste quant à la suite du processus de désendettement du pays. « Les contacts préliminaires établis laissent espérer des engagements forts de la part de nos frères », a-t-il fait savoir. Après la France, l’Italie deuxième créancier européen emboite le pas et efface à son tour 100% de la dette qui était concentrée selon le vice-président sur l’Inter-trade, une affaire qui avait défrayé la chronique à l’époque du régime du président Djohar.

Par ailleurs, le vice-président en charge des finances s’est réjouit d’avoir conclu avec les autorités indiennes le projet sur le financement d’une centrale thermique au fioul lourd. Un projet en gestation depuis Sambi, mis en veilleuse durant toute cette période par motif de prêt non concessionnel, repris de nouveau après revue de la position indienne. « Compte tenu des souffrances que nous endurons tous en matière d’énergie, il nous paraissait difficile de laisser passer une telle opportunité d’un prêt aussi précieux », a-t-il avancé.

 

 

Selon lui les Comores ne feront pas cavalier seul dans la région sur l’utilisation d’une telle matière. Elles croiseront sur le chemin Madagascar et Mozambique qui ont compris l’ « intérêt à avoir une source d’énergie durable et fiable ». Et lui de profiter cette conférence de presse pour « rassurer nos partenaires au développement que ce prêt va consolider la stratégie énergétique du gouvernement en diversifiant nos sources d’énergie ».

 

 

Maoulida Mbaé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article